NFL Review : AFC Sud (7/8)

 
0 Like(s)

Pour l’AFC, il s’agit du dernier article. Vous retrouverez la NFC en milieu de semaine, et cette série de huit articles sur la saison passée de NFL sera bouclée. En espérant que ce retour en arrière vous ait plu, place aujourd’hui à l’AFC Sud, avec les Colts, les Jaguars, les Titans et les Texans. Retrouvez, comme d’habitude, ce qui a fonctionné, ce qui a moins bien tourné et ce qui a été désastreux pour chaque franchise.

Classement : 
1. Colts . 11-5
2. Titans . 7-9
3. Jaguars . 4-12
4. Texans . 2-14

>>> Colts d’Indianapolis : B

The good : 
Souvenez-vous, en 2011 : Manning contraint de ne pas jouer la saison à cause d’une opération au cou durant l’été, et s’en est suivi une saison pitoyable : 2-14. Lors de la Draft, toutes les questions étaient permises sur le choix des Colts, mais ils finirent par prendre QB Andrew Luck. Depuis, Manning est parti, laissant à Luck les rennes de la franchise. Cette saison encore, Andrew Luck a prouvé qu’il était au niveau. 3 822 yards lancés, 23 TD et 9 interceptions, c’est loin d’être pitoyable, surtout quand l’équipe termine en playoffs (11-5). Parlons justement des playoffs, et notamment du match contre les Chiefs, durant lequel Luck a montré ses deux visages. Après 2 interceptions et 1 seul TD en première mi-temps, puis une interception sur le premier drive du QT3, tout le monde voyait les Colts éliminés avec 28 points de retard. Cependant, Luck a réussi à inverser la tendance : TD pour Brown, TD pour Fleener, TD au sol personnel  et enfin TD pour Hilton. C’était seulement la deuxième fois de l’histoire qu’une équipe remontait un déficit de 28 points en playoffs, et Luck signait là sa première victoire en playoffs. Le début d’une longue dynastie ? Qui sait …

The bad : 
Les Colts sont l’une des franchises les plus irrégulière, en témoigne encore les résultats de cette saison. Capables de battre les Seahawks (week 5), ils se permettent une défaite face aux Chargers une semaine plus tard, ou même un revers chez les Cardinals (w. 12). Résultat, Indianapolis arrive en playoffs sans capital confiance, se fait peur face aux Chiefs et puis se noie face aux Patriotsavec notamment plus de 200 yards encaissés au sol (166 pour Blount, 52 pour Ridley et 17 pour Vereen). Et encore une fois, Luck avait lancé 4 interceptions, soit au total 7 interceptions sur deux matchs de playoffs (pour seulement 9 lancées lors de la saison régulière). Même si le corps de receveur est loin d’être le meilleur de la league (Hilton, Fleener, Brazil, Whalen), Luck doit être capable de réaliser une meilleure sélection sur ses lancés, et surtout arrêter de lancer plus d’un quart de ses balles (28%) sur Hilton (comme peut faire Stafford avec Johnson). Même si finir une saison avec une fiche de 11-5 est tout à fait honorable, le jeune Luck est encore loin du talentueux Manning !

The ugly : 
Le jeu au sol. Tout le monde le sait, une franchise ne peut pas reposer intégralement sur les épaules de son QB. Une bonne défense est nécessaire, tout comme un jeu au sol consistant. Pour la défense, chez les Colts, c’est correct, avec un ratio de turnover de +13 (13 turnovers de plus que l’adversaire). Pour le jeu au sol, c’est autre chose ! En prenant Trent Richardson chez les Browns contre leur prochain 1er tour de Draft, les Colts n’ont pas réalisé la meilleure des affaires. Après une saison 2012 à 950 yards, Richardson n’est jamais entré dans le rythme à Indi : 458 yards pour 14 matchs, c’est peu, surtout avec une moyenne de 3.0 yards par course, et seulement 3 incursions en end-zone ! Pour le suppléer, les Colts comptaient sur Donald Brown (drafté en 2009), mais le joueur n’a eu que 102 courses pour s’exprimer (contre 188 pour Richardson), alors qu’il avait de meilleurs stats : 5.3 yards de moyenne par course, 6 TD, pour un total de 537 yards. N’oublions pas le gros coup (*ironie*) réalisé par les Colts avec la venue d’Ahmad Bradshaw (qui avait fait les beaux jours des Giants) : 3 matchs joués, 2 en tant que titulaire, 2 TD pour 186 yards au sol, et puis good-bye. Au sol, la saison des Colts aura été calamiteuse. Si ils veulent continuer à jouer les premiers rôles en AFC, il faudra forcément régler ce soucis.

L’image de la saison : 
coltsvspatsColts @Patriots, Playoffs, Divisional Round, 3ème jeu du match. 3rd & 2 Colts. Luck à la passe, à destination de WR Brazil, interceptée par Dennard, remontée sur 27 yards. Sur le jeu suivant, course de 2 yards pour Blount qui termine dans la end-zone, les Patriots mènent 7-0. Aucune fois dans ce match, les Colts n’auront l’avantage au score. A l’image de toute la saison, les Colts ont fait illusion mais n’ont jamais réussi à concrétiser, Luck a encore du chemin pour conquérir sa première bague.

>>> Titans du Tennessee : D-

The good : 
Au final, les Titans sont une fois de plus sans playoffs (comme chaque année depuis 2008), mais sont loin de réaliser une saison catastrophique. Avec 7 victoires tout de même, les joueurs du Tennessee ont fait trembler bon nombre de grosses franchises : une victoire inaugurale face aux Steelers, une défaite de 7 points face aux Seahawks (w. 6), de 3 et 8 points face aux Colts (w. 11 et 13), bref, les Titans ne sont pas loin de réaliser une saison « miracle » comme l’ont fait les Chiefs. Encore une fois bien placés dans l’ordre de la Draft (pick 11), ils pourraient en profiter pour densifier cette défense parfois fragile.

The bad : 
La défense justement, n’est pas le point fort de cette franchise : 16ème en terme de points encaissés (23.8 de moyenne), mais 11ème face à la passe, l’escouade défensive n’est pas au fond du trou. Cependant, les Titans font face à un dilemme : évoluant en 4-3 (4 linemen et 3 LB), ils n’engrangent pas tant de sacks que ça : 36 cette saison (pour 37 sacks subis), avec notamment 10.5 sacks pour DT Jurrell Casey. Alors même si la franchise reste en 4-3, pourquoi ne pas densifier la ligne des LB : si on prend en compte que les 3 titulaires (Ayers, Fokou et Brown), on obtient un total de 218 plaquages (Burfict en compte 171 à lui seul), 6 sacks (donc 4.5 de moins que Casey) et 2 interceptions seulement (quand OLB DeAndre Levy en cumule 6). Vous l’aurez compris, ces 3 linebackers constituent la faiblesse de la défense des Titans,et donc de la franchise en général.

The ugly : 
Comme vous pouvez vous en douter, le gros soucis des Titans vient du poste de QB. 9 matchs débutés pour Fitzpatrick, 7 pour Locker. 2 454 yards pour Ryan, 1 256 pour Jake. 14 TD et 12 INT pour l’expérimenté (10ème saison), 8TD et 4INT pour le plus jeune (4ème saison).
Ni l’un ni l’autre n’a réalisé une saison parfaite, loin de là. Comment peut-on faire confiance (en l’achetant aux Bills) à Fitzpatrick qui compte 93 interceptions en 83 matchs joués depuis ses débuts, pour seulement 106 TD lancés ? Après une saison compliquée l’année dernière (10 TD 11 INT en 11 matchs) pour Lockerles coachs des Titans ne devaient-ils pas lui laisser sa chance ? Il est grand tant de faire quelque chose du côté du Tennessee pour ce poste, car sans QB aux épaules solides, la franchise stagnera.

 

pick6

L’image de la saison : 
Remonter une interception pour TD, c’est toujours une réussite, même si c’est face aux Texans de Matt Schaub, et d’autant plus qu’il s’agit de la première en carrière pour CB Alterraun Verner (5ème saison) et la seule et unique de la saison pour les Titans !

>>> Jaguars de Jacksonville : E –

The good : 
Pire attaque, 5ème pire défense, que voulez-vous qu’on dise à propos des Jaguars ? La seule éclaircie de la saison a eu lieu entre les week 10 et 14 : 4 victoires pour une seule défaite. Par curiosité, regardons les adversaires : Titans (W), Cardinals (L), Texans (W), Browns (W) et Texans (W). Bref, pas de quoi se réjouir.

The bad : 
Vikings, Bears, Redskins et Raiders : voici la liste des franchises ayant encaissé plus de points que les Jaguars cette saison. La seule satisfaction de l’escouade vient de LB Paul Posluszny, qui a cumulé 162 plaquages, 3 sacks, un fumble forcé et deux interceptions, pour un TD. Derrière lui, rien de bien convaincant, mis à part les 7.5 de Jason Banbin (oui oui, le fameux Banbin qui avait cumulé 18 sacks avec les Eagles en 2011 et 12.5 avec les Titans en 2010). Sur les 11 interceptions réalisées par la défense, une seule l’a été par un safety. 4 joueurs en ont effectué 2 : deux LB et deux CB, aucun safety. Un seul TD a été inscrit des suites d’une interception, et c’est l’oeuvre de LB Posluszny. Vous l’aurez compris, les Jaguars ont la un sacré chantier. Ajoutez à cela 121 first downs laissés à l’adversaire au sol (contre 71 pour les Jaguars), un taux de réussite de 42.4% aux 3rd down et de 75% aux 4th down pour l’adversaire, et admirez l’ampleur des dégâts.

The ugly : 
Lorsqu’on retire les 3 joueurs ayant tenté des trick-plays (passes des WR ou RB), il reste deux QBs chez les Jaguars Chad Henne et Blaine Gabbert. 13 matchs pour le premier, avec 13 TD et 14 interceptions : Henne n’a jamais réalisé, en 6 ans, une saison avec plus de TD que d’interceptions … En face de lui Gabbert, qui lance plus d’interceptions cette saison en 3 matchs (7) que l’année dernière en 10 rencontres (6). Niveau TD, par contre, c’est la pénurie : un seul cette année, contre 9 l’année dernière. Amis fans des Jaguars, je remue une dernière fois le couteau dans la plaie : où est passé Maurice-Jones Drew ? Terreur des défenses en 2011 (1606 yards et 8 TD), abonné de la salle de soins l’an dernier (seulement 6 rencontres disputées, pour 414 yards), l’ex-RB de UCLA n’a pas retrouvé son niveau des années fastes : 16 rencontres disputées, mais seulement 803 yards à son compteur, pour 5TD, et 314 malheureux yards à la réception (son deuxième pire total, après celui de l’année dernière en 6 rencontres).
L’intersaison s’annonce compliquée à gérer du côté de Jacksonville : via la free-agency ou la draft, il faudra forcément trouver un moyen de renforcer la franchise.

Gabbert

L’image de la saison : 
Le seul, le vrai, l’unique, l’authentique … TD de Blaine Gabbert. 

>>> Texans de Houston : F

The good : 
Chers fans des Texans, chers fans de la NFL en général, ne perdez pas espoir ! En effet, cette saison, Texans et Chiefs nous ont montré que tout était possible. La franchise de Houston avait fini la saison 2012-13 avec une fiche de 12-4, celle de Kansas avec 2-14. Cette saison, les Texans finissent à 2-14, les Chiefs à 11-5. Que vous soyez fans des Pats ou des Raiders, restez fans jusqu’au bout, tout peut arriver. A tous ceux qui surnomment ce championnat la No Fun League, vous pouvez revoir votre jugement …

The bad : 
La défense. « Moins pire » que l’attaque, la défense termine tout de même la saison au 25ème rang au niveau des points encaissés, mais est très efficace contre la passe (3ème du classement NFL, vous ne rêvez pas). Avec notamment DE J.J. Watt toujours au dessus du lot (80 plaquages, 10.5 sacks, 4 fumbles forcés), on était en droit d’attendre beaucoup mieux de la part de cette escouade. Cependant, pour qu’une défense 3-4 soit efficace face à la course, il faut que les 3 linemen soient au top. Là est le problème : NT Mitchell s’en sort difficilement avec 26 plaquages et 1.5 sacks, tandis que DE Smith est loin de son homologue Watt avec 30 plaquages et 5 sacks. Derrière, les 4 LBs ne sont pas des plus rassurants non plus : B. Reed, D. Sharpton, L. Mays et W. Mercilus cumulent à eux 4 11 sacks et aucune interception, plus inquiétant ! Même si la défense contre la passe est solide en nombre de yards encaissés, il faut créer des turnovers pour gagner des matchs, et encore une fois cela pose problème : avec seulement 7 interceptions réalisées, c’est compliqué de rivaliser avec les 22 interceptions lancées par les 3 QBs de la franchise.

.

The ugly : 
Venons-en donc à ce 3 QBs. Le premier, le plus connu et le plus expérimenté, est celui qui a le plus déçu : Matt Schaub. Avec 10 TD pour 14 interceptions lancées en 8 matchs, il réalise la pire saison de sa carrière (1TD et 4 int en 2004 avec les Falcons et 1 TD et 2int en 2006, toujours à Atlanta). Avec 22 TD l’an passé, il avait fait le bonheur des fans de Houston et des joueurs de Fantasy Football … Cette saison, il aura la chance d’apparaître dans la rubrique L’image de la saison. Derrière lui, les Texans avaient choisi de lancer un rookie : Case Keenum. Avec 8 matchs cette saison, l’ex joueur du Houston College a fait légèrement mieux : 9 TD pour 6 INT, mais un trop faible taux de completion (54.2%). Et pour finir, place à T.J. Yates, drafté en 2011, il n’a eu le droit qu’à deux apparitions : 3/5 face aux Niners, et 12/17 avec 2 interceptions face aux Rams. Rien de bien satisfaisant. Deux options s’offrent donc au General Manager et au Head Coach : redonner une chance à Schaub, qui aura du mal à passer outre une telle saison, ou définitivement l’oublier pour lancer Case Keenum dans le grand bain.

L’image de la saison :
Schaub

Ce n’est pas un feu de joie, mais plutôt de mécontentement. Vous ne voyez pas Schaub ? Cherchez bien … Et oui, il s’agit bien de son jersey au sol, sous les flammes. Des fans tellement mécontents au point de brûler le maillot du QB qui a fait le bonheur de la franchise les saisons précédentes, ça s’est rarement vu.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *