À la découverte des World Series by Renault, partie 1

World Series by Renault
 
0 Like(s)

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien cet année j’ai décidé de vous présenter diverses disciplines.

Pour commencer je voudrais vous présenter la petite sœur de la formule 1 les « World Series by Renault« . Je vous présenterai, les règles, leurs spécificités, les pilotes aujourd’hui en F1 qui sont passé par ce championnat, les grands prix si je parviens à les regarder.

La 1ere marche pour accéder à la F1

En effet quand on arrive en world by series, il existe deux catégories de type de monoplace il s’agit de la 2.0 et le 3.5.

La catégorie 2.0, s’appelle l’eurocup formula Renault, ce sont les jeunes gens de 16 ans qui sont confrontés à l’univers de la formule 1.

Pour être recruté en Eurocup formula Renault, on doit être issue du karting ou il est possible de venir du monde du rallye, même si le monde du kart est le plus prolifique.

World Series by Renault : Un Vivier de talents

Même s’il est compliqué de passer de la formule 2.0 à la catégorie reine de la F1, de nombreux jeunes pilotes tentent leur chance et montent dans la catégorie 3.5.

À chaque course, il y a 36 voitures engagées sur le circuit. Les qualifications se passent donc en  2 séances de qualification le week-end, comprenant chacune 18 voitures.

Au terme des neuf courses qui se passent en Europe, il y a un champion qui est désigné . Les World Series by Renault le récompense avec un chèque de 500000€ pour pouvoir ensuite acheter sa place à l’étage supérieur. Cette récompense permet aux écuries les moins fortunées qui ne possède pas le même budget qu’une écurie comme redbull de pouvoir s’engager durablement dans le monde de la course et de pouvoir espérer une place en F1.

Par exemple Pierre Gasly, dernier vainqueur de la catégorie inférieur, a remporté le championnat de formule 2.0.

Dans le prochain article j’évoquerai la catégorie 3.5, la réserve du monde de la F1.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *