NFL Week 3 – Ils ne sont plus que 3 …

Russel WIlson NFL Seahawks
 
4 Like(s)

Comme le titre l’indique, 3 franchises (seulement) ont réussi à conserver leur invincibilité (3 victoires en 3 rencontres) et 3 autres n’ont toujours pas gagné le moindre match. Retrouvez dès maintenant vos rubriques habituelles, pour savoir tout ce qui s’est passé ce dimanche en NFL !

J’ai maté … Redskins @Eagles :

Le retour de WR DeSean Jackson à Philadelphie, la première titularisation de QB Kirk Cousins due à la blessure de RG III, les nombreuses questions entourant la capacité des 2 défenses à stopper leurs adversaires … Bref, il y avait pas mal d’excuses pour regarder ce match.

Tout d’abord, parlons du cas Kirk Cousins. Après une entrée réussie la semaine dernière, mais tempérée du fait des adversaires (les Jaguars…), ce match se présentait comme un vrai révélateur pour le jeune QB venu de Michigan State (26 ans). Et on ne peut pas dire que le début de match nous ait déçu. Un TD pour D. Young, un autre pour l’inévitable Garçon, la première mi-temps s’annonçait de la meilleure des manières. En deuxième mi-temps, la défense des Eagles se réveilla un peu, et même sans jamais sacker le QB adversaire, le doute s’installa du côté des Redskins, malgré un magnifique TD de Cousins pour DeSean Jackson de 81 yards !

Du côté de la défense, les Redskins avaient quelques motifs de satisfaction. Seulement 4 3rd downs convertis par les Eagles (sur 11 tentatives), un total de 379 yards laissés à l’adversaire (alors que seul Cousins en a lancé 427), mais aucun fumble forcé, aucune interception sur Nick Foles, et aucun sack, même si Orakpo et Hatcher ont su mettre la pression sur la OL des Eagles. 

Puis vint l’un des tournants du match …. Alors que la passe de Foles était annoncé interceptée par la défense des Redskins (et par Breeland), Chris Baker en profita pour littéralement décalquer le QB adverse. S’en suivit une véritable bagarre générale, qui donna lieu à 2 exclusions : Baker – bien évidemment – pour les Redskins, et LT Peters – pour un coup dans la grille de son adversaire – pour les Eagles.

A la suite de cet événement regrettable, eu lieu un autre jeu « contestable ». Sur une 3ème tentative, la passe de Foles avait été jugée incomplète, mais le jugement fut retourné suite au challenge de coach Kelly. Résultat, deuxj eux plus tard, Foles trouva Maclin pour le TD victorieux.

Washington 34 – 37 Philadelphie.

MVP du match : Même si la défaite est là, et que l’interception plombe la fiche de Kirk Cousins, le QB des Redskins a été largement à la hauteur des attentes. 30/48 427y 3TD 1INT.

La note du match : 14/20 – Une bagarre de trop, un jeu « retourné » injustement, mais beaucoup d’engagement, et du suspens durant 4 QT, c’est le football qu’on aime !

J’aurai pu mater … Ravens @Browns :

Justin TuckerPour la deuxième fois (déjà) de la saison, Cleveland se retrouve dans cette catégorie. La première fois, c’était face aux Steelers, maintenant ce sont les Ravens. Seulement 6 passes non complétées par QB Hoyer (19/25), sans aucun tournover, c’était beau. Au sol, Crowell et West se sont partagés la tâche : 55y et 1 TD pour le premier, 36y et 1TD pour le second. Ajoutez à cela une défense sérieuse, avec 5 plaquages pour Haden, une interception pour Gibson et un match convainquant de Barkevious Mingo (OLB, 2nde année)… les Browns peuvent espérer le meilleur pour les matchs à venir.
Malheureusement pour eux hier, les Ravens ont été diablement réalistes : 19/31 à la passe pour Flacco, et un TD pour Juszczyk, mais aussi 91y au sol pour Taliaferro (1 TD) et 63 pour Forsett. Vous l’aurez compris, il n’y a pas eu 10 points d’écart dans ce match. Le salut des Ravens vient de la précision au pied de Justin Tucker. Encore une fois, le jeune kicker (24 ans), passe ses 3 coups de pied (38, 21 et 32 yards), dont le dernier alors que le chrono était écoulé.
Pour la deuxième fois de la saison, les Browns s’inclinent. Pour la deuxième fois, c’est face à une équipe d’AFC Nord. Pour la deuxième fois, il y a moins de 3 points d’écart. Pour la deuxième fois, le FG victorieux est inscrit alors que le temps est écoulé. Manque de réussite ou véritable lacune à gérer les matchs à pression ?
Ravens 23-21 Browns.

Le WTF du week-end :

Maintenir son adversaire à 0 points pendant 3 QT, c’est une performance qu’a réussi Atlanta jeudi (face aux Buccs), mais c’est aussi ce qu’a réussi Cincinnati. 
Et comme chez VLS on est pas drôle, on vous offre un WTF supplémentaire. Les Bengals ont marqué un TD à la passe. La fiche de Dalton est la suivante : 15/23 pour 169y, 0 TD et 1 INT. Qui a donc lancé le TD ?
Réponse : un WR, l’intenable Sanu, qui a trouvé …. Dalton en position de receveur pour un TD de 18 yards.
Ajoutez à cela un beau match au sol de Bernard (47y et 2TD) et de Hill (39y et 1TD), ainsi qu’un safety pour une pénalité, et les Bengals mènent 33-0. Pour se sauver du match sans point, RB Greene est enfin entré en end-zone pour le seul TD des Titans.
Titans 7-33 Bengals.

Le TOP du week-end :

Aujourd’hui, on met à l’honneur le successeur de Peyton Manning, j’ai nommé Andrew Luck. Pas d’ironie cette fois, le QB d’Indianapolis a sorti le meilleur match (statistiquement) de sa carrière. En effet, Luck  a battu son record personnel au QB Rating (note donnée en combinant les stats du match selon une formule) : 140.4. Sa fiche ? 31/39 pour 370yards, 4 TDs (Bradshaw, Allen, Fleener et Nicks) pour aucune interception, tout cela en trouvant 9 receveurs différents, et en leur offrant au moins 2 réceptions chacun (les 4 marqueurs de TD + Hilton, Wayne, Moncrief, Richardson et Doyle). Avec une telle démonstration, le coaching staff des Jaguars n’avait aucune crainte à lancer QB Blake Bortles dans le grand bain. Au final, le rookie a alterné le bon et le moins bon : 14/24 pour 223y, 2TD et 2INT (dont une remontée sur 47y pour TD par Toler).
Un match à oublier pour les Jaguars …. déjà la 3ème défaite de la saison.
Indianapolis 44-17 Jaguars.

Le FLOP du week-end :

Aaron RodgersIl est la propriété de QB Aaron Rodgers, et de toute l’attaque des Packers. Pour ce Rivalry Game face aux ennemis de la NFC Nord les Lions, le talentueux QB a cumulé son plus petit nombre de yards à la passe depuis le 9 novembre 2008 (162 yards). Au final, même si QB Stafford rend une fiche plus qu’étrange (22/34 246y 0TD 2INT) et que Rodgers a trouvé Quarless  dans la end-zone, ce sont bien les Lions qui ont dominé le sujet. Un safety de Levy (plaquage de Lacy dans la EZ), un FG de Freese et un TD au sol de Bush, et la messe est dite. Incapables d’avancer (seulement 14 first downs gagnés), les Packers s’inclinent donc pour la deuxième fois de la saison, et ce malgré une prestation correcte de leur défense (7 plaquages pour Lattimore, un sack et un fumble forcé pour Peppers, une interception pour House et une pour Clinton-Dix).
Green Bay 7-19 Detroit.

All over the US :

San Diego poursuit sur sa lancée et ne se laisse pas impressionner face aux Bills : 22-10 avec 2 TD à la passe pour Rivers.

Les Patriots se rassurent et enfoncent les Raiders (0-3) un peu plus, malgré un match « pauvre ». Seule satisfaction pour les fans de New-England : Brady a trouvé Gronkowski dans la end-zone. 9-16.

Les Saints, après une défaite de justesse face aux Browns, se devaient de réagir. 13 points en un quart-temps, et le rookie QB Bridgewater allait devoir sortir un gros match pour ses débuts. Au final, il s’en sort avec 12/20 pour 150 yards, sans TD ni INT (5/10 pour 53y pour Cassel avant sa blessure à la jambe gauche).
New Orleans 20-9 Minnesota.

Houston, on retombe dans les travers de la saison dernière. Face à des Giants incapables de gagner depuis 2 matchs, l’attaque menée par QB Fitzpatrick a sombré : 20/34 289 yards, 1 TD et 3INT pour le QB, ça fait légèrement penser à Matt Schaub … et son ultime TD au sol ne changera rien. Eli Manning était dans un bon jour, et les Giants ont peut être lancé leur saison.
Houston 17-30 New York.

Un TD de Davis pour Kendricks, un de Davis pour Quick et un sur interception remontée par Jenkins, les Rams mènent de 21 points et on se dit tous que les Cowboys sont encore au fond du trou. Et bien pour une fois, le réveil a eu lieu. Deux interceptions sur Davis, et 2 TD à la passe pour Romo. Ajoutez à cela 100y et 1TD au sol pour Murray, et les Rams peuvent être plein de remord.
Dallas 34-31 Saint Louis.

La défense des 49ers n’est plus celle de la saison dernière, on le sait. L’attaque peine à installer son jeu, on le sait aussi. Les Cardinals sont capables d’en profiter. Après une première mi-temps convaincante pour les finalistes malheureux de la NFC la saison dernière (14-6), tout s’est gâté : une deuxième mi-temps sans aucun point inscrit,  et surtout deux TD à la passe encaissés (Jo. Brown deux fois). Pour la troisième fois de la saison, les Cardinals s’imposent.
San Francisco 14-23 Arizona.

 19/25 186 yards 3TD 0INT : a-t-on retrouvé le QB Smith de la saison dernière du côté des Chiefs ? En face, Tannehill s’en sort plutôt bien, avec 205y et 1TD, et le sack de McKnight sur Smith dans la end-zone (safety) du QT3 laissait présumé le meilleur pour les Dolphins. Cependant, les Chiefs sont repartis de l’avant, notamment avec un jeu au sol conquérant : 132y et 1TD pour Davis, 18y et 1TD pour Gray.
Kansas City 34-15 Miami.

Ce match était un véritable test pour des Steelers en manque de repères. Sont-ils capables de battre un véritable concurrent de la NFC ? Malgré un gros match de Newton (250y 1TD) et un magnifique drive de Anderson (5/6 80y 1TD), la vedette leur a été volée par le jeu au sol des Steelers : 147y pour Bell, 118y et 1TD pour Blount, ça permet d’avance. A la passe, Roethlisberger s’est contenté d’enfoncer le clou : 22/30 pour 196y et 2TD. Seule ombre au tableau : la blessure au bras pour CB Taylor, et celle a genou pour LB rookie Shazier.
Pittsburgh 37-19 Carolina.

On garde bien évidemment le meilleur pour la fin : le remake du dernier Superbowl. Et comme si le Superbowl n’avait pas été assez disputé, ce match a été l’inverse total. 2TD et 1INT pour Manning, idem pour Wilson. Une magnifique passe sur une reverse de Kearse pour Wilson (17y), mais 149y à la réception pour Sanders (11 réceptions). 3 sacks pour la défense des Broncos (Ward, Von Miller et Ware) ? Une interception et un fumble forcé pour le seul Chancellor. Vous l’aurez compris, ça se rendait coup pour coup à Seattle. Et pour prolonger le spectacle, nous avons eu le droit à une prolongation. Malheureusement pour Denver, la première possession est allée aux Seahawks. Après 13 jeux et 5’46 » de possession, c’est l’inévitable Marshawn « Beast Mode » Lynch qui a débloqué la situation avec un TD au sol de 6 yards.
Seattle 26-20 Denver.

Russel WIlson

Les prochaines rencontres :

W3 : Bears @Jets – dans la nuit de lundi à mardi (2h30, heure française)

W4 : Giants @Redskins – dans la nuit de jeudi à vendredi (2h25, heure française).

Attention : Lors de la prochaine journée, certaines équipes seront en repos. Vous ne verrez donc ni Cardinals, ni Bengals, ni Browns, ni Broncos, ni Seahawks, ni Rams.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *