NFL Review: NFC Sud (8/8)

 
0 Like(s)

Bonjour. C’est l’heure de faire le plein de soleil avec une récap qui nous vient du sud : la NFC South. Une division qui a réservé quelques surprises cette saison. Pêle-mêle, citons :

  • La non saison des Falcons, un an après une année 2012 dominante.
  • Les Panthers au sommet de la division malgré son faux départ: 3 défaites et 1 victoire.
  • A l’inverse, New-Orleans qui a démarré sa saison par 6 victoires contre 1 défaite, s’est fait rattraper, puis dépasser
  • Et enfin, les Bucs… ah non, aucune surprise de ce côté là. Pardon.

Classement de la division

  • Carolina Panthers : 12-4
  • New-Orleans Saints : 11-5
  • Atlanta Falcons : 4-12
  • Tampa Bay Buccaneers : 4-12

Carolina Panthers

panthers banner

Note : A-

The Good : Je sacke, tu sackes, il sacke, nous sackons…

Tout le monde parle de la défense des Seahawks, mais celle des Panthers est du même calibre. Deuxième meilleure défense avec seulement 15 pts encaissés en moyenne par match, Carolina est l’équipe qui a obtenu le plus de sacks (60 contre seulement 44 pour Seattle). L’agressivité de cette défense, voulue par l’entraîneur Ron Rivera, a fait des merveilles. 15 sacks pour Greg Hardy, 11 pour Charles Johnson etc… Cette défense aura été le fer de lance de cette équipe en octroyant sérénité et confort à une attaque des Panthers portée par QB Cam Newton.

The Bad : DeAngelo Williams

La situation des RB n’est pas des plus sereines chez les Panthers. Il n’est jamais très bon de s’apercevoir que ton meilleur coureur est, sans doute, ton QB titulaire.

DeAngelo Williams n’a pu glaner que 843 yards et 3 TD au sol cette saison, très loin de de son record personnel atteint lors de la saison 2008 (18 TD, 1515 yards). Le plus inquiétant provient sans doute des 6 fumbles de Williams, dont 3 perdus. Si ce joueur n’est pas capable de relever la barre, il sera sans doute temps de lui trouver un remplaçant mais les options disponibles ne sont pas très alléchantes : Mike Tolbert ? Jonathan Stewart ?

La draft pourrait être une aubaine. A moins que les dirigeants se concentrent vers les receveurs, qui est un autre point faible de l’équipe. Steve Smith vieillissant, Greg Olsen aura été le receveur le plus efficace alors que c’est un TE… Ce n’est jamais un bon signe non plus.

The Ugly : Carolina, un édifice fragile

Après un début de saison catastrophique, Charlotte était en ébullition. Tout le monde voulait la tête de Ron Rivera. Heureusement pour lui, il a su faire le dos rond et tirer le meilleur de son équipe. Mais l’édifice reste fragile. Les Panthers rêvent de succès et on peut imaginer qu’un nouveau faux départ puisse aisément tout remettre en question. Ce serait dommage mais le « client/fan » a toujours raison, alors…

L’image de la saison

kaep newton

C’est bien l’image de la saison. Celle d’un match de playoffs qui se termine mal pour les Panthers. Carolina a pu mesurer ce qui les sépare de l’élite. Mais l’espoir d’un avenir radieux est bien là. Surtout, Cam Newton n’oubliera pas de si tôt la célébration moqueuse de Kaepernick. Et un homme revanchard peut être très, très dangereux…

New-Orleans Saints

saints

Note : B

The Good : TE Jimmy Graham

J’aurais pu parler de Rob Ryan (entraîneur de la défense) dont le travail est remarquable. Mais objectivement, Jimmy Graham aura été le meilleur joueur cette année. Sans doute le plus important aussi. Son poste de TE ne l’a pas empêché de récolter un total 1215 yards à la passe et surtout, 16 TD.

Son gabarit le rend impossible à défendre pour les secondary et les LB ne sont pas formés à défendre aussi efficacement la passe. Du coup, Graham semble inarrêtable et la cible idéale pour Drew Brees. En plus de son taille/poids, il est rapide et ne perd jamais la balle (pas de fumble en saison régulière).

Bref, « pay the man ! ».

The Bad : les CB

Le génie tactique de Rob Ryan est suffisant pour permettre à la défense de demeurer dans le top 5 de la NFL, en concédant seulement 19 points et 305 yards dont 195 à la passe. Mais en y regardant de plus près, on constate surtout que les Saints ne comptent que 12 INT et 69 déflexions (Pd) ce qui les classent parmi les 10 moins bonnes franchises de la ligue.

On peut donc estimer que Rob Ryan compense par ses tactiques, le manque de génie de sa ligne secondaire. Rob Ryan masque l’incapacité de ses joueurs à réaliser les « big plays » qui peuvent altérer le cours d’un match.

Les CB illustrent parfaitement ce manque de talent et de profondeur car hormis la (bonne) surprise Keenan Lewis (4 INT), il n’y a pas grand monde. Personne même. Il faudra absolument y remédier pendant l’intersaison ou risquer de voir la défense des Saints couler dans un avenir pas si lointain.

The Ugly : Des RB sous-utilisés

Drew Brees est génial et son association avec Payton est digne d’un roman de Marc Lévy. Mais s’il vous plaît, faites un peu plus confiance à vos RB ! Pierre Thomas, Mark Ingram, Darren Sproles… Voilà un trio impressionnant, mais sous-utilisé. Quel dommage.

Les Saints doivent être capables d’intégrer plus et mieux ses RB dans l’animation offensive. Ce sera d’autant plus nécessaire que Drew Brees n’est pas éternel…

L’image de la saison

colston lateral

Et oui, la fin des espoirs de Super Bowl 2014 pour les Saints. Contre Seattle et 8 secondes à jouer, Colston lance une passe avant illégale, résultant en une pénalité, 10 secondes en moins sur le chrono et donc… le match. Cette année encore, la Nouvelle-Orléans n’a pas vaincu tous ses démons. Il faudra encore rappeler l’exorciste pour Mardi Gras.

Atlanta Falcons

falcons

Note : F

The Good : les receveurs (WR et TE)

Malgré la blessure de Julio Jones dès le 5ème match de la saison, le corps de receveur des Falcons aura été à la hauteur. Harry Douglas (1067 yards, 2TD), Tony Gonzalez (859 yards, 8 TD), Roddy White (711 yards, 3 TD) ont excellé.

Mais hélas, c’est le seul point positif pour les Falcons version 2013.

The Bad : la OL…

La défense plutôt désastreuse des Falcons aurait mérité sa place dans cette section. Notamment sa defensive line. Mais bon, je ne voulais pas nier l’évidence…

Matt Ryan a été « sacké » à 44 reprises, l’attaque au sol était la pire de la NFL et le dénominateur commun est bien la OL. Les joueurs qui la constituent ont perdu la bataille du « scrimmage » à chaque match. Je n’épargne pas Steven Jackson et sa saison atroce (543 yards, 6 TD en 12 matches), mais on peut lui trouver quelques excuses avec une OL qui n’avait pas le niveau NFL cette saison.

Pour les Falcons, il sera essentiel de trouver un impact player à cette position pendant l’intersaison, au risque de revivre une année similaire.

The Ugly : Poor Tony

Tony Gonzalez est une légende au poste de TE. Tout le monde voulait le voir partir sur un titre qu’il ne gagnera, finalement, jamais.

Atlanta était la meilleure équipe de la NFC l’année dernière. Confiant, Tony Gonzalez a décidé de rempiler une dernière fois en espérant garnir sa salle des trophées par une bague de champion. Malgré des statistiques impeccables, sa saison aura été une misère, indigne de son talent et de sa carrière monumentale.

Du fond du cœur, « tu ne méritais pas ça, Tony… »

La vidéo de la saison

Voilà de quoi est capable Jackson! Espérons que c’est ce gars là qu’on verra l’année prochaine…

Tampa Bay Buccaneers

buccaneers

Note : F

The Good : LB Lavonte David

Le multi-millionnaire CB Darrelle Revis aura été à la hauteur, mais le meilleur joueur des »Bucs » est Lavonte David. Avec 144 plaquages dont 106 solo, 6 sacks, 5 INT et 2 fumbles, le mec a tout fait.

C’est plutôt bon signe quand, en plus, ton nouvel entraîneur Lovie Smith aime construire sa défense autour d’un LB. David est grand, et un futur très grand.

The Bad : FS Dashon Goldson

Quand un FS signe un contrat de $41.5 million sur 5 ans, on attend forcément beaucoup de lui. Mais la saison de Goldson n’aura pas été à la hauteur de ses émoluments. En plus de statistiques peu glorieuses (1 seule interception), il n’aura pas été le mentor (notamment de Mark Barron) tant souhaité par l’équipe dirigeante.

Heureusement, il lui reste encore 4 ans pour prouver sa valeur.

The Ugly : à vous de choisir !

Option 1/ Le scandale du MRSA (Methicillin-Resistant Staphylococcus Aureus) : Un scandale sanitaire est venu heurter le vestiare des buccanneers. Il s’agit du MRSA, un germe infectieux résistant aux antibiotiques, qui peut provoquer des septicémies ou des pneumonies. Miam. 3 joueurs de Tampa Bay ont été diagnostiqués comme « porteur du MRSA »: Carl Nicks, Lawrence Tynes et Jonathan Banks… Sinon, la Floride, c’est cool!

Option 2/ QB Josh Freeman: Je vous présente l’ex-avenir de la franchise. Sa saison 2012 réussie avait fait de lui une star potentielle en Floride. Mais une relation déplorable avec l’entraîneur Greg Schiano est venu casser sa dynamique. Ce dernier aurait même refusé le choix des joueurs de faire de Freeman l’un des capitaines de l’équipe. Bonjour l’ambiance. Du coup, après trois matches, le bilan de Freeman est terrible: 3 défaites, 3 INT, 2 TD, une place sur le banc et un licenciement…

Alors, vous votez pour quelle histoire ? Lâchez-vous dans le s commentaires…

L’image de la saison

fire schiano

Ce genre d’images est assez rare aux Etats-Unis. Il n’est pas vraiment dans la culture américaine d’être aussi vindicatif (sauf quand c’est contre Richard Nixon ou les Knicks). Cela témoigne parfaitement de la fracture qui existe (existait?) entre l’équipe, les dirigeants et les fans.

Bon courage Lovie Smith… ils comptent tous sur toi.

C’est tout en ce qui me concerne.

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, cet article vient conclure la récap de la saison NFL. Un grand merci à  tous ceux qui ont lu ces articles et participé au débat!!

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Rémy

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *