NFL – week 2 : des surprises … et des blessures !

nfl kickoff
 
2 Like(s)

NFL is Back … Depuis déjà 10 jours ! Et oui, la saison est belle et bien lancée, et la week 2 est (presque) terminée. Après la victoire des Ravens sur leurs ennemis de toujours (Steelers) jeudi, on pouvait s’attendre à un dimanche électrique et passionnant. Je vous rassure, ça a été le cas !

J’ai maté … Dolphins @Bills :

Une semaine après s’être débarrassé des Patriots, les Dolphins pouvaient-ils enchaîner une deuxième victoire de suite, ou allait-on retrouver les Bills d’EJ Manuel avec une fiche de 2-0 ?

On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps – non pas parce que l’on ne veut pas mais parce que l’on ne peut pas… La première mi-temps des joueurs de Miami  a été catastrophique : tous les drives se sont conclus par un punt, et une seule action s’est déroulée à moins de 50y de la end-zone des Bills.
Pendant ce temps, on ne peut pas dire que QB Manuel se balade, mais il fait l’essentiel, en rendant une fiche finale de 16/26 pour 202 yards et 1 TD. En première mi-temps cependant, aucun TD n’est inscrit et c’est K D. Carpenter qui enfile les FG : deux à 27 yards et un à 31 yards, ça fait 9-0.

Au retour des vestiaires, on se dit que tout reste jouable, et que si ils ont battu les Patriots, c’est qu’ils sont capables de belles choses.
Après un drive construit (enfin !) de 64 yards en 13 jeux, QB Tannehill ne converti pas sa 3ème tentative, et laisse le soin à K Sturgis d’inscrire les 3 premiers points de la franchise (FG de 34y).
Mais les Bills ont dans leur rang un joueur imprévisible, depuis 5 ans en NFL, et qui avait fait ses classes à Clemson RB C.J. Spiller. Hier soir, il a cumulé 69 yards au sol en 12 courses, 9 yards en une réception, mais aussi et surtout un magnifique retour de kick-off de 102 yards se terminant dans la end-zone des Dolphins.
Avec 4 sacks subis, QB Tannehill arrivait tant bien que mal à trouver WR Wallace pour un superbe « one hand catch » dans la end-zone, mais la paire EJ Manuel – S. Watkins (rookie) avait décidé de frapper fort : 117 yards à la réception pour le rookie de Clemson, dont un TD de 12 yards.

Après deux nouveaux FG de Carpenter dans le QT4 (32 et 38y), l’addition est salée pour les Dolphins, et les Bills se retrouvent leader d’AFC Est, avec une fiche de 2-0.

 Miami 10-29 Buffalo.

MVP du match : RB CJ Spiller a été l’homme clé du côté des Bills, même si l’ensemble des escouades a réalisé un gros travail. Je récapitule : 12 courses pour 69 yards / 1 réception pour 9 yards / 2 retours de kick-off pour 122 yards (dont un TD).

La note du match : 12/20 – A part pour les fans de Miami, cette rencontre était plaisante : enfin E.J. Manuel réalise un match à la hauteur des espoirs placés en lui. Pour le suspens, on repassera.

EJ Manuel

J’aurai pu mater … Saints @Browns :

Honnêtement, qui aurait pu prédire un tel scenario ? Sur le site de pronos en ligne de Yahoo, 3% des internautes avaient misé sur les Browns, pour vous planter le décor.

Le feuilleton Hoyer – Manziel clos, les Browns pouvaient attaquer ce match tambours battants : un premier QT parfait, avec un TD à la réception pour Austin et un FG  de Cundiff, le match est lancé !
Un peu pris à froid, les Saints réagissent avec un temps de latence, mais Brees trouve enfin son rythme de croisière, et permet aux Saints de recoller, malgré une défense particulièrement bien en place du côté de l’escouade de Mike Pettine. Quand pas grand chose ne fonctionne, qui Drew Brees peut-il bien viser ? TE Jimmy Graham bien entendu, qui cumule encore une fois plus de 100 yards (10 réceptions 118y), mais surtout 2 TD, qui permettent aux joueurs de New-Orleans de revenir au score (17-17) en début de QT3.

Avec Hoyer bien dans le jeu (24/40 pour 204 yards et 1 TD), un jeu au sol consistant (68y pour West, 54 pour Crowell), et une défense à toute épreuve (2 sacks, une interception), les Browns peuvent espérer.
Malgré un drive parfait en début de QT4 de la part de Brees  et toute l’attaque (80 yards, 13 jeux, 6’07 ») conclu par un TD au sol de Ingramkicker Cundiff se permet d’annihiler tous les espoirs des fans des Saints d’un FG de 29 yards. Time is Over.

New Orleans 24-26 Cleveland.

Le WTF du week-end :

les Seahawks sont habitués à jouer dans des conditions dantesques à domicile : vent froid et violent, bruit assourdissant de la part de leurs fans … mais ne s’attendaient pas à souffrir de la sorte de la chaleur à San Diego. Avec un thermomètre dépassant les 40°C sur le terrain, les conditions de matchs étaient particulières, et SS Earl Thomas en fit les frais, avec des crampes ressenties (sûrement dues à un manque d’hydratation). Après avoir passé son match d’ouverture à admirer ses coéquipiers (aucune balle lancée vers lui), CB Sherman a enfin eu du travail à San Diego, mais les passes de QB Rivers ne lui ont pas porté chance. L’homme du match porte bel et bien le fameux éclair, et se nomme Antonio Gates : 7 réceptions, 96 yards, mais surtout 3 TD pour l’infatigable tight-end des Chargers. Ajoutez à cela un match consistant au sol (32y pour Woodhead, 31 pour Matthews, 21 pour Brown et 17 pour Rivers), une défense solide (2 sacks et 1 fumble forcé, seulement 14 first downs encaissés) et 3 FG de Novak, et les champions en titre sont défaits pour la première fois de la saison. Seattle 21-30 San Diego.

Le TOP du week-end :

Kirk CousinsMalheureusement, une blessure faire partie du jeu. Après seulement 3 passes lancées et 2 courses, QB Robert Griffin III est contraint de laisser sa place à QB Cousins pour cause de cheville disloquée. Profitant de cette occasion en or pour montrer de quoi il était capable, Kirk Cousins en profita, et sa prestation est plus qu’honorable, même si il ne s’agissait « que » des Jaguars en face : 22/33 pour 250y et 2TD. En face, c’est catastrophe sur catastrophe : 25 yards au sol (17 pour Henne et 8 pour Gerhart), seulement 8 first downs gagnés et surtout 10 sacks encaissés par Henne (dont 4 pour le seul Kerrigan).
Jacksonville 10-41 Washington.

Le FLOP du week-end :

Mener de 18 points face à un des favoris de NFC, c’est toujours un petit exploit. Se faire remonter cette avance et perdre en ayant marqué que 3 points en deuxième mi-temps, c’est plutôt rageant.
Les fans des Jets ont enfin cru que QB Geno Smith s’était réveillé et allait faire leur bonheur : des passes rapides et précises, des petites courses assassines, des drives bien construits, des TD, tout allait comme sur des roulettes.  Puis l’escouade offensive des Packers s’est réveillée (sauf RB Lacy, stagnant à 43y au sol) et la fête a été gâchée à New York. 3 FG de Crosby, deux TD de Cobb et un de Nelson (sur une passe de 80y, what else ?) et Rodgers a enfin rassuré les chease-head : 25/42 346y et 3TD.
New York 24-31 Green Bay.

En vrac dans le reste du pays :

 Fin de série pour WR A.J. Green – sorti sur blessure – qui en était à 48 matchs avec au moins une réception depuis le début de sa carrière NFL. Malgré la perte du receveur principal, les Bengals battent les Falcons 24-10.

JJ Watt aligné en TE sur une formation goal-line … feinte de course …. passe de Fitzpatrick …. TD WATT !! Et oui, les Texans  se sont baladés face aux Raiders : 30-14 (27-0 après 3 QT, puis les remplaçant sont entrés, comme en pré-saison).

Après la défaite de leurs concurrents directs (les Seahawks), les fans de 49ers se voyaient déjà avec une victoire d’avance, pour leur première officielle au Levi’s Stadium. Un match quasi parfait de Cutler (23/34 176y 4TD), et un cauchemar de 4QT pour Kaepernick (3 interceptions dont 2 par Fuller), et ce sont les Bears qui s’imposent sur les 49ers 28-20.

Après un premier match désastreux, les Cowboys se sont réveillés (ok…. c’était les Titans) et l’emportent 26-10.

5 turnovers : c’est ce qui a permis, en grande partie, aux Cardinals, de battre des Giants 25-14, avec notamment 15 points dans le QT4 (3 FG de Catanzaro et 1 TD sur retour de punt pour Ginn).

Après un premier match catastrophique et inquiétant, les Patriots ont retrouvé des couleurs face aux Vikings. Un TD laissé aux visiteurs dans le premier QT, puis une balade. Score final : 30-7.

Pour la première de Cam Newton cette saison, rien d’extraordinaire (22/34 281y 1TD et 19y au sol), mais que de l’efficace. En défense, Addison et Edwards se sont amusés avec 4 sacks à eux deux. kicker Gano a terminé le travail, et le score est sans appel : Panthers 24-7 Lions.

51 minutes d’interruption à cause de l’orage au beau milieu du QT2. Et oui, les footballeurs jouent sous la neige, le gel, la pluie, le vent … mais pas l’orage. Dans ce match à suspens entre Rams et Buccaneers, l’unique FG de Murray et les 2 TD de McCown n’étaient pas suffisants : Zuerlein avait réglé la mire : 4/4 pour le kicker des Rams, et la première victoire de la saison est là. St Louis 19-17 Tampa Bay. 

Les Chiefs peuvent-ils venir à bout des Broncos ? Malheureusement pour eux, la réussite de la saison dernière a un peu quitté les rangs de Kansas City. 3 TDs pour Manning, et les 2TDs au sol de K. Davis resteront anecdotiques. Un ultime FG de McManus et les Broncos sont à l’abri : Kansas City 17-24 Denver.

Les prochaines rencontres …

W2 : Eagles @Colts – dans la nuit de lundi à mardi (2h30, heure française)

W3 : Buccaneers @Falcons – dans la nuit de jeudi à vendredi (2h25, heure française).

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *