NFL – Analyses des Wild Card du dimanche

 
0 Like(s)

Au programme ce dimanche, les deux derniers matchs du tour de Wild Card : les Chargers se déplaçaient dans l’enfer du Paul Brown Stadium de Cincinnati, et les Packers recevaient les 49ers dans une atmosphère glaciale.

 

San Diego Chargers vs. Cincinnati Bengals :
Alors invaincus à domicile lors de la saison régulière (8 matchs, 8 victoires), les Bengals ne débutent pas au mieux leur match, et laissent les visiteurs scorer en premier par l’intermédiaire de RB Woodhead, qui inscrit la le premier TD en playoffs de sa carrière. Avec une telle météo (moins de 5°C, de la pluie durant toute la deuxième mi-temps), le jeu au sol était primordial. Côté Chargers, en plus des 54y et du TD de Woodhead, deux autres coureurs ont passé la barre des 50y : Mathews (52) et Brown (77 et 1TD) ont fait avancé l’attaque de manière efficace. Intelligemment, QB Rivers a limité son nombre de passe, et a donc été très appliqué : 12/16 et 128y, pour 1 TD mais aucune interception. C’est peu mais c’est propre. En défense, la grosse satisfaction vient de l’ ILB Butler, qui a cumulé 9 plaquages, 3 aides au plaquages et un fumble forcé. Niveau démonstration offensive, c’est certain que l’on est très loin des matchs d’hier, avec uniquement 16 first downs pour les Chargers.
Côté Bengals, après un premier QT plutôt loupé (menés 0-7), les joueurs se sont réveillés et ont sorti leur habituel « deuxième QT parfait ». Durant la saison régulière, Cincinnati n’a jamais encaissé de point durant le QT2, et c’est encore le cas ce soir : un TD à la passe pour Gresham et un FG de Nugent permettent aux Bengals de reprendre l’avantage. Puis QB Andy Dalton a montré qu’il n’était pas fait pour les playoffs, encore une fois. En multipliant le jeu à la passe sous la pluie, le QB a produit un jeu avec beaucoup de déchets : 56% seulement de completion, 334y à la passe tout de même, mais pour seulement 1 TD et avec 2 interceptions. Au sol, les RB ont été bien tenus par la défense de San Diego : 45y pour Bernard, 42 pour Green Ellis et 26 pour Dalton. Malgré la belle prestation de WR Marvin Jones, qui cumule 130y de réception en 8 catchs, l’attaque des Bengals ne trouve pas de solution, et subit trop de turnovers : en plus des 2 interceptions de DaltonBernard et Dalton perdront la balle sur des fumbles. Côté défense, on est obligé de souligner l’excellente présence du MLB Rey Maualuga qui a cumulé 12 plaquages, et ce malgré la débâcle de Cincinnati en deuxième mi-temps.
Un ultime TD à la course de Brown sur 58 yards viendra supprimer tout espoir pour les joueurs de coach Marvin Lewis. Encore une fois, les Bengals s’inclinent en playoffs, cette fois ci sur le score de 27-10.

 

San Francisco 49ers vs. Green Bay Packers :
Malgré la météo « impressionnante » (environ -20°C au thermomètre, avec du vent), ce match a tenu toutes ses promesses. QB Kaepernick et QB Rodgers ont réussi à produire du spectacle malgré les conditions.
Commençons par les Packers justement, habitués à jouer dans ce froid si particulier de Green Bay. A la passe, avec une quantité de cibles dangereuses impressionnante (Nelson, Cobb, Jones, Kuhn, Starks, Quarless et Lacy), QB Rodgers a tout de même subit la pression des défenseurs, et n’a pu compléter que 17 passes (sur 26 tentées), pour 177y. Mais comme d’habitude, aucun turnover dans le jeu de Rodgers, qui lance une passe de TD mais aucune interception. Au sol, celui qui sera peut être élu rookie offensif de l’année, RB Lacy a réalisé une belle prestation avec 81y en 21 courses, mais a laissé le seul TD au sol du match à FB Kuhn (2 courses, 2yards, TD). En défense, toujours orphelins de LB Clay Matthews (blessé au pouce), les Packers tentent de mettre la pression sur Kaepernick mais des erreurs notables sont faites. Au final, le QB des 49ers ne sera sacké que 3 fois, et le seul fumble forcé (par Hyde) ne sera pas recouvert.
Côté 49ers donc, QB Kaepernick s’est contenté de sélectionner une cible favorite, et en a un peu oublié les autres receveurs : 8 réceptions et 125y pour Crabtree, contre 3 réceptions pour Boldin (38y), 2 pour Davis (37y) et une seule pour Gore, Dixon et Celek. Au total, le QB aura lancé 227 yards, mais a un taux de completion faible (16/30), pour 1TD et une interception. Au sol, les courses de RB Gore sont parfaitement lues par le front7 des Packers, et l’expérimenté coureur (30 ans, 9ème saison) n’arrive pas à être décisif (66 yards en 20 portés). Alors Kaepernick prend ses responsabilités, et cumule s’approche des 100y (98) en 7 courses. Cependant, le match est loin d’être impressionnant niveau attaques. Pour vous faire une idée, durant le Colts vs. Chiefs, les deux attaques ont progressé de plus de 1 000 yards (course et passe confondues). Ce soir, ce total arrive à 662.
Il est certain que la défense des 49ers a réalisé un match remarquable, notamment avec les 3 LB que sont Bowman (10 plaquages et 1 fumble forcé), Willis (8 plaquages) et Brooks (5 plaquages et 2 sacks).
Vous l’aurez compris, ce match a été une vraie partie d’échecs, durant lequel chaque coach a craint de se faire contrer. Avec le FG de Crosby de 24y à 5:06 du terme du match, coach Mike McCarthy savait qu’il rendait la balle aux 49ers pour le drive de la victoire. Malheureusement pour lui, sa défense n’a pas su les arrêter, et Dawson a inscrit le field goal victorieux de 33 yards : 20-23.

 

Cette semaine, retrouvez comme d’habitude les Chroniques du Blitz, puis le preview complet du prochain tour de playoffs, le Divisional Playoffs !

 

Matchs du Divisional Playoffs :

Indianapolis Colts @New England Patriots
San Diego Chargers @Denver Broncos

San Francisco 49ers @Carolina Panthers
New Orleans Saints @Seattle Seahawks.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *