NFL off-saison : le Combine, kézaco ?

NFL Combine 2015 logo
 
6 Like(s)

Alors que la saison régulière de NFL est terminée depuis la fameuse soirée du Super Bowl, la off-saison bat son plat. Avant la traditionnelle draft, place au Scouting Combine. Mais pour les novices de ce (magnifique) sport, il s’agit d’un nom barbare de plus. Laissez moi vous présenter un long week-end où tous les regards seront braqués sur Indianapolis : fans, experts, journalistes, entraîneurs et autres scouts !

NFLCombine2015

Présentation du Scouting Combine :

Chaque année depuis 1982, et à Indianapolis depuis 1987, plus de 300 prospects (étudiants désirant rentrer dans la Draft) participent au Combine. Avant 1982, chaque franchise était obligée d’organiser sa propre journée de tests afin d’évaluer une dernière fois les futurs joueurs de NFL avant la Draft. Depuis, c’est la NFL qui se charge de l’organisation de ce gros week-end.
A partir de demain, et ce jusque lundi, tous les joueurs invités, et le désirant, seront évalués une dernière fois sur le terrain, mais sans équipement, à travers plusieurs exercices.

Pourquoi organiser des tests sans équipement ?

Avec les moyens actuels de vidéos, d’enregistrements de matchs et d’analyses de données, vous me direz qu’il est totalement idiot d’ajouter un nouveau week-end de tests pour des joueurs qui sont déjà suivis depuis de longues années en NCAA. Cependant, l’un des problèmes de la ligue universitaire est l’hétérogénéité des calendriers de chaque équipe fait que les stats publiées à la suite des matchs sont à analyser avec beaucoup de minutie, et qu’une fiche de stat face à une équipe du Top25 ne s’analyse pas de la même manière que celle contre une équipe bien moins classée en début de saison.
Il s’agit donc, une dernière fois avant la Draft, de voir de quoi sont capables les « meilleurs » joueurs universitaires sur des tests que chaque joueur présent réalisera au même moment et dans les mêmes conditions.

RichardSherman

Richard Sherman lors de son 40 yards dash

Quels tests, et quelles performances ?

Comme toujours, et pour tout test, des classements sont effectués. Bien entendu, je vais vous relayer une fois encore les meilleures performances réalisées pour chaque tests, mais elles sont à prendre – encore une fois – avec des pincettes : vous vous doutez bien qu’un RB ne réalisera pas le même temps qu’un OL sur un sprint de 40 yards, et qu’un DL ne fera pas le même résultat à la musculation qu’un QB …
[les meilleurs performances données par la suite sont les performances réalisées depuis 2006.]

– 40 yards dash :
Surement le test le plus « connu », ce sprint de 40 yards (36.576 mètres), avec départ arrêté et prise de temps intermédiaires tous les 10 yards, est « le » rendez-vous du combine.
Le détenteur du record de 40 yards dash est le très connu RB Chris Johnson, qui a réalisé 4.24 secondes en 2008. Sélectionné dans la foulées par les Titans en 24ème position, il joue actuellement chez les Jets.

– bench press :
De la force pure : une barre à 225 pounds (102kg), à soulever le maximum de fois en développé-couché, sans limite de temps.
Le record est détenu par le DT Stephen Paea avec 49 répétitions, devant OL Petrus (45) et DT Owens (44). Paea avait été drafté en 2011 par les Bears, à la 53ème place (2ème) tour.

– vertical jump : 
Après la vitesse et la force, il faut mesurer la détente. Premier exercice du type avec la détente sèche verticale, sans élan. Avec une détente sèche de 45

Geno Smith au vertical jump

Geno Smith au vertical jump

pouces (inch), soit 114.3 cm, c’est CB Donald Washington qui détient ce record. Drafté en 102ème choix (4ème tour) par les Chiefs, il a évolué à Kansas City de 2009 à 2011. Après une coupure, il a repris le football américain en CFL, chez les Argonauts de Toronto, depuis l’année dernière.

– broad jump :
Autre type de détente, la détente horizontale – ou saut en longueur. Comme pour la précédente, aucun élan, et un saut pieds joins obligatoire, avec réceptions « contrôlée » sur les 2 pieds. Le meilleur dans cet exercice, devant 3 WR et un CB, est un OLB : Jamie Collins, avec 11’7″ (11 pieds, 7 pouces), soit 3.53 mètres. Drafté par les Patriots au 52ème choix de la Draft 2013, il a donc remporté son premier Super Bowl il y a moins de 3 semaines.

– 3 cones drill :
Cet exercice créé pour mesure l’agilité et la vitesse des prospects consiste en un aller-retour sur 5 yards, puis un aller retour en « L » sur deux fois 5 yards. Le résultat se mesure donc à l’aide d’un chronomètre, mais n’est pas très évocateur si on ne le compare pas au reste des données. Voici donc le top 5 depuis 2006 : le WR Jeffrey Meahl, en 2011, avait réalisé 6.42 secondes, et domine le classement devant DB Skrine (6.44 en 2011), WR Long (6.45 en 2010), WR Sanzenbacher (6.46 en 2011) et FS Sorensen (6.47 en 2014).

– 20 yards shuttle :
Comme son nom l’indique (shuttle signifiant navette), il s’agit d’un test d’agilité, composé d’un déplacement latéral de 5 yards, puis de 10 yards dans le sens inverse, et enfin de 5 yards dans le premier sens (le joueur revient donc à son point de départ), à réaliser le plus rapidement possible. Meilleure performance pour CB Jason Allen (2006) et WR Brandin Cooks (2014) avec 3.81, devant CB B.W. Webb en 3.84 en 2013.

– 60 yards shuttle :
Il s’agit cette fois ci de 3 allers-retours à effectuer le plus rapidement possible, de 5, puis 10, puis 15 yards. WR Brandin Cooks (déjà co-détenteur du record sur le 20y shuttle), détient celui-ci avec 10.72 au chrono en 2014, devant CB Fleming (10.75 en 2012) et DB Skrine (10.75 en 2011).

Von Miller lors du Combine 2011

Von Miller lors du Combine 2011

En plus de ces 7 exercices communs à tous les joueurs, chaque poste possède sa batterie de « drills » (petits exercices sensés recréer une situation spécifique à chaque poste), durant lesquels les responsables du recrutement de chaque franchise pourront examiner chaque prospect : lancés pour les QB, réceptions pour les WR, déplacement en couverture de passe ou de course pour les DB et LB, pass-rush pour les DL, etc.

Comment suivre cet événement ?

Ce grand week-end de « football » sera bien entendu extrêmement relayé sur l’ensemble des médias : chaque performance sera analysée en direct sur facebook ou twitter, le site nfl.com proposera de suivre l’ensemble des résultat en direct, avec possibilité de trier par poste et/ou par exercice, et NFL Network proposera une diffusion en live (théoriquement gratuite, ou à trouver assez facilement en streaming).
Les test ayant lieu toute la journée à Indianapolis, ils se dérouleront en après-midi et en début de nuit pour nous en France.

Dante Fowler Jr. sous l'uniforme des Gators de Flordia.

Dante Fowler Jr. sous l’uniforme des Gators de Flordia.

Qui suivre lors du Combine ?

Soit vous regardez le Scouting Combine d’un oeil totalement extérieur, en appréciant de voir les futurs stars de la NFL faire le maximum pour impressionner une dernière fois les franchises, soit vous sortez toutes les pages de stats possibles et vous préparez tel un pro la prochaine draft.
L’une des informations principale qui a fuitée ces derniers jours, est la présence assurée des deux QB stars Jameis Winston et Marcus Mariota, qui devraient tous les deux lancer.
Normalement, tous les principaux prospects devraient se présenter et performer à Indianapolis ce week end : DE Leonard Williams (USC), OLB Randy Gregory (Nebraska), WR Kevin White (West Virginia), WR Amarl Cooper (Alabama) ou encore OLB Dante Fowler Jr. (Florida).

Un intérêt à double tranchant pour les joueurs :

De nombreux joueurs misent leur futur sur ce week-end. Comme annoncé précédemment, il s’agit du dernier moyen de se montrer aux yeux des recruteurs. Bien qu’ayant des multiples façons d’évaluer les futurs joueurs de la NFL, certains recruteurs se « plantent » lors des choix de Draft, et des « top-prospects » lors du Combine se révèlent être de véritables fiascos en conditions réelles.
Pour ne citer qu’eux, prenons en exemple Yamon Figurs, qui avait couru le 40 yards dash en 4.3. Au final, il a été drafté par les Ravens, est passé par 6 franchises NFL en 4 ans, pour finir au camp d’entrainement des Saskatchewan Roughriders (CFL), sans même être retenu pour la saison régulière.
Plus récemment, Darrius Heyward-Bey, qui avait fait une belle prestation avec 4.25 au 40 yards, 38.5″ en détente verticale et 16 répétitions au développé couché (plutôt bien pour un WR), a, au final, été drafté devant Michael Crabtree par les Raiders : à l’heure actuelle en NFL, 26 TD pour Crabtree, contre 12 pour DHB, what else ?

Johnny Manziel lors du "3 cones drill"

Johnny Manziel lors du « 3 cones drill »

Vous voilà donc parés pour suivre confortablement le NFL Scouting Combine 2015.
Pour avoir quelques informations en « temps réel », likez la page facebook de VLS, ainsi que mon compte twitter.

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *