NFL Draft : Top 5 prospect (3/4)

QB-FS-SS
 
2 Like(s)

Après les RB, TE et LB dans mon premier article, les WR et CB dans le deuxième, place aux QB et Safeties pour ce troisième épisode. Véritables stars des franchises, ces joueurs sont aussi les premiers sur qui on tape lorsque tout va mal, aussi bien en attaque qu’en défense. Que ce soit en tant que QB ou en Safety, s’imposer dès sa saison rookie est quelque chose de compliqué, mais tout reste possible et les exemples sont nombreux. Sans plus attendre, place donc à ces deux nouveaux top 5.

  >>> Top 5 : Quarterbacks : 
Dans n’importe quelle équipe de football, le QB est LA star de la franchise. Protégé par les coachs des blessures pendant les entraînements, adulés par les fans, admirés par le spectatrices, ils sont également la proie facile en cas de débâcle de l’équipe. Cette année encore, la classe de QB est d’un bon niveau, et on devrait voir de nouveaux bras titulaires dans la NFL la saison prochaine.

#5 : Jimmy GAROPPOLO, Eastern Illinois, 1.88 m, 103 kg.

Doté d’une très bonne vision, Garoppolo est ce genre du QB qui peut se permettre d’attendre le dernier moment pour lancer. Très à l’aise dans sa poche, et surtout très mobile, le QB qui a fait les beaux jours des Panthers (de NCAA bien entendu) pourrait devenir un excellent lanceur en NFL. Souvent en réussite lors de passes que certains n’auraient pas tentées, Garoppolo a cependant ce défaut de trop attendre pour lancer, et ainsi de se prendre des chocs parfois inutiles. Attention, dans une ligue ou les défenses sont de plus en plus athlétiques, les blessures pourraient arriver à grande vitesse… Si, par chance, il est sélectionné dans une équipe où la OL est un point fort, Garoppolo pourrait vite devenir un starter inconditionnel. Etre sélectionné au premier tour semble compliqué vu la densité de la Draft en QB, mais le deuxième tour devrait être une certitude pour ce joueur prometteur.

Derek Carr#4 : Derek CARR, Fresno State, 1.88 m, 97 kg.

En faisant partie de ces joueurs qui ont la science du football dans le cerveau, Carr est ce type de QB capable de reconnaître les schémas défensifs avant le snap, et de faire bon nombre d’ajustements. Plus à l’aise lorsqu’il est collé au centre, plutôt que placé en shotgun, le Senior de Fresno State profite de son drop-back pour analyser les pressions et les receveurs qui se libèrent. Avec un bras puissant et rapide, Carr est capable d’envoyer des missiles, mais sait aussi gagner de précieux yards au sol quand bon lui semble. Parfois mis à mal par des défenses rapides, le frère de David (sélectionné en pick 1 de la Draft 2002 par les Texans) a tendance à « surlancer » et ainsi s’exposer à des turnovers. Son gros défaut est donc la précision, et plus particulièrement cette année durant les gros matchs de Fresno State. Ce léger soucis pourrait être réglé, mais pourrait être un frein à sa sélection lors du premier tour …

#3 : Johnny « Football » MANZIEL, Texas A&M, 1.83 m, 94 kg.

Que dire sur cette pépite de la NCAA ? Tout a été dit sur le premier freshman à remporter le Heisman Trophy (joueur de l’année en NCAA). Trop petit pour ce poste ? Drew Brees et Russell Wilson sont passés avant lui et ont prouvé le contraire. Très mobile, dynamique, intelligent, précis lors de ses lancés, sa capacité à sortir de sa poche apporte un danger supplémentaire. Manziel aura cependant du boulot : s’adapter au rythme et au niveau de jeu NFL nécessite beaucoup de réglages, et le QB de Texas A&M devra remettre en question certaines facettes de son jeu au risque de tomber rapidement dans l’oubli. Devancé par deux excellent QBs dans ce Top 5, Manziel devrait sortir au premier tour de la Draft, voir même dans le Top 10, soit en tant que back-up de luxe, soit pour être lancé dans le grand bain directement.

#2 : Blake BORTLES, UCF, 1.96 m, 105 kg.

Même si le physique n’est plus un gage de réussite pour le poste de QB en NFL, Bortles présente « LE » physique pour réussir. Grand, puissant, athlétique, il est taillé pour la NFL. Au contraire de ce qu’on pourrait penser, il ne se contente pas de rester au chaud dans la poche. Malgré quelques soucis de protection de balle quand il part à la course, Bortles a tout de même cumulé 15 TD au sol en carrière (pour 56 à la passe). Dôté d’une très bonne vision, couvrant tout le terrain, celui que certains voient partir dès le premier choix (Texans) doit cependant travailler son jeu de regard pour plus tromper les défenses adverses. Habitué aux victoires (seulement 5 défaites pour 27 matchs de NCAA), il sera peut-être compliqué pour lui si jamais sa nouvelle franchise ne truste pas le haut du classement. De plus, il doit grandement travaillé la précision lors des longues passes, ce qui est clairement son point faible.

Teddy Bridgewater#1 : Teddy BRIDGEWATER, Louisville, 1.88 m, 97 kg.

Le QB de Louisville a tout pour réussir : mobilité, vision excellente, lecture des défenses, bon bras … certains analystes le comparent même à Russel Wilson, rien que ça ! Déjà très mature dans son jeu, Bridgewater n’est pas arrivé par hasard à la première place de ce classement. Très à l’aise sous la pression de la DL adverse, il a cependant été sujet aux gros chocs, et pourrait être légèrement fragile des poignets et des chevilles. Toujours en réussite avec de nombreuses feintes et jeux de jambes, sa mécanique de lancé est irréprochable et peut faire mouche, même après quelques gros hits. Le gros soucis de Bridgewater est sa constance : parfait lors du Sugar Bowl de 2012, il a été coupable de quelques relâchements lors de matchs de saison régulière en AAC. En NFL, il faudra toujours être au top pour percer !

  >>> Top 5 : Safeties :
Face à des attaques de plus en plus rapides, leur capacité d’adaptation est des plus précieuse. Dernier rempart des défenses, aussi précieux face à la passe (souvent dans le deep) que face à la course (au cas où les blocks sur les LB seraient parfaits), les Safeties sont de plus en plus sollicités pour couvrir aussi les TE sur les longues passes.

# 5 : Deone BUCANNON (SS), Wahsington State, 1.87 m, 96 kg.

Véritable montage de muscle, Bucannon est une référence dans ce domaine. Excellent quand il s’agit de créer des turnovers (3 fumbles forcés et 6 interceptions en 2013), le safety de Washington State est légèrement handicapé par sa taille. Plus grand que la moyenne pour ce poste, il se retrouve souvent « à la traîne » lors des changements de direction. Ses plaquages dévastateurs et une excellente participation au Senior Bowl rattrapent-ils ses quelques faiblesses ? L’énorme problème de Bucannon est sa vision. Lors des courses ou après les réceptions, le joueur se focalise sur le porteur de balle et en oublie les bloqueurs qui pourraient se dresser sur sa route. A travailler de toute urgence si il ne veut pas se retrouver sécher sur la première action de sa carrière NFL.

Terrence Brooks#4 : Terrence BROOKS (FS), Florida State, 1.80 m, 90 kg.

Cornerback de formation, Brooks a tout de même quelques lacunes, surtout en ce qui concerne le jeu aérien. Malgré une efficacité rare pour un safety « dans le trafic », à hauteur des LBs, le joueur de Florida State est plutôt mauvais quand la balle s’approche de lui, avec des nombreuses interceptions « simples » loupées en NCAA. Cependant, avec de longs bras, une agilité hors du commun et une vitesse intéressante, Brooks pourrait séduire bon nombre de scouts, que ça soit pour un poste en défense ou en special team. Très bon lecteur des blocks, il peine cependant à finir ses actions, en loupant quelques uns de ses plaquages. Brooks a encore du boulot pour devenir titulaire en NFL, mais possède tout le potentiel pour y parvenir.

#3 : Jimmie WARD (SS), Northern Illinois, 1.80 m, 88kg.

Légèrement petit par rapport aux « standards » imaginés par les scouts NFL, Ward pourrait se voir évoluer en corneback. Excellent bosseur, le Strong Safety ne rechigne pas à la tâche, et ce n’est pas un receveur légèrement plus imposant physiquement qui lui fera peur, même si le risque de rater le plaquage sera présent. Très mobile, agile, il sait intervenir rapidement et à pleine puissance. Bien que connu des scouts, Ward s’est peut être fait oublier en ne réalisant que le bench-press lors du Combine (9 répétitions), et a eu du mal à sortir du lot lors d’un Senior Bowl dense en qualité ! Il ne faut cependant pas oublier qu’une fois battu, Ward ne s’avoue jamais vaincu et possède une capacité de « poursuite » intéressante.

Calvin Pryor#2 : Calvin PRYOR (FS), Louisville, 1.80 m, 93 kg.

Très à l’aise lors des drills avec balle du Combine, Pryor fait partie de ses défenseurs qui veulent jouer l’interception. Doté d’une excellente vision, et d’un physique « type » pour ce poste, le safety fait souvent des ravages lors des plaquages. Souvent pénalisés pour des interventions dangereuses, la présence de Pryor dans une défense peut être parfois déstabilisante pour l’attaque adverse. Bien que n’ayant jamais eu à couvrir des slots WR (receveurs rapprochés, à mi-chemin entre le WR extérieur et le TE) dans la défense de Louisville, Pryor est capable de défendre très près de la ligne de scrimmage, toujours dans le but de ne pas perdre de vue la balle. Un jeune défenseur, agressif, à l’aise avec la balle, qui se fait respecter très tôt dans sa carrière, ça ne vous rappelle personne ? [Indice : Legion of Boom …]

#1 : Ha’sean « Ha-Ha » Clinton-Dix (FS), Alabama, 1.85 m, 94 kg.

Comme tous les défenseurs qui veulent réussir, Clinton-Dix possède un physique impressionnant. Très athlétique mais mobile, celui qui a fait les beaux jours du Crimson Tide a un bel avenir en NFL ; intelligence de jeu, capacité impressionnante à analyser et anticiper l’attaque, tant de paramètres qui peuvent vite devenir indispensables. Avec de telles capacités d’explosivité, « Ha-Ha » peut être utilisé très près de la ligne de scrimmage, en arme contre la course ou même en pass-rusher très efficace. Souvent coupable d’excès d’engagement, l’une des futures stars de la NFL est parfois trompé par son instinct, et anticipe dans le mauvais sens. Devra-t-il perdre un peu de cette capacité de lecture de jeu afin d’éviter toute action qui pourrait coûter la victoire, voir le titre, à sa future franchise ?

Retrouvez dès cette semaine le quatrième et dernier article de cette (courte) série. La draft approche à grands pas (8-10 mai), et les prochains articles seront consacrés aux mocks draft (prévisions du premier tour de la Draft).
En attendant, vous pouvez toujours suivre Vive Le Sport et plus particulièrement le blog NFL sur facebook, ainsi que sur Vive le Sport et moi-même sur twitter, sans oublier The Salad Bowl Project, présent également sur facebook et twitter.

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *