Sept prétendants pour trois places

master-cup-vls
 
0 Like(s)

Londres accueillera à partir du 20 novembre la Master Cup, compétition qui réunit les huit meilleurs joueurs de l’année. Le sprint final a donc démarré, et le tournoi Masters 1000 de Paris-Bercy sera le lieu du dénouement, où tous les participants seront connus. Tour d’horizon à deux semaines de l’ultime rendez-vous de la saison individuelle.

Chaque année, c’est la même rengaine. Les dernières places pour le Masters de Londres sont réparties au dernier moment. Mais cette année plus que d’autres, l’incertitude sur les trois derniers candidats est totale et laisse entrevoir une belle bagarre entre les différents challengers, qui sont au nombre de sept, et qui devront se départager seulement trois accessits. Rien n’est joué donc, d’autant plus qu’avec les forfaits en cascade, la donne pourrait changer à tout moment.

Le 5 majeur

Cinq joueurs sont d’ores et déjà qualifiés. À tout seigneur tout honneur, Novak Djokovic, qui a tout balayé sur son passage cette saison, prend la première place haut la main à la Race, avec plus de 13000 points. Une bagatelle pour le Serbe, qui a récolté une bien belle moisson depuis janvier 2011 et ne compte sans doute pas en finir là. Sa participation à Paris-Bercy a été rendue incertaine du fait de ses douleurs récurrentes à l’épaule droite, qui l’a encore faite souffrir lors de sa défaite contre Nishikori en demi-finale du tournoi de Bâle. Djokovic pourrait donc faire l’impasse sur le tournoi phare de France et de fin d’année pour mieux se reposer et rafler le Masters de Londres.

Deuxième à la Race et numéro 2 mondial, Rafael Nadal a déjà annoncé qu’il ne serait pas de la partie à Bercy. La faute aussi à une fatigue accumulée tout au long de la saison, ainsi que des douleurs aux genoux. Le Majorquin va donc récupérer pendant deux semaines, mais il est important de noter que la victoire du Masters ne s’avère pas pour Nadal comme un objectif, qui préfère voir plus loin et démarrer la saison 2012 pied au plancher.

Troisième à la Race ainsi qu’au classement technique depuis peu, Andy Murray était sur une pente ascendante, avant qu’une blessure ne le coupe dans son élan. L’Écossais restait en effet sur trois succès consécutifs, à Bangkok d’abord (ATP 250), puis à Tokyo où il s’est offert le scalp de Nadal (ATP 500) pour enfin remporter le Master 1000 de Shangaï. Sa place assurée pour Londres, le Britannique devrait faire l’impasse sur Paris-Bercy pour prendre du repos.

Tout récent vainqueur «à domicile» en finale du tournoi de Bâle, Roger Federer est le quatrième du classement de la Race et le numéro 4 mondial. Son succès à Bâle n’est que le deuxième trophée de sa saison, après celui en début d’année de Doha. Federer n’a pas flamboyé cette année, finissant pour la première fois depuis 2002 sans aucun titre du Grand Chelem. Cependant, le Suisse reste compétitif et hargneux. Il sera donc un concurrent sérieux pour le titre au Master de Londres. De plus, il peut s’appuyer sur une santé irréprochable, aucune blessure n’étant venu l’importuner depuis quelques temps déjà. Il sera donc du rendez-vous parisien.

Enfin, le dernier à être qualifié est David Ferrer. L’Espagnol s’aligne également à Paris-Bercy, sans véritable enjeu. Le dur n’est pas sa surface de prédilection et ne lui réussit pas vraiment.

Ils sont sur la bonne voie

Jo-Wilfried Tsonga est à l’heure actuelle le seul représentant français qui composterait son billet direction Londres. Le Français, grâce à une seconde partie de saison canon (il est numéro 4 mondial si l’on tient uniquement compte des performances réalisées après Roland-Garros) est bien placé pour participer au Master, et rentrer dans la cour des grands pour la deuxième fois de sa carrière, après 2008. Une place en quart de finale lui suffirait pour assurer définitivement sa place au Master, mais une élimination prématurée ne lui causerait sans doute aucun tort, puisque ses principaux concurrents (Almagro, Simon, Monfils, Tisparevic) sont condamnés à l’exploit pour espérer chiper la place du Manceau.

Le Tchèque Tomas Berdych a un moment cru en sa qualification pour le Masters, après que l’ATP ait officialisé sa participation. Mais l’euphorie ne fut que de courte durée puisque l’ATP a rapidement corrigé le tir par un nouveau communiqué, annonçant son erreur de calcul. Cruel pour le Tchèque, mais le finaliste 2010 de Wimbledon reste en bonne position pour valider son billet. Il compte plus de 600 points d’avance sur Janko Tipsarevic, premier non qualifié. Or une place de finaliste ne confère justement que 600 points. Autrement dit, Berdych devrait faire partie des 8 nominés pour le Masters.

Enfin, l’Américain Mardy Fish est huitième à la Race, mais il compte plus de 500 points d’avance sur le Serbe Tipsarevic. Seul problème pour lui, son possible abandon pour le Masters 1000 de Bercy qui le rend plus vulnérable qu’un Berdych ou Tsonga qui pourront glaner de précieux points en cas de bon parcours.

Ils n’ont pas abdiqué

Janko Tisparevic, Nicolas Almagro, Gilles Simon et Gaël Monfils sont les quatre seuls joueurs qui sont encore capables de subtiliser l’une des trois dernières places qualificatives. Le mieux placé est Tipsarevic, mais sa récente blessure au tournoi de Bâle ne l’assure pas d’une longue présence à Paris-Bercy. Nicolas Almagro ne connaît pas la blessure, et peut donc lutter avec tous ses moyens. Il reste cependant très éloigné de Mardy Fish, puisqu’il accuse un retard de plus de 700 points. Même situation pour Gilles Simon qui devra donc remporter le tournoi pour espérer disputer le Masters.

Enfin Gaël Monfils n’a aussi d’autres choix que de remporter le tournoi de Paris-Bercy qui lui a plutôt souri ces deux dernières années, puisque le Français y a à chaque fois disputer la finale.

Rien n’est donc joué théoriquement, mais la probabilité de retrouver Tipsarevic, Almagro, Simon ou bien encore Monfils au Masters de Londres est très faible, sauf cas de blessure de certains mieux classés. 

Jérôme COLLIN

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Jérôme

Partager cet article sur :

4 commentaires

  1. Tsonga mérite d’y etre largement … et c’est le seul qui peut porter fierement les couleurs de la France.
    J’ai rein contre eux mais Simon et Monfils se feraient balayer s’ils allaient à Londres

    Répondre
  2. Pourquoi Soderling est sur la photo ?
    je comprends pas, il est pas dans les 10

    Répondre
  3. Murray devant son public, en plus sur surface rapide !

    Répondre
  4. C’est officiel, Jo-Wilfried Tsonga fera partie des 8 heureux élus qui participeront au Masters de Londres! À la faveur de la défaite de Janko Tipsarevic aujourd’hui, et de celles de Simon, Almagro et Monfils hier, le Manceau est assuré de traverser la Manche, avant même de jouer cette après-midi contre Andréas Seppi!Ce sont d’ailleurs toutes les places qui sont désormais distribuées, et seule une blessure pourrait bouleverser l’ordre établi! Les huit qualifiés sont donc: Djokovic, Nadal, Murray, Federer, Ferrer, Berdych, Tsonga et Fish!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *