Une journée pleine d’émotions à Roland Garros
Mai26

Une journée pleine d’émotions à Roland Garros

  3 Like(s) Au cours d’une journée interrompue à plusieurs reprises par les intempéries, les Internationaux de France ont vu l’élimination tout d’abord de deux des principaux favoris, Kei Nishikori et Stanislas Wawrinka mais aussi des matchs de grande qualité. Retour sur les matchs du jour du 1er tour. Des favoris déja évincés de Roland Garros… Il est 21 h09 sur le Phillipe Chatrier, le numéro 1 suisse Stanislas Wawrinka, récent vainqueur de l’Open d’Australie et du Masters 1000 de Monte- Carlo vient tout juste d’être éliminé au 1 er tour des Internationaux de France 6/4 5/7 6/2 6/0 contre l’Espagnol Guillermo Garcia Lopez.  »On ne l’avait pas vu venir  » dira François Brabant au micro de France Televisions. Certes, l’Espagnol avait des bons résultats récemment notamment à Monte Carlo, il semblait  un premier tour dangereux pour le Suisse, cependant il était difficile d’imaginer qu’il viendrait à bout aussi facilement de Wawrinka que l’on voyait dejà en demi-finale héritant d’ un tableau dégagé. Après 62 fautes directes, le numéro 3 mondial  quitte Roland Garros par la petite porte est déja plongé dans le Grand Chelem londonien. Plusieurs heures auparavant, un autre favori était aussi eliminé, le Japonais Kei Nishikori, visiblement non remis de sa blessure lors du tournoi de Madrid comme on pouvait le craindre, il s’incline en 3 petits sets contre le slovaque Martin Klizan Benoit Paire, la bonne surprise Le numéro 1 et 2 mondial, quant à eux n’auront eu aucun mal à se défaire de Robby Ginepri pour Rafael Nadal 6/0 6/3 6/0 en 1 h 42 min et de Joao Sousa pour Novak Djokovic 6/1 6/2 6/4 en 1h50 min. On peut noter aussi la qualification facile de Gilles Simon, Alizée Cornet, Maria Sharapova, Petra Kvitova et Dominika Cibulkova. Une autre surprise, cette fois-ci plutôt bonne, celle de la qualification en 3 sets de Benoit Paire au dépens de Alejandro Falla, le Colombien. Le Français, critiqué dernièrement pour ses abandons à répetitions et ses non-matchs à cause de blessures persistantes à montré qu’il était capable de jouer ce Grand Chelem avec des moyens suffisants  pour éliminer le 70 ème mondial. Le prochain tour s’annonce d’une tout autre paire de manche, permettez moi le jeu de mot, face à l’ Espagnol Bautista August, solide vainqueur de Paolo Lorenzi. La victoire de Pauline Parmentier contre l’Italienne Vinci et la qualification expéditive d’Adrian Mannarino ont été les autres satisfactions françaises du jour. Benneteau-Bagnis, le rayon de soleil  Sur le court numéro 1, s’est déroulé le match le plus intense de la journée et surement un des plus accrochés de la quinzaine  Le Français Julien Benneteau était opposé à...

Lire la suite
Roland Garros, de plus en plus indécis
Mai21

Roland Garros, de plus en plus indécis

  5 Like(s) En affichant Rafael Nadal grand favori de 2005 à 2010, ces 3 dernières années avaient marqué un changement porte d’Auteuil avec le nom de Novak Djokovic qui arrivait juste après celui du Majorquin. Cette année, et ce pour la première fois depuis 2004, les trois vainqueurs des 3 masters 1000 de préparation au Grand Chelem parisien ont été des vainqueurs différents c’est-à-dire : Stanislas Wawrinka pour Monte-Carlo, Rafael Nadal à Madrid et Novak Djokovic dimanche dernier à Rome. Roland Garros, qui débute dimanche, semble donc un des plus indécis depuis 2004 qui a vu la victoire d’un joueur non tête de série, l’Argentin Gastón Gaudio. Un petit tour des favoris principaux s’impose donc. Rafael Nadal (numéro 1 mondial) Vainqueur à 8 reprises, il est difficile de ne pas mettre le taureau majorquin en favori numéro 1. Il n’a été vaincu qu’une seule fois sur la terre battue parisienne, et il se présente mi-mai avec une forme physique plutôt rassurante, avec aucune douleur présentée. Pourtant c’est la seule fois avec 2011 où l’espagnol remporte moins de 2 masters 1000 de préparation. Défait en ¼ de finale à Barcelone et Monte Carlo, par des joueurs contre lesquels il était invaincu sur terre battue, il s’est quelque peu rassuré sur la deuxième partie avec une victoire à Madrid et une finale à Rome en affichant un niveau de jeu en ascension. Il apparaît donc à l’approche de Roland Garros, un peu moins souverain que d’habitude avec des doutes mais il sera évidemment redoutable dans son antre parisien. Novak Djokovic (numéro 2 mondial) Après une tournée floridienne victorieuse avec deux victoires, à Indian Wells et Miami, le  » Djoker » a été victime d’une blessure au poignet, visiblement une tendinite qui l’a écarté quelque peu des terrains après Monte-Carlo jusqu’aux Masters 1000 de Rome dont il est sorti victorieux avec beaucoup de matchs intensifs qui ont montré que ce Djokovic ressemblait à celui de 2011, avec des victoires à l’arraché et des points sensationnels. Il finit donc sur une très bonne note avec une victoire contre son rival préféré, le Majorquin qu’il espère enfin détrôner pour remporter ce Grand Chelem manquant. Stanislas Wawrinka (numéro 3 mondial) Vainqueur de l’Open d’Australie, le suisse commence sa préparation par une victoire lors du master 1000 de Monte-Carlo, il était donc difficile de ne pas voir le numéro 3 mondial comme un des immenses favoris du futur Grand Chelem. Cependant, il s’est par la suite illustré de la plus mauvaise des manières en étant défait à Madrid par l’espoir autrichien Dominic Thiem et à Rome par le vétéran Tommy Haas. Une baisse du niveau de...

Lire la suite
Top 5 : Quels sports regardent les femmes ?
Déc10

Top 5 : Quels sports regardent les femmes ?

  1 Like(s) J’ai fait ma petite enquête pour connaître quels étaient les sports que regardent le plus les filles et j’en ai fait un petit top 5 : En 1ere position : le Tennis Beaucoup mis en avant depuis plusieurs années par de grandes championnes (comme Marion Bartoli pour ne citer qu’elle). En 2e position : le patinage artistique et la gymnastique ex-æquo Sur tous ceux qui regardent le patinage et la gymnastique, 66% sont des femmes.   En 3e position : Le football … où les femmes sont de plus en plus présentes !     En 4e : La natation     Et enfin en 5e position : La Danse   Vous attendiez vous à ce classement et cet ordre ? Les lecteurs ont également apprécié :Les championnats européens de 2018 à GlasgowA la découverte d’un terme technique sportif avec Pam Pam GirlYannick Noah – Vincent Collet : même combat ?Laura Barriales : la nouvelle recrue sexy de la Juventus Wimbledon 2015 : qui sont les favoris...

Lire la suite
Devinez qui est la tenniswoman censurée pour une pub d’un jeu vidéo jugée trop sexy !
Sep27

Devinez qui est la tenniswoman censurée pour une pub d’un jeu vidéo jugée trop sexy !

  10 Like(s) Pub Top Spin censurée ! La vidéo qui suit a été réalisée pour la sortie du jeu de tennis Top Spin 4. Elle n’aura jamais le privilège de connaître une diffusion à la télévision car elle a été jugée trop sexy par l’éditeur du jeu. Il faut dire que la tenniswoman qui représente la marque, s’affiche dans une tenue peu commune pour le tennis. La joueuse aux 13 tournois du grand-chelem est d’ailleurs considérée comme une des plus sexy figures de son sport. L’avez-vous reconnu ? Bien sûr il s’agit de … Serena Williams. Dans la pub, l’ex-n° 1 mondiale affronte une autre femme, elle aussi en tenue sexy bien évidemment, sur le célèbre jeu vidéo, en utilisant la technologie  »PS Move ». Il est vrai qu’il y a de quoi de quoi être au taquet surtout avec la façon de filmer très suggestive, alternant des plans du jeu et des deux joueuses dans des positions plus ou moins évocatrices. Une vidéo qui fait déjà le tour de la toile et crée un buzz des plus chauds ! On vous laisse découvrir et saliver 🙂 Les lecteurs ont également apprécié :Anna Kournikova : elle n’a jamais rien gagné … mais qu’est ce qu’elle est SEXY !!Roland Garros sexy, notre classementMaking of du spot glamour pour l’open de tennis GDF SuezPublicité : Volleyball girls pour la bonne causeSexy pom pom girls : le meilleur du sport...

Lire la suite
Jeu Concours – 2 polos de tennis à gagner !
Août25

Jeu Concours – 2 polos de tennis à gagner !

  1 Like(s) JEU CONCOURS TERMINE, merci à tous pour votre participation ! Félicitations à Constance et Christian qui ont remporté chacun un polo chacun ! On attend les photos avec impatience ! Et voici pour Constance, merci Constance ! A l’occasion de l’US Open 2013, nous vous offrons un jeu concours pour gagner 2 polos de la nouvelle marque  5Sets! Un modèle blanc classique d’une valeur de 60€ et le modèle New York d’une valeur de 72€, pour homme ou femme. Pour gagner ces polos qu’on trouve super stylés à VLS, rien de plus simple, allez sur le site de 5sets et dites nous ce que vous pensez de cette nouvelle marque dans les commentaires ! Partagez et likez cette article aussi pour aider un max cette nouvelle Startup ! Le concours s’arrête le 8 septembre pour la finale homme. Bonne chance !       Les lecteurs ont également apprécié :Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?Wimbledon 2015 : qui sont les favoris ?Roland-Garros, ne ratez rien avec résumés en vidéos de chaque journée !Lunettes Google et FedererLa F1 est-elle un sport sexiste...

Lire la suite
Roland Garros sexy, notre classement
Mai31

Roland Garros sexy, notre classement

  2 Like(s) Roland Garros Sexy C’est Roland Garros et c’est sexy car c’est jupette et compagnie, enfin ça c’est en théorie car pour l’instant c’est plutôt grosses chaussettes, pulls etc… Vivement plus de soleil ! Anyway comme ils disent les English, on a décidé de faire un top 6 des filles sexy du moment. Ca vous va ? Vous en préférez d’autres ? N’hésitez pas ! D’ailleurs qui peut donner les noms et leur nationalité ? Bonne fin de tournoi 😉                             [MAJ] Certains dans les commentaires ont vu juste concernant les noms de ces chères demoiselles. Comment quoi, il y a de véritables amateurs de sports chez Vive le Sport, et pas seulement pour admirer les jupettes. Le noms de ces dames sont donc : 1. Julia Goerges (Allemagne) 2. Gisela Dulko (Argentine) 3. Ana Ivanovic (Serbie) 4. Daniela Hantuchova (Slovaquie) 5. Maria Kirilenko (Russie) 6. Maria Sharapova (Russie) Bravo à Constance Les lecteurs ont également apprécié :Devinez qui est la tenniswoman censurée pour une pub d’un jeu vidéo jugée trop sexy !Anna Kournikova : elle n’a jamais rien gagné … mais qu’est ce qu’elle est SEXY !!Making of du spot glamour pour l’open de tennis GDF SuezLe sport, c’est sexy !Laura Barriales : la nouvelle recrue sexy de la...

Lire la suite
J’ai testé pour vous les tennis Artengo TS910
Août10

J’ai testé pour vous les tennis Artengo TS910

  2 Like(s) Vous voulez une description courte ou toute l’histoire ? Pour la 1ère option, rendez-vous en bas du site, pour la seconde, c’est parti. Ancien 15/2, et habitant désormais en Irlande, le tennis n’étant pas le sport national (combien suivent toujours? :)), je dois avouer que j’avais laissé un peu tomber la raquette en m’orientant vers le basket tout d’abord et désormais le foot en salle… mais comme tous les ans, il y a eu Roland Garros dernièrement et puis Wimbeldon donc, comme tous les ans…, ca titille de s’y remettre. Quand j’ai reçu en cadeau les Artengo TS910 (que vous pouvez voir là: Artengo TS910), ça a été clairement l’occasion de rechausser les tennis et d’essayer de retrouver des sensations. A 10mn d’entrer sur le cours, dans les vestiaires, la première réflexion que je me suis faite a été : « ah tiens c’est marrant on dirait que j’enfile un pneu… » ! En effet, entre la couleur grise et les différentes couches de cuir qui entourent la chaussure, plus la rigidité de la chaussure au premier contact, comme avec toutes les chaussures neuves un peu robustes, j’ai pensé à Schumacher… Dés les premiers pas, on ressent un peu cette rigidité. Puis au fur et à mesure, le pied se fait sa place tranquillement et est agréablement posé sur le sol avec une bonne surface de contact et un systéme d’amorti, ma foi trés agréable… Arrivés sur le cours de tennis, on avait oublié de demander qui il fallait virer – car même si c’est pas le sport national, les joueurs lâchent pas leur terrain comme ça… ou alors il n’y a pas assez de cours en Irlande, mais c’est un autre débat – pour pouvoir prendre leur place et commencer enfin à taper la balle aprés tant de mois passés sans jouer. Du coup, bibi est allé en courant à l’acceuil. Là, j’ai pu confirmer les premières sensations de maintien et je sentais que la rigidité, qui faisait presque mal au départ sur une petite surface du pied, se dissipait. Ensuite sur le cours, ca n’a été que du bon feeling avec un grand avantage pour moi qui suis un peu fragile de la cheville, à savoir « l’assise » du pied dans la chaussure permettant au pied, une fois sa place trouvée, de faire sentir à sa copine la cheville, qu’ils allaient pouvoir envoyer du lourd toujours grâce à ce maintien efficace et confortable, car la sensation de rigidité a complétement  disparu par la suite… Donc, un trés bon premier feeling avec ces chaussures de la gamme Artengo, mais comme chacun sait, il ne faut pas dire qu’on...

Lire la suite
Une finale de Coupe Davis de rêve
Déc01

Une finale de Coupe Davis de rêve

  0 Like(s) Le Masters de Londres a clôturé hier la saison individuelle du circuit masculin, sur une nouvelle victoire de Roger Federer sur Jo-Wilfried Tsonga. On ne retrouvera aucun de ces deux joueurs dès le 2 décembre à Séville, dans le cadre de la finale de Coupe Davis. Au programme, ce sera Nadal, Del Potro, Nalbandian et Verdasco entre autres. Affiche alléchante donc, mais qui peut gagner ? Analyse.   L’an dernier, Serbes et Français nous avaient réservé une finale fabuleuse, même si pour les chauvins, la fête a été gâchée de par la victoire serbe. On espère donc une finale du même acabit de vendredi à dimanche en terre espagnole. Les locaux pourront marquer un peu plus leur empreinte sur l’histoire du tennis par sélection, en ajoutant pourquoi pas une 5ème couronne à leur palmarès déjà bien garni. Les Argentins, eux, peuvent devenir des vainqueurs inédits, et mettre un terme à leur malédiction et leur série de trois défaites sur trois finales disputées.   L’Espagne part clairement favorite. Tout d’abord puisqu’elle joue à domicile, et lorsque l’on se souvient de la pression populaire serbe à Belgrade l’an dernier, qui avait littéralement sublimer les futurs vainqueurs, notamment le dimanche, on peut légitimement avancer cette réception comme un avantage. Ensuite parce que les Ibères ont eu le privilège de choisir la surface, et se sont donc empressés de confirmer que les matchs se dérouleront sur terre battue, surface idyllique pour tout joueur espagnol qui se respecte. Enfin, parce que dans ses rangs, la «Roja» peut s’appuyer sur un phénomène en la personne de Rafael Nadal, véritable ogre sur la terre battue, et sans nul doute l’un des meilleurs, sinon le meilleur joueur de l’histoire du tennis sur cette surface.   Sur les rencontres de simple, l’Espagne peut donc compter sur «Rafa», intouchable ou presque sur l’ocre. Et même si le Majorquin connaît un gros coup de moins bien, à la fois physique et mental, il reste un adversaire de taille sur terre battue. Sa sélection part théoriquement avec deux points dans la besace, et n’aurait donc besoin ensuite plus que d’une seule victoire. Et cette victoire, elle pourrait la trouver avec David Ferrer, qui sort d’un excellent Masters, qui l’aura vu mettre au tapis le numéro 1 mondial Novak Djokovic, et Andy Murray, certes eux aussi usé physiquement et psychologiquement, mais sur une surface qui ne réussit normalement guère à l’Ibère, le dur en indoor. Sur le double, la paire Verdasco-Lopez n’apporte en revanche que peu de garanties. Elle s’était faite gifler par le double tricolore, composé de Llodra et Tsonga à Cordoue (6-1/6-2/6-0), et n’a remporté qu’un match sur...

Lire la suite
Nadal aux abonnés absents
Nov23

Nadal aux abonnés absents

  0 Like(s) Impérial en 2010, vainqueur alors de trois tournois du Grand Chelem, Rafael Nadal est tombé peu à peu dans un cauchemar qui ne semble jamais vouloir prendre fin. La faute à qui ? À Novak Djokovic qui a sapé le moral de l’ex-numéro un mondial, et remis en doute les certitudes du Majorquin. Analyse d’une saison qui a tourné au vinaigre et perspectives pour 2012. On le pensait sérieusement parti pour une longue domination. Fin 2010, Nadal sortait d’une saison époustouflante, conjuguée de trois titres du Grand Chelem, dont son premier à l’US Open. Une consécration pour un joueur qui a forgé sa légende sur la terre battue, avant de peu à peu s’exporter sur les autres surfaces, et déloger de Wimbledon le maestro Federer. Justement, le Suisse n’avait guère brillé cette saison-là, tandis que Djokovic et Murray sortaient d’une saison convaincante, mais tous deux paraissaient encore trop juste pour le haut niveau. Légitimement alors, on s’était dit que Rafa allait dominer son sujet la saison d’après. Mais un homme en a décidé autrement. Novak Djokovic est celui qui peut se targuer d’avoir fait plonger Nadal dans le doute. Et ce n’est pas une mince performance, quand on connaît les capacités mentales hors du commun du plus grand joueur de terre battue de l’histoire du tennis. Qu’il mène aisément, ou se retrouve au bord de la défaite, Nadal est le même : déterminé, concentré et toujours avec la soif de victoires. Nadal ne lâche jamais un match, et est prêt à terminer une rencontre même blessée. On a parfois reproché au Majorquin d’en faire trop, mais son caractère est le sien, et depuis sa plus tendre enfance, «tonton Toni» lui a véhiculé ces valeurs de combat et de souffrance. Seulement voilà, depuis une série de six défaites face au Serbe, chacune en finale (Indian Wells, Miami, Rome, Madrid, Wimbledon et US Open), la sacro-sainte confiance de Nadal s’est envolé, balayée par la tornade Djokovic, qui a remporté tout (ou presque) ce qu’il a entrepris. Rafa s’est retrouvé avec Djokovic dans la position qu’il inflige régulièrement à Federer, à savoir un complexe d’infériorité et une incapacité à prendre le dessus sur son adversaire. Globalement, Nadal présente des ratios victoires/défaites en sa faveur face aux adversaires. En effet, rares sont ceux qui peuvent brandir un nombre de victoires plus importantes que de défaites sur l’ogre majorquin. Ils sont huit, donc 3 ont affronté Nadal avant 2005, c’est-à-dire que le futur phénomène n’explose littéralement. Sur l’actuel top 5 mondial, Nadal présente des ratios positifs, et c’est toujours le cas en ce qui concerne ses rencontres face à Novak Djokovic. Mais contre...

Lire la suite
Le tennis féminin se cherche une reine
Nov18

Le tennis féminin se cherche une reine

  0 Like(s) Contrairement aux hommes, la saison féminine 2011 est d’ores et déjà achevée. La République Tchèque a eu le dernier mot en remportant aux dépends de la Russie la Fed Cup, l’équivalent de la Coupe Davis. Cette année, comme depuis le départ de Justine Hénin-Hardenne, aucune n’a clairement dominé la saison de bout en bout, comme l’a fait Novak Djokovic sur le circuit masculin. Si Petra Kvitova se détache du lot et est prometteuse pour son jeune âge, il n’est pas certain qu’elle tienne le rang toute une saison. Qui peut être la future Williams ou Hénin chez les femmes ? Décryptage. Il est loin le temps où une seule joueuse ou presque survolait la saison, ne laissant que peu de place au suspens. Tout le contraire de la saison 2011 masculine, qui aura vu un homme dominer le reste du circuit ATP. Symbole de cette absence de claire hiérarchie entre les toutes meilleures joueuses, les 4 gagnantes d’un tournoi du Grand Chelem (Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) sont toutes différentes. Une revenante d’abord, en la personne de Kim Clijsters, qui avait arrêté le tennis pendant deux ans pour fonder une famille ; une victorieuse inédite avec la Chinoise Li Na qui rapporte à la Chine son premier Grand Chelem en simple de son histoire ; la toute jeune mais pétrie de talent Petra Kvitova qui remporte son premier GC dans le mythique terrain de Wimbledon ; et enfin Samantha Stosur, joueuse confirmée mais souvent trop juste en GC qui gagne à Flushing Meadows. Bref, il est donc très difficile de véritablement parler de domination d’une femme du circuit. Petra Kvitova, la Tchèque, est la plus titré cette année. Et c’est elle qui a remporté quelques tournois parmi les plus prestigieux, comme Wimbledon donc, mais aussi la Fed Cup et le Masters de fin d’année, qui rassemble les 8 meilleures de l’année. La jeune femme n’a que 21 ans, mais possède déjà un palmarès à faire jalouser beaucoup de ses adversaires. Elle possède un avantage sur la majorité du circuit : son coup droit de gauchère donne du fil à retordre à bien de joueuses. Kvitova se caractérise également par sa force, sa puissance qui fait extrêmement mal, et qui couplée à sa technique fait des ravages. Espérons qu’avec son jeune âge, elle puisse tenir ce niveau-là sur une saison entière, et que la pression ne soit pas un poids trop lourd à porter. Mais Kvitova fait partie des grandes joueuses déjà, et peut atteindre les sommets d’ici peu. À noter que la Tchèque est deuxième au classement WTA, à quelques encablures seulement de Wozniacki. Justement, Caroline Wozniacki est une...

Lire la suite