Week 12 : Et de 2 pour les Chiefs !

 
0 Like(s)

steven-jackson

 

 

 

 

 

 

Des surprises, un fait rarissime, des confirmations … N’attendons plus ! C’est parti pour les résumés/analyses de la Week 12 de saison régulière NFL !

 

Le Thursday Night Football voyait l’opposition des deux rivaux de la NFC Sud, les Saints et les Falcons. Bien que mal en points cette saison, les joueurs d’Atlanta avait à coeur de réaliser un gros match, qui plus est à domicile. Emmenés par un Matt Ryan des plus propres (30/39 pour 292y), mais toujours inefficace (0TD), l’attaque doit se contenter d’un TD au sol de Jackson (qui cumule 63y en 16 portés), et de deux FG de Bryant. En défense, rien de nouveau : aucune interception, aucun fumble forcé … Et face à la machine offensive de New Orleans, ça se paie cash : 23/33 pour 278y et 2 TD pour le métronome Drew Brees, bien épaulé par les 73 et 32 yards de ses RB Thomas et Ingram. Incapables de tuer le match, les Saints ont eu des frayeurs durant tout le dernier QT, mais s’imposent tout de même : 17-14.

 

On commence les matchs du dimanche par une opposition AFC qui pourrait être déterminante pour les play offs à venir : Ravens vs. Jets. Ce qui est sûr, c’est que Baltimore n’a plus la défense infranchissable des ces dernières années, mais celle-ci reste très douée. La preuve avec les stats du pauvre Geno Smith, qui alterne mauvais et meilleur. Hier c’était franchement horrible : 2/7 à la mi temps, puis 9/22 en fin de match, avec 127y et 2 INT, premièrement ça ne rapporte aucun point, et deuxièmement ça ne fait pas avancer l’attaque. En face, Flacco n’est pas au top, mais c’est tout de suite plus tranchant : 17/26 pour 273y, ce qui permet à Tucker  de passer 4 FG (30y, 26y, 30y, 53y). Flacco trouvera quand même Jones d’une superbe passe de 66y pour un TD tardif. L’addition est salée pour les Jets 3-19.

 

Steelers vs. Browns, c’est un premier pas vers les play offs. Avec la même fiche dans la même division, une victoire est primordiale pour se placer en vue de la wild card restante en AFC. La marque de fabrique de la « vraie » défense Steelers étaient de contenir à merveille le jeu au sol adverse, et c’est chose faite : 26y pour Ogbonnaya, 16 pour Whittaker et 12 pour McGahee, sacrée performance ! En plus de cela, la défense arrive même à forcer des turnovers : 3 fumbles forcés puis récupérés par Allen (remonté sur 49y), Heyward (remonté sur 8y) et Polamalu, en plus de l’interception de Gay (remontée pour TD sur 21y). Bref, côté Browns, rien ne va plus : Campbell titularisé n’arrive à rien (14/22 pour 124y 0TD 0INT et sortie sur blessure sur le sack-fumble), remplacé par Weeden qui ne fait pas beaucoup mieux : 13/30 pour 209y 1TD et 1INT. En face, Roethlisberger semble retrouver sa forme d’antan : 22/34 et 217y, avec 2TD et 0INT. Malgré une défense appliquée, les Browns prennent l’eau : 11-27.

 

Après la défaite face aux Steelers, les Lions se devaient de réagir face aux Buccaneers. Deux joueurs se sont illustrés dans ce match, le premier de fort belle manière, le second de moins belle façon. On commence par Underwood, receveur des Buccs drafté par les Jaguars en 2009 : 108y cumulés, tout cela en 3 réceptions, dont 2 pour TD, ça impose le respect. En face, c’est moins glorieux pour QB Stafford : 26/46 à la passe, pour 297y et 3TD (pas mal …) mais 4 interceptions (!!!) dont une remontée pour TD par L. Johnson sur 48y. Bien contenus par la OL de Tampa, le front 7 de Detroit n’arrive pas à mettre la pression sur Glennon (14/21 pour 247y 2TD 0INT) : Suh se contente de 2 plaquages, Ansah  de 2 plaquages et 2 sacks et la paire de safety Delmas – Quin ne réalisera aucune interception. 3ème victoire de rang pour Tampa, Detroit devra réagir vite pour rester dans la course aux play offs ! Tampa Bay 24-21 Detroit.

 

Il y a des choses qui n’arrivent que très rarement, une fois par an environ. La dernière fois ? Le 11 novembre 2012. Avec un début de match quasi-parfait, les Vikings s’étaient mis en bonne position pour remporter ce match. 21/30 à la passe pour Ponder, pour 233y et 1TD, c’est franchement bien. Au sol, l’intenable Adrian Peterson cumule 146yards, avec 1 TD également. Bref, les Packers ont la tête sous l’eau pendant 3QT (20-7), mais ne s’avouent pas vaincu. Bien que sans Rodgers, l’attaque de Green Bay réagit enfin dans le dernier QT, en inscrivant 2 TD : Lacy à la course pour 3y (conversion tentée à la passe loupée), puis Flynn trouve Boyklin avec une passe de 6y. Après un fumble de PetersonCrosby égalisera d’un FG de 27y, direction l’overtime. Première possesion Packers, et on se dit que le hold up peut être parfait. L’attaque cale et devra se contenter d’un FG de Crosby, les Vikings ont le droit de réponse : Même scenario, drive de 63 yards qui ne se conclut que par 3 points. Quelques minutes plus tard, fin du match sans aucun nouveau point : Green Bay 26-26 Minnesota.

 

On avait marqué ce match d’une petite croix, non pas car il était important pour les play offs, mais plutôt qu’il opposait deux équipes en perdition : Jaguars vs. Texans. Du côté de Jacksonville, l’attaque tourne tant bien que mal, avec 239y à la passe de Henne (23/32) mais aucun TD. JonesDrew cumule difficilement 84y en 14 courses, avec tout de même un TD à la clé. En face, toujours sans Schaub, Keenum cumule 169y, avec une interception, et le jeu au sol n’est guère plus convaincant : 74 y et aucun TD pour D. Johnson. Houston devra se contenter des 2 FG de Bullock, et subit une nouvelle défaite, la 9ème cette saison : 6-13.

 

Comment Kansas City va réagir après la défaite de la semaine dernière ? Les Chargers sont-ils en mesure de les faire douter ? Ce qui est certain, c’est que les défenses ne sont pas en forme ce soir : 392y à la passe pour Rivers (SD), 115y au sol pour Charles (KC), plus de 100y au sol pour San Diego (55 pour Matthews, 25 pour Woodhead et 23 pour Brown), et 294y pour Smith (KC). Bref, le match est une succession de TD à la pelle. 3 chacun à la passe (Green Woodhead et Aijrotutu pour SD, Avery Bowe et Fasano pour KC), et deux TD de chaque côté (Matthews et Woodhead contre 2 TD de Charles). Seule différence entre les deux équipes ? Ce FG de Succop (KC) en début de 4ème QT, qui ne donnera pas la victoire, mais plutot qui fera « perdre » 4 points aux Chiefs. Incapables de stopper l’ultime drive des Chargers, Kansas City doit s’avouer vaincu pour la deuxième fois de la saison, la deuxième fois de rang : 38-41.

 

Dolphins-PanthersLes Panthers, très en forme en ce moment, peutvent-ils confirmer face aux Dolphins, plutôt décevants ces derniers temps ? Fait amusant, les deux QB sont également meilleur coureur de leur équipe sur ce match. Newton cumule 174y à la passe, ainsi que 51y au sol, et Tannehill 310y à la passe et 36 au sol. Remarquez le soucis de Miami, qui laisse ses RBs Miller et Thomas avec 8y chacun à la course …

Côté Carolina, Williams et Stewart atteignent 31y,  et Tolbert 23 ! Cependant, avec le jeu aérien intéressant de Tannehill, et le gros match de WR Wallace avec 127y en 5 réceptions, les Dolphins prennent le large, et mènent 16-6 à la mi-temps. Deuxième mi-temps totalement différente, avec un réveil de la défense de Carolina, qui n’encaissera plus aucun point ! Une course de Newton et une réception de Olsen dans la end-zone permettent à Carolina de repasser devant à la marque. Panthers 20-16 Dolphins.

 

Toujours avec QB McCown titularisé, les Bears peuvent-ils rivaliser avec des Rams en forme ? Malgré une petite prestation de QB Clemens, avec 10/22 pour 167y 1TD, ce sont les joueurs de St Louis qui rentrent mieux dans le match. Un premier TD de Austin (WR) à la course sur 65y, suivi d’un autre TD à la course de Stacy, puis d’une passe de Clemens pour Cook, tout ça dans le premier quart-temps. Côté Bears, on a mal à la tête, alors à la moindre occasion, ça part en bagarre. Et petit fait amusant, c’est Chris Long (DE, St Louis), qui vient calmer son frère Jake Long (OL, Bears) durant la bagarre. Chicago terminera le match en essayant tant bien que mal de scorer, mais les TD de Marshall (réception de 3y) et Bush (course d’un yard), n’y changeront rien. Saint Louis 42-21 Chicago.

 

En cas de victoire, les Cardinals auraient la même fiche que les Colts, et seraient toujours en course pour les play offs. L’expérimenté WR Fitzgerald l’a bien compris, et démarre le match de fort belle manière. Passes de 4 puis 26y dans la end zone de Palmer pour Fitzgerald, et les joueurs d’Arizona ont déjà fait le trou. En face, Luck ne réalise pas un gros match, avec 20/39 pour 163y, 1TD mais aussi 1 int de Dansby qui sera remontée pour TD. Au sol, Herron se contente de 33y, Richardson de 15y et Luck en ajoute 31. En face, Mendenhall cumule 54y et 1TD et Ellington 50y. Avec un deuxième QT parfait, autant offensivement que défensivement, les Cardinals prennent le large : 2TD et 2FG en 15 minutes. Indianapolis ne sera jamais en mesure de réagir et devra se contenter de 11 petits points : Cardinals 40-11 Colts.

 

Avec deux fiches à 4-6 avant le match, malheur au vaincu de ce Titans – Raiders, qui pourrait faire une crois sur ses espoirs de play offs en AFC. Avec un Fitzpatrick étonnamment en forme, avec 30/42 à la passe, pour 320y et 2TD, plus 26y au sol, Tennessee réalise un bon début de match. Bien que moins impressionnant, McGloin fait également tourner son attaque, avec 260y au final, et 1TD pour 1INT. 4FG de Janikowski permettent aux Raiders de rester dans le tempo, et un TD de Reece permettra même aux joueurs d’Oakland de passer devant au tableau d’affichage ! C’était sans compter sur le « jour de grâce » de Fitzpatrick , qui trouva Wright dans la end-zone pour le TD vainqueur après un drive de 80y, en 14 actions et qui aura duré 6 minutes ! Titans 23-19 Raiders.

 

Un Tony Romo de plus en plus décrié chez les Cowboys, face à des Giants en pleine forme après un début de saison catastrophique, rencontre intéressante à New York pour ce choc de NFC ! En lançant une interception dès le premier QT, Romo démarre son match de la plus mauvaise des façons, malgré le TD inscrit par Heath sur un retour de fumble de 50y. Cependant, les Giants ont du mal à entrer dans le match, et doivent se contenter de 2 FG de Brown en première mi temps. Au retour des vestiaires, la défense de New York a plus de mal, et laisse des espaces, ce qui permet à Written d’y aller de son TD. Manning réagit en trouvant Myers puis Murphy dans la end-zone, pour permettre aux Giants de repasser devant. Dernière possession aux Cowboys, tentative de FG de Bailey de 35y… And the kick is Good ! Dallas 24-21 New York.

 

Surement le plus gros choc d’AFC maintenant, entre les Broncos de Peyton Manning et les Patriots de Tom Brady. Et tout commencer par un fumble de Ridley remonté sur 60y pour TD par Von Miller. Dans le froid de Foxborough, les fumble s’enchaînent pour les Patriots, et le score de 24-0 à la mi-temps semble irréversible. Petit bémol à la prestation des Broncos, la fiche rendue par Manning, avec 19/36 pour 150y (seulement), 2TD et 1INT. De son côté, Brady fait forte impression en lançant 344y (34/50) pour 3TD ! Le QT3 est celui de New England, qui crée à son tour des turnovers, et inscrit 21 points en 15 minutes ! Après des TD de Edelman (NE) et Thomas (Denver), direction l’OT pour finir ce choc. 11 minutes de prolongation tendue, puis une énorme erreur : Punt pour Allen (NE) jusqu’à la ligne des 15y de Denver, balle échappée par Carter (Denver) puis recouverte par Ebtner (NE), et voilà les Patrios en bonne position pour conclure ce match. Gostkowski ne se fait pas prier et inscrit le FG de la victoire. New England 34-31 Denver.

 

On termine cette semaine par le Monday Night Football, qui opposait 49ers et Redskins. L’année dernière à la même époque, Robert Griffin III impressionnait tout le monde, et se dirigeait vers les play offs à grands pas. Cette année, c’est plus compliqué ! 17/27 hier soir, avec 127y mais aucun TD, et surtout une interception. Au sol, la défense 49ers reste très solide, et contient aussi bien Morris (52y), Helu (26y) que Griffin (22y). De son côté, Kaepernick fait son match face à une défense en manque de cohésion : 15/24 pour 235y, avec 3TD et aucune interception. Au sol, rien d’extraordinaire côté San Francisco, mais Gore est là pour gagner les yards importants, et cumule 31y en 13 courses. Au final, les Redskins doivent se contenter de 2 FG de Forbath, ce qui est bien peu face à une franchise lancée vers les play offs : 49ers 27-6 Redskins.

 

Avant de parler des classements, petit retour sur le fonctionnement des play offs. Chaque conférence (AFC et NFC) est divisée en 4 divisions (Nord, Sud, Est, Ouest). Pour les play-offs se qualifient 6 équipes dans chaque conférence : les 4 vainqueurs de divisions (classés dans l’ordre de leurs fiches de #1 à #4), et les deux meilleurs « non-premiers » du reste de la conférence (nommés #5 et #6). Lors du premier tour de play offs, appelé Wild Card, les seed #1 et #2 sont au repos, et nous avons les oppositions : #3 vs. #6 et #4 vs. #5. Lors du deuxième tour, le Division Roud, #1 et #2 rentrent en lice. #1 sera opposé au plus petit seed encore en compétition (#6 en cas de victoire sur #3, ou alors vainqueur de #4 vs. #5 en cas de victoire de #3), et #2 sera opposé au plus haut seed encore présent (#3 en cas de victoire, #4 ou #5 sinon). Le vainqueur de ses deux matchs se retrouvent donc pour le Conference Round, soit finale de conférence.

 

Classements :

En AFC, les leaders de division sont largement détachés dans 3 des 4 divisions : Patriots (8-3), Bengals et Colts (7-4) se partagent les seed #2, #3 et #4. Le #1 revient aux Broncos pour le moment (9-2), toujours sous la menace des Chiefs (9-2) qui héritent du #5.

Pour le #6, tout se complique : 6 équipes ont la même fiche de 5-6 : Titans, Steelers, Ravens, Chargers, Jets et Dolphins. Pour les 3 équipes à 4-7 (Raiders, Browns et Bills), il va falloir croire au miracle …

 

En NFC, les Seahawks (10-1) gardent le seed #1, devant les Saints (9-2, #2). Pour la suite, c’est plus serré. A l’Est, Cowboys et Eagles sont à 6-5, mais c’est Dallas qui récupère le #3. Le #4 se joue au Nord, entre Lions et Bears (6-5), avantage Detroit. Pour les places en Wild Card, c’est moins serré qu’en AFC : les Panthers en forme sont à 8-3 (#5), les Cardinals (7-4, #6) sont présents, mais talonnés par 49ers (7-4), Eagles et Bears (6-5).

 

Next Week … plus aucune équipe au repos !

On démarre la semaine par Thanksgiving ! Dès jeudi, trois matchs :
– Lions vs. Packers à 18h30 (heure française).

– Raiders vs. Cowboys à 22h30 (heure française).

– Ravens vs. Steelers à 2h30 (heure françase).

 

Rendez-vous donc vendredi pour une analyse de cette folle nuit de football, et pour le preview du reste de la Week 13, qui aura lieu dimanche !

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *