Destin tragique Jules Bianchi

Jules-Bianchi
 
2 Like(s)

Hier, un futur champion en F1 est parti. Il s’agit de Jules Bianchi bien sûr, le français qui était promis à un futur radieux en formule 1. Lui qui avait tout pour réussi a finalement eu un destin tragique en formule 1, à l’instar de son grand oncle, pilote F1, qui est mort lui aussi lors d’une course de monoplace. Destin brisé, destin tragique. Cet accident aurait pu être évité.

Jules était un pilote issu de la filière Ferrari. Le team comptait sur lui pour un jour peut être remporter le titre pilote, mais le destin en a décidé autrement. Mais peut-on parler de destin ou d’accident qui aurait pu être évité ? Car, il apparait en premier lieu que cet accident n’aurait pas du avoir lieu. Une grue dans un dégagement en plein virage, là où les monoplaces arrivent à plus de 200 km/h.

Ce jour là, la pluie a été fatale à Jules Bianchi. C’est cette pluie qui rendit la piste de Suzuka impraticable. C’est l’allemand Sutil qui fut le premier à sortir dans ce virage très piégeux. Suite à quoi la grue de dépannage a du intervenir rapidement pour dégager la voiture et sécuriser le dégagement de la piste. Certes, les drapeaux jaunes furent brandit, encore que, cela est discutable puisqu’un drapeau vert était tendu également juste après la zone de danger.

Quoi qu’il en soit Jules Bianchi sur sa Manor arrivait, il n’a probablement pas assez ralenti puisqu’il perdit le contrôle de sa monoplace exactement au même endroit que l’allemand Sutil, perdit le controle de sa voiture lui aussi un tour auparavant. Le problème, vous l’avez compris, c’est que la grue était en train de dégager la voiture de Sutil. Lorsque Bianchi perdît le contrôle de sa voiture, il ne pût éviter la grue, sa voiture étant devenue alors incontrôlable.

Jules allait s’encastrer sous la grue en percutant de plein fouet le bas de l’engin. Sa chance de survie était minime. Mais il survécut tout de même à ce crash puisqu’il fût emmené à l’hopital. Jules fut plongé dans le coma durant plusieurs mois. L’espoir était mince qu’il s’en sorte mais il restait de l’espoir qu’il puisse un jour remarcher ou ne serait-ce que ouvrir les yeux et parler. Finalement, Jules Bianchi, après une longue bataille, fît ses adieux.

La sécurité en F1

La sécurité en f1, il faut le dire, s’est pourtant grandement améliorée en F1 depuis l’époque où les pilotes se blessaient gravement au volant de leur bolide. On pense bien sûr au destin tragique de Ayrton Senna ou de Ratzenberger, tous deux décédé le même week-end de course, il y a 20 ans de cela. Cela fait donc plus de 20 ans que nous n’avions connu un tel drame en formule 1. Les protections des pilotes, notamment au niveau de l’attache du casque, les capacités des voitures à absorber les chocs frontaux, et enfin bien sûr les voies de dégagements ainsi que les rails et rangées de pneus en tout genre ont été tellement amélioré que les accidents graves étaient devenus très rares. Il aura fallu l’intervention mal opportun d’une grue au mauvais moment. Destin tragique. RIP Jules.

Les lecteurs ont également apprécié :

  • Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait tarder

Auteur: Sebastien

Rédacteur Musculation et Formule 1

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. Vous avez raison en disant qu’au niveau de la sécurité la F1 s’est améliorée, mais en voyant des accidents de ce genre, on commence à se poser des questions. Surtout qu’un accident pareil pouvait être évité facilement. C’est juste triste..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *