Chroniques du Blitz – Conference Championship Games

 
0 Like(s)

Que la semaine passe vite, on est déjà mercredi. Le moment pour vous de lire l’essentiel du week-end NFL à travers le regard, parfois sarcastique, de votre chroniqueur du blitz. Alors, que nous a réservé les deux finales de conférences? Voici mon top 5.

#5 Seattle, ville pluvieuse

Seattle est l’une des ville les moins ensoleillées des Etats-Unis. Disons-le franchement, il pleut tout le temps… et ce n’est pas une légende, croyez-moi ! Mais ces derniers temps, une pluie d’un tout autre genre est apparue dans l’antre des Seahawks : une pluie de Skittles! Pourquoi ça?

C’est simple comme bonjour. La star des Seahawks, le RB Marshall Lynch, a indiqué lors d’une interview précédent le match des Saints, qu’il adorait les skittles et pouvait même en dévorer au milieu des matches. Il faut croire que ses mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. La preuve.

Depuis, les skittles pleuvent dès que l’attaque inscrit un touchdown.

Il faut croire que c’est le début d’une tradition à Seattle… du moins jusqu’à ce qu’un joueur se blesse à l’œil en recevant un de ces fameux bonbons colorés… Enfin, je ne veux pas jeter le mauvais sort…

#4 LB NaVorro Bowman, la blessure qui tue

Il est toujours désolant de voir un joueur se blesser lors d’un match. Ça l’est encore plus quand il s’agit d’un joueur star, lors d’un match de playoffs, contre une équipe rivale. Regardez par vous même.

C’est pas cool hein ? Pour information, NaVorro Bowman s’est déchiré les deux ligaments du genou.

Mais la raison pour laquelle ce fait de jeu est dans cette chronique tient d’avantage au geste très maladroit de certains supporteurs des Seahawks qui ont accompagné la sortie du LB sur civière par une pluie de… popcorns et autres mal-bouffes en tous genres.

Vraiment pas classe. C’est mon coup de gueule de la semaine. Est-ce également le vôtre ?

# 3 Peyton Manning, sheriff de Omaha

Omaha est une ville du Nebraska où il ne se passe, à vrai dire, pas grand chose malgré ses 415 000 habitants. Une université célèbre certes, sinon rien à se mettre sous la dent. Mais ça, c’était avant que Peyton Manning ne fasse de « Omaha » son signal préféré : les fameux « audibles ».

Pour information, un « audible » est une sorte de code prononcé par le QB pour modifier la tactique de jeu en s’adaptant au positionnement des défenseurs adverses.

Puisque Peyton Manning adore changer les tactiques, il utilise les audibles à tout bout de champ. Par exemple contre les Chargers, Manning a utilisé le signal « Omaha » 44 fois ! A force, cette ville est devenue « tendance », prisée des touristes et publicitaires. La chambre de commerce et de l’industrie d’Omaha considère que cette couverture médiatique inattendue a rapporté plus de $10million à la collectivité!

Pour remercier le QB, la CCI locale a décidé d’offrir $800 à la fondation Peyton Manning pour chaque signal Omaha annoncé lors du match contre les Patriots. Le Sheriff (i.e. le surnom de Peyton) a ainsi fait gagner un total de $24800 à sa fondation en ayant allègrement crié Omaha à 31 reprises.

Je suis sans cesse épaté par la capacité des ‘ricains à générer du cash ! Ils ont le sens du business c’est certain, même quand il s’agit de philanthropie!

#2 Tom Brady, QB New-England Patriots , la statistique qui tue

tom-brady-had-a-long-afternoon

Les Patriots n’ont pas fait le poids contre les Broncos. Pour autant, Tom Brady est grand, New-England aussi.

Mais, faudra-t-il s’habituer à formuler cette phrase au passé dorénavant ? Peut être pas tout de suite mais j’ai eu l’impression qu’une page se tournait avec la défaite des Patriots chez les Broncos. Ce n’est qu’une impression et donc, forcément subjectif.

Peut être la partagez-vous ?

Dans tous les cas, on peut relever une statistique intéressante concernant Tom Brady qui a commencé sa carrière en playoffs par 10 victoires consécutives et 3 titres à la clés : 2001, 2003, 2004. Depuis, il a connu autant de victoires que de défaites : 8. Surtout, les Patriots n’ont plus gagné de superbowls.

Que vont faire les Patriots durant la off-saison ? Ce sont les grands perdants du week-end.

#1 Seattle s’est trouvée une gueule

Si je vous dis Seattle Seahawks, vous pensez au RB Mashall « beast mode » Lynch, au jeune QB vedette Russel Wilson ou encore le fameux douzième homme capable de faire trembler le sol!

Il vous faudra dorénavant penser aussi et surtout à CB Richard Sherman, devenu ce weekend la figure de proue de la franchise. L’idole d’une ville. Comment en est-il arrivé là ?

Avant tout, Sherman est un excellent joueur de football américain, devenu LE leader de LA meilleure défense de NFL. Il est également une grande gueule qui adore chambrer, à la manière d’un Kevin Garnett ou d’un Ray Lewis.

Par ailleurs, Seattle a souvent souffert d’un manque de caractère qui induisait l’indifférence chez les fans de NFL en dehors de l’état de Washington, comme le prouve la carte ci-dessous.

fan lookup sf seattle

Mais Seattle ne laissera plus indifférent. Plus maintenant. Richard Sherman a réussi ce tour de force dimanche dernier.

En effet, après avoir contribué a intercepter la dernière passe du match, Richard Sherman a d’abord mimé un geste d’étranglement pour signifier à Kaepernick qu’il s’était « étouffé » au moment crucial. Puis, Sherman s’est exprimé à la télévision dans son style caractéristique: se vanter d’être le meilleur, qualifier Crabtree de « pauvre receveur » etc…

Pour cette frasque et malgré ses excuses récentes, Sherman a été vivement critiqué par une majorité des médias et des fans. Pas à Seattle. Au contraire. Les fans des Seahawks s’y sont identifiés. Ils ont adhéré au fait qu’un de leur joueur puisse montrer ses griffes, assumer son côté « dirty », col bleu et « bad ass ». En défendant en vert et contre tous son CB, le 12ème homme a choisi son égérie. En ce faisant, Seattle a modifié leur ADN. La franchise assumera tout, même ce qui est moche. Seattle ne laissera plus indifférent….

En bonus, la dernière action du match entre les 49ers et Seahawks.

En méga bonus, l’interview éclair de Richard Sherman, un grand moment de télévision.

Merci à vous d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Vous retrouverez le prochain numéro des chroniques du blitz mercredi prochain. N’hésitez pas à tweeter ici et  vos réactions. Sinon, vous pouvez faire la même chose sur facebook ici et même 

A la semaine prochaine et blitzez gaiement.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Rémy

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *