Sarah préfère la course : choisir entre la liberté ou la contrainte ?

running sexy
 
2 Like(s)

Mercredi 7 mai est sorti au cinéma dans très peu de salle « Sarah préfère la course ». Film primé à Cannes en 2013 dans la catégorie « un certain regard », ce film retrace l’histoire d’une jeune athlète de demi-fond Sarah Lepage

 

Run to run

Sarah (Sophie Desmarais) est une athlète talentueuse obsédée par la course, Sarah obtient une bourse pour courir à l’université de Montréal. Sa mère est assez récalcitrante à l’idée que sa fille aille à Montréal, sa mère est proche de ses sous comme vous le verrez dans le film. Cependant la jeune athlète sportive reste accrochée à son rêve, se trouvant un poste de serveuse elle rencontrera Antoine (Jean-Sébastien Courchesne), les deux jeunes adultes décident de partir vers Montréal. Seulement Sarah préfère la course. Cependant la jeune fille garde des divers secrets.

 

Le monde universitaire

Le monde universitaire est certainement ce qui se fait de mieux au cours de nos vies, faire des études de qualité, faire du sport pour les plus passionnées, faire des soirées pour les plus fêtards et plein d’autres choses.

Les programmes Nord-Américains sont davantage développés que les programmes hexagonaux, la performance sportive universitaire en Amérique du Nord est bien plus exigeante que chez nous.

La seule question que l’on peut se poser : la sélectivité Nord-Américaine est-elle plus importante que la sélectivité Européenne ? Je vous laisse juger.

 

Pour terminer si vous avez envie une introspection de votre propre alors : « Sarah préfère la course » est un film fait pour vous.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *