Week 4 : les Chiefs insistent, les Seahawks dans l’histoire, les Steelers plongent à Wembley.

 
0 Like(s)

Et voilà, déjà la 4ème semaine de saison régulière. Au programme, des confirmations, les Seahawks qui marquent l’histoire de la franchise, des Chiefs toujours au top, un magnifique match à Wembley, et quelques surprises tout de même … Let’s Go !

 

On commence sans plus tarder avec le Thursday Night Football, qui oppose San Francisco à Saint Louis. Les 49ers sont toujours en manque de repères, surtout en attaque, pour lancer correctement leur saison. Et ce match va apporter quelques réponses. Un Kaepernick qui trouve enfin ses marques malgré le peu de passes tentées (15/23 167y 2TD), RB Gore qui réalise (enfin) son premier match à plus de 100 yards (153 en 20 portés, et 1TD), et un Boldin très présent dans les airs (5 réceptions pour 90y et 1TD). En face, c’est moins brillant : Bradford n’impose pas son rythme, et avec un taux de completion bas (19/41), il n’arrive pas à faire douter la défense des 49ers. Avec un jeu au sol inexistant (16y pour Richardson), les punts s’enchainent (11) et le score n’évolue pas. San Francisco 35-11 Saint Louis.

 

Le dimanche, on commence avec un match d’AFC très prometteur : les Bills reçoivent les Ravens, champions en titre. D’un côté, QB Manuel tarde à confirmer tout son potentiel, et nous offre un match encore moyen : 10/22 pour 167y, 1TD, mais 2INT et 1 fumble. Ca fait beaucoup, surtout face à une équipe de Baltimore très expérimentée. Cependant, QB Flacco ne fait pas beaucoup mieux : 25/50 pour 347y, 2TD mais 5INT !! Son bourreau du jour ? LB Kiko Alonso, rookie qui a fait les beaux jours de l’université d’Oregon, vient montrer tout son talent à la NFL : 2 interceptions, dont une à 57 secondes de la fin du match, qui scelle le score du match : Bills 23-20 Ravens.

 

Les Ravens ayant perdu, quelle équipe d’AFC Nord va en profiter : Bengals ou Browns ? Depuis le début de saison, on sent les Browns dans le coup. Et malgré un effectif riche et très prometteur, les Bengals tardent à confirmer. Ca ne sera pas pour ce soir. QB Hoyer, natif de l’Ohio et donc dans son jardin à Cleveland, réalise surement le meilleur match de sa carrière : 25/38 pour 269y et 2 TD. L’autre clé du match réside en la performance du WR A.J. Green. Et CB Haden a parfaitement joué son rôle : seulement 7 réceptions et 51 yards pour le receveur vedette des Bengals. Ajoutez à cela une interception à Dalton et un jeu au sol moyen de Bernard (10 courses pour 37 yards), et le match est joué : Browns 17-6 Bengals.

 

Autre choc au nord, mais cette fois-ci en NFC : Bears vs. LionsChicago pourrait reléguer Detroit à 2 victoires si ils arrivaient à s’imposer, mais la tache s’annonce compliquée… Surtout quand QB Cutler est loin d’être à son niveau optimal ! Après un début de match très équilibré, et un gros TD de Forte au sol (course de 53y), la machine Chicago s’enraye. Cutler cumule 3 interceptions, et Stafford ne se fait pas prier pour remettre l’attaque de Detroit sur le droit chemin, bien aidé par Bush au sol. Avec des cibles aériennes plus nombreuses (Durham, Pettigrew, Johnson bien sur, mais aussi Bush et Bell), les first downs s’enchaînent (23 au total), et les points pleuvent. Malgré un dernier QT à l’avantage des Bears, le sort du match est plié : Detroit 40-32 Chicago, et les deux équipes se retrouvent avec une fiche de 3-1.

 

Maintenant, choc entre prétendants aux play offs : Seahawks @Texans. Et on assiste à une première mi-temps à sens unique, avec des Seahawks quasi-muets en attaque (FG de Hauschka et …. plus rien), et des Texans qui ne se font pas prier pour enchaîner : Schaub mène parfaitement son attaque, et permet à Houston de débloquer le compteuravec 2 TD et 2 FG. A la mi-temps, +17 pour les Texans donc. Mais QB Wilson  et la défense de Seattle ne l’entendent pas de cette oreille, et vont offrir une deuxième mi-temps très plaisante : après un FG de HauschkaLynch se retrouve dans la end-zone, puis Sherman intercepte Schaub  pour inscrire le TD de l’égalisation : 20-20, direction la prolongation. Incapables de scorer, les Texans rendent la balle aux Seahawks, et c’est Hauschka qui devient l’homme de la soirée : FG de 45y, victoire de Seattle 23-20. Première fois dans l’histoire de la franchise que les Seahawks commencent la saison avec 4 victoires !

 

Face à la pire attaque, et 30ème défense de la ligue en terme de points, la tâche des Colts devrait être relativement tranquille. Et ça se confirme dès le début du match, malgré un FG des Jaguars. QB Gabbert n’arrive toujours pas à installer son jeu aérien, et Jones-Drew n’est guère plus performant au sol. 179 yards pour le QB, avec 3 interceptions, et 23 yards seulement au sol pour le RB. Du côté d’Indianapolis, QB Luck ne se fait pas prier, même si il est très loin du match parfait (22/36 260y 2TD 1INT). Au sol, l’alternance Brown/Richardson commence à prendre forme : 65y pour le premier, 60y et 1TD pour le second. Hasselbeck prendra même un drive à son compte en fin de match (2/3 pour 37y), score final : Colts 37-3 Jaguars.

 

Voilà en scène les surprenants Chiefs, face à de timides Giants depuis le début de saison. Eli Manning va-t-il enfin faire tourner son attaque comme en play offs ? Alex Smith peut-il continuer à mener Kansas City vers la victoire ? Après un début de match très équilibré (7-10 KC), la décision va se faire sur équipes spéciales. Retour de punt de 89 yards pour Mc Cluster, et les Chiefs prennent le large. Manning n’y arrive pas, lance une interception, et c’est Smith qui en profite. Malgré 2 interceptions, le QB trouve successivement Charles et Bowe pour 2 TD. Chiefs 31-7  Giants. Coach Reid est-il magicien, ou les Chiefs sont en route pour une sacrée saison ?

 

Nous voilà au fameux match de Wembley, à Londres : Steelers vs. Vikings. Un stade plein, une belle ambiance, et deux équipes qui ont des choses à prouver, ça fait un beau match ! Même avec QB Ponder blessé, l’attaque menée par Cassel est toujours aussi performante. Bien aidé par Peterson au sol, les Vikings prennent rapidement l’avantage (10-7, 20-10 et même 34-17), et face à une défense incapable de créer des turnovers (aucune interception, aucun fumble recouvert), la tâche est plus aisée. Après 2 TD de RB Bell (les premiers de sa jeune carrière), Roethlisberger retrouve de sa superbe : un drive conclu par un TD de Cotchery, puis un second par un FG de Suisham, et c’est un dernier drive qui pourrait conduire à l’égalisation qui s’offre à lui. Dans un stade en ébullition, BigBen réalise un drive quasi-parfait, et se retrouve à 6y de la end-zone avec 24 secondes à jouer. Une passe incomplète vers Cotchery, puis un fumble perdu du QB, et tout espoir de prolongation s’envole. 4ème défaite de la saison (première fois depuis 1968) pour les Steelers : Pittsburgh 27-34 Minnesota.

 

Match très particulier maintenant, avec l’affrontement entre Buccaneers et Cardinals : rookie QB Glennon face à l’expérimenté Palmer, et surtout duel de superstars entre WR Fitzgerald et CB Revis ! Je ne vais pas faire la langue de bois, le match n’était pas des plus spectaculaires. 2 INT pour chaque QB, mais une domination au score des Buccs : 10-0 à la mi-temps. Sauf que certaines interceptions comptent plus que d’autres. Une première de Peterson sur Glennon qui remet les Cardinals à 13 yards de la end-zone, et Palmer trouve Fitzgerald pour son 80ème TD de sa carrière. Quelques jeux plus tard, c’est Feely qui donne l’avantage aux joueurs de l’Arizona d’un FG de 27 yards. Et Peterson s’offre une deuxième inteception à 48secondes de la fin du match, qui enterrera tous les espoirs de Tampa Bay. Cardinals 13-10 Buccaneers.

 

On passe aux matchs de 22h, avec notamment la rencontre en Jets et Titans. QB Smith peut-il permettre à son équipe de rester au contact des Bills et des Patriots dans l’AFC Est. La réponse ne se fera pas attendre … deuxième jeu du match, et interception de Verner sur le QB rookie. Malgré seulement 3 saisons d’expérience, on sent que Locker sait gérer un match : 18/24 pour 149y, ce n’est pas extraordinaire, mais quand il arrive à inscrire 3 TD sans interception, c’est plus efficace ! Malgré un TD à la passe de Smith pour Cumberland (sur sa seule réception du match), les Jets ne reviendront pas. Ombre au tableau pour les Titans, la blessure de Locker, remplacé par Fitzpatrick, qui se paye le luxe d’inscrire son TD à la passe pour Washington, et sur 77y ! Tennessee 38-13 New York.

 

L’attaque de feu des Eagles peut-elle venir à bout du très sérieux concurrent au titre, les Broncos ? Manque de chance pour les hommes de coach Kelly, QB Manning est en grande forme : 4 TD au total, dont un pour Welker lors du premier QT permettent aux Broncos de rapidement mener à la marque. Ajoutez à cela un retour de kick-off de 105y de Holliday, un punt bloqué retourné sur 17y par Johnson, et une défense efficace, et la victoire est acquise. Vick laissé à 14 passes complétées avec aucun TD, et McCoy sous les 100y (73 exactement), ça limite les possibilité de scorer. Philadelphie 20-52 Denver.

 

Les Redskins vont-ils enfin gagner ? RG III va-t-il retrouver son efficacité ? Face à des Raiders loin d’être parfaits depuis le début de saison, ça peut être possible. Et après un premier QT cauchemardesque pour les hommes de la capitale, on se dit que la soirée va être longue : punt bloqué puis recouvert en end-zone par Stewart, puis passe de Flynn pour Riviera pour TD, et les Redskins se retrouvent mener 14-0. Mais la défense ne l’entend pas de la sorte, et se réveille ! 7 plaquages pour Fletcher et Riley, 2 sacks pour Kerrigan et Orakpo et une interception de Amerson (remontée pour TD sur 45y), ça remet une équipe sur les rails. Ajoutez à cela un Griffin appliqué et efficace (18/31 pour 227, 1TD et 10y au sol), et les Redskins signent leur première victoire de la saison : Washington 24-14 Oakland.

 

Entre l’étoile et l’éclair, ce match s’annonce électrique du côté de San Diego : Chargers vs. Cowboys. Malgré une passe de TD de Rivers pour Woodhead lors du premier QT, on se dit qu’avec un Romo appliqué (27/37 pour 244y et 2TD), Dallas devrait enfin se rassurer. Lors de cette première mi-temps difficile pour Rivers, c’est le kicker Novak qui permet aux Chargers de rester au contact (2 FG cruciaux). Mais en deuxième mi-temps, la sérénité semble avoir changé de camps. Rivers trouve enfin sa cible favorite, en la personne de TE Gates (10 réceptions pour 136y et 1TD), et c’est tout San Diego qui repart de l’avant. Une défense retrouvée (aucun point encaissé lors de la deuxième mi-temps), et les Chargers s’impose pour la deuxième fois de la saison. San Diego 30-21 Dallas.

 

On conclut les matchs du dimanche avec l’affiche du Sunday Night Football, opposant les Patriots aux Falcons. Qui de Brady ou Ryan va le mieux gérer la pression d’un match en prime time ? Après une première mi-temps équilibrée, on sent toute la tension sur le terrain entre ces deux prétendants aux play-offs, voir au titre. 421y pour Ryan, dont 149 pour Gonzalez et 108 pour Jones, contre 316 pour Brady (127 pour Thompkins et 118 pour Edelman), ce match est une bataille de QB. Mais tous les fans de NFL savent qu’un attaque n’est rien sans un bon jeu au sol. Seulement 32 et 26y pour Rodgers et Snelling côté Atlanta, contre 64 et 53 pour Blount et Ridley côté NE, vous l’aurez compris. Malgré un dernier QT solide, les Falcons ne reviendront pas. Atlanta 23-30 New Englans. Notez que la dernière fois que les Patriots se sont trouvés avec une fiche de 4-0, c’était lors de la saison quasi-parfaite de 2007 (fiche de 16-0 puis défaite lors du SuperBowl).

 

Parce qu’un lundi n’est rien sans le Monday Night Football, place à l’affrontement de sudistes, mais surtout d’équipes invaincues : Dolphins vs. Saints. Bien qu’impressionnants depuis le début de la saison, la marche semble haute pour les joueurs de Miami, face à des Saints en pleine confiance avec le retour de coach Payton. Et nos craintes se confirment dès le début du match, avec QB Brees en grande forme, l’attaque de feu de la New-Orleans déroule ! 2 passes de TD de Brees pour Graham, une pour Watson et une pour Sproles, qui inscrira aussi un TD au sol. Au total, 413 yards pour le QB qui entame sa  13ème saison ! En face, Tannehill a beaucoup plus de mal à installer son jeu, et cumule 3 interceptions. Au sol, Miller reste bloqué à 62y, tandis que Tannehill cumule 48 yards. Score sans appel pour ce MNF, Saints 38-17 Dolphins

 

 

Petit point sur les classements :
Les équipes toujours invaincues (4-0) sont les Patriots, les Chiefs, les Broncos et les Saints.

Il va falloir se réveiller pour les Steelers, les Giantsles Jaguars et les Buccaneers, toujours sans victoire (0-4).

L’AFC Est se retrouve sans équipe avec un ratio inférieur à 0.500 (Patriots et Dolphins 4-0, Jets et Bills à 2-2), tandis que l’AFC Nord n’a aucune équipe avec un ratio supérieur à 0.500 (Ravens, Browns et Bengals à 2-2 et Steelers à 0-4).

 

La semaine prochaine …

Vikings, Steelers, Buccaneers et Redskins au repos.

Thursday Night Football intéressant entre deux outsiders en forme : Bills vs. Browns.

Le dimanche à 19h, quelques matchs qui promettent : Patriots vs. Bengals et Ravens @Dolphins pour l’AFC,et Lions vs. Packers en NFC Nord.

A 22h, 3 matchs : Panthers vs. Cardinals, Broncos – Cowboys et Chargers vs. Raiders.

A l’affiche pour le Sunday Night Football, un alléchant Texans – 49ers.

Et le lundi, duel aérien entre Jets et Falcons.

 

N’oubliez pas que je peux répondre à vos questions par mail (etienne.caboche@facebook.com), via les commentaires ou via twitter (@etienneIX)

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *