World series by Renault 3.5, partie 2

gasly castellet 2013 eurocup 1
 
0 Like(s)

Il y a quelque temps de cela j’avais évoqué les « World Series by Renault 2.0 « , un championnat que l’on peut considérer dans l’antichambre du 3,5 et qui peut être un révélateurs des futurs participants de la F1. C’est par exemple le cas du Vice-champion en Eurocup Formula Renault 2.0 2012,un certain Daniil Kvyat, qui vient de signer pour un poste chez Toro-Roso

Présentation de la version 3.5 avec une question : Quelles sont les différences ?

Le futur vivier de la F1

Les world series se sont imposées comme la référence en matière de recrutement. Ce championnat a vu la promotion de Kevin Magnussen et de Stoffel Vandorme  à Mclaren. Du côté de Caterham, c’est le jeune pilote Suédois Marcus Ericsson qui a été désigné.

Le championnat du monde orchestré par Renault se passe également dans les pays Européens faute de moyens pour les écuries qui ne peuvent pas se déplacer à travers le monde.

Une autre raison évoqué est les soucis d’organisations entre le championnat du monde de f1 et des world series, avec certains pilotes réservistes en F1.

Le règlement

Comparé à la f1, une voiture de world series est l’équivalent d’une marussia sur le paddock. Bien sûr c’est la meilleure voiture qui est évoquée.

Les world series  mettent en avant des technologies comparables à celle de la f1 : boîte de vitesses semi-automatique, freins carbone, DRS…

L’association entre le moteur V8 de 530 ch., les forts appuis aérodynamiques (afin que les voitures reste la plus pilotable possible) et les pneumatiques Michelin produit une monoplace extrêmement efficace, aux vitesses de passages en courbes élevées.

Pour la saison à venir, si je vous trouve les liens, je vous ferai vivre en quasi-direct les world series by Renault sur Vive-le-sport.fr

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *