Que peut espérer Lyon sur la scène européenne?
Déc26

Que peut espérer Lyon sur la scène européenne?

  0 Like(s) Miraculé de l’Europa League, l’Olympique Lyonnais est en seizième de finale de l’Europa League, et les Lyonnais ont une belle carte à abattre dans cette compétition. Une belle histoire en Europe Lyon et l’Europe, c’est une grande histoire d’amour, même si l’année dernière, la coupe d’Europe a décidé de lui tourner le dos, telle une femme qui va se trouver un nouveau mec, cette phrase est pour remémorer l’élimination de Lyon face aux Spurs de Tottenham dans les dernières minutes de la compétition. Pourtant, cette année les « Gones » ont de bons espoirs, en 1/16 de finale les Lyonnais sont opposés aux Ukrainiens de Odessa, certes méfiance car la formation Ukrainienne à quand même éliminer le PSV à la dernière journée. Si Lyon s’impose, ils seront opposés soit aux Tchèque de Plzen ou les Ukrainiens de Shaktar Donetsk. Il y a de bonnes perspectives pour que Lyon fasse un bon parcours. Rattraper le coeff UEFA Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que la France est fortement menacée après la nonchalance des clubs français sur les coupes d’Europe tandis que nos principaux concurrents direct, Porto et Benfica seront opposés respectivement à Francfort et PAOK Salonique une contre-performance serait la bienvenue. Une ossature qui commence à tenir Yoann Gourcuff, l’éternel pari semble, je dis bien semble retrouver toutes ses capacités footballistiques. Il était temps ! Bafé Gomis qui plante but sur but, un Alexandre Lacazette qui se révèle, bref une équipe qui semble se souder ! Est-ce que Lyon peut espérer un exploit sur le plan Européen ? Pourquoi pas, car Lyon et la coupe d’Europe c’est une si belle histoire. Les lecteurs ont également apprécié :Qui sera champion d’Angleterre?Le bilan des clubs français en coupe d’EuropeLyon où la douce descente en enfer comme Derby CountryLigue 1-28e journée: le grand match: l’OL passe au vertL’affiche de la 27e journée: Lyon-Lille, déjà...

Lire la suite
Le bilan des clubs français en coupe d’Europe
Déc26

Le bilan des clubs français en coupe d’Europe

  0 Like(s) Sur la ligne de départ ils étaient six. Saint Étienne, Nice, Bordeaux en Europa League, et Lyon, Marseille et le PSG en ligue des champions. Voyons quel bilan nous pouvons tirer de nos six représentants français en coupe d’Europe Nice L’OGC Nice termine l’exercice 2012-2013 à une probante quatrième place. Le « Gym » retrouvait la coupe d’Europe huit ans après sa dernière campagne Européenne en coupe Intertoto (2005). Les Niçois étaient opposés au Chypriote de l’Apollon Limassol. Au match aller les Niçois passent à côté de leur rencontre en s’inclinant 2-0 bousculés par une ambiance bouillante à Chypre. Au match retour les Niçois l’emportent 1-0 (29 août 2013), ils auront tout tenté pour inscrire un second but, mais le « Gym » n’y arrivera pas et sont éliminés fin Août. Saint Étienne Qui sont les meilleurs ?  Évidemment ce sont les Verts !!! Vainqueurs de la Coupe de la Ligue 2013, les Stéphanois se retrouvent face au Danois de Esbjerg. Le match aller est un match d’une telle maladresse au Danemark que les Stéphanois sont incapables de conserver le score et s’inclinent 4-3 en terre Danoise. Au match retour, les Verts doivent l’emporter pour se qualifier dans les poules de l’Europa League , mais Bayall Sall les condamnent en trompant Stéphane Ruffier portier Stéphanois quel dommage… Bordeaux Les Girondins auteur d’une belle campagne Européenne l’année dernière en s’inclinant face au Portugais de Benfica Lisbonne futur finaliste de l’édition 2013. Bordeaux se retrouve dans le groupe suivant ceux des Allemands de Francfort, les Chypriotes de l’APOEL Nicosie et les Israéliens du Maccabi Tel-Aviv. Un groupe visiblement dense, qui ne permettra pas au Bordelais de se qualifier pour les 1/16 de finale de la compétition. Outre un groupe pas évident à jouer, la manière laisse à désirer durant la campagne européenne des marines et blancs. Lyon En phase dégraissage les Lyonnais sont malgré tout parvenus à se qualifier pour le 3ème tour préliminaire de la ligue des champions. Opposé au vice champion de Suisse les Grassopher de Zurich, les Lyonnais s’imposent par deux fois 1-0. Opposé cette fois ci aux Espagnols de la Sociedad, Lyon aura été baladé dans cette double confrontation deux fois 2-0. Repêché en Europa League, Lyon parvient à se qualifier en 1/16 de finale en terminant en tête de leur groupe face aux Espagnols du Bétis Séville, les Portugais du Vitoria Guimaraes et les Croates de Rijeka. En 1/16 de finale Lyon sera opposé à Odessa formation Ukrainienne qui aura sorti le PSV Eindhoven en phase de groupes, méfiance donc ! Marseille Une deuxième place basée sur un miracle, mais les miracles ne font pas tout dans...

Lire la suite
SELON-VOUS QUI SERA BALLON D’OR?
Nov21

SELON-VOUS QUI SERA BALLON D’OR?

  0 Like(s) A presque un mois de l’échéance du grand vainqueur du ballon d’or, qui récompense le meilleur joueur du monde sur une année civile, nous avons décidé de faire un Petit sondage pour ne pas dire enquête vive-le-sport.fr, pour connaitre les avis de nos lecteurs. Etant attentif à ce qui se dit ici et là, nous avons constaté que même s’il y en a qui sont pour une suite logique, cartésienne et historique impliquant Lionel Messi, trottinant vers son cinquième titre de suite. Certains préfèrent les performances incroyables de Cristiano Ronaldo, qui a encore été époustouflant mardi lors des barrages retour Portugal-Suède, et l’imaginent bien soulever le trophée doré, comme en 2008. D’autres en revanche estiment que, c’est Ribéry qui mérite le trophée, vu qu’il a tout gagné avec son club le Bayern de Munich. Tandis qu’une petite poignée trouve même que, l’éventualité d’apercevoir Zlatan Ibrahimovic, champion de France et meilleur buteur de la ligue 1, être élu ou  figuré parmi les trois meilleurs ne doit pas surprendre. Même si nous avons encore plus d’un mois avant la fin de l’année 2013, et que nous savons que durant cette période, tout peut arriver en football, nous sommes quand même impatients de savoir ce que pensent nos lecteurs. Alors quels sont vos avis ?   Ibohn Alexis Les lecteurs ont également apprécié :Laura Barriales : la nouvelle recrue sexy de la Juventus Les footballeuses les plus sexy de la Coupe du Monde 2015 Zlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !J-League, le football sauce japonnaise ?Le million de l’indécence...

Lire la suite
Filles sexy de l’Euro
Juin18

Filles sexy de l’Euro

  4 Like(s) Bon allez un peu de détente avant les gros matchs de l’EURO. Rahhh Youtube a supprimé la vidéo, mais on n’a pas dit notre dernier mot, la preuve, on en a trouvé une autre 🙂 Filles sexy de l’Euro : montage Voici un petit montage sympathique ( 🙂 ) de plans de ces superbes spectatrices qui n’échappent pas à la réa… ah les filles les filles les filles Et on rajoute une bonus TOP 10 WAGS: Les lecteurs ont également apprécié :Le sport, c’est sexy !Les joueuses de rugby tombent le maillot pour un calendrier! Laura Barriales : la nouvelle recrue sexy de la Juventus Le sport à la plage c’est parfois très sexy !Alana Blanchard, considérée comme la plus belle surfeuse au monde...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe D – France vs Ukraine (2-0) : La réussite enfin avec les Bleus
Juin16

EURO 2012 – Groupe D – France vs Ukraine (2-0) : La réussite enfin avec les Bleus

  0 Like(s) Salut à tous, Ce fût dans des conditions des moins optimales que j’ai suivi le match d’hier (le retard pris par le match, écran géant à  Cracovie, ..). Mon analyse s’en fera sans doute ressentir, celle-ci sera d’ailleurs plus courte qu’habituellement. Aussi, celà s’explique par le fait que je n’ai  pas réellement beaucoup de choses à dire sur ce match … En fait les Bleus ont livré une prestation assez semblable à celle proposée contre l’Angleterre, à laquelle vous y ajoutez une meilleure réussite (2 buts), deux nouveaux joueurs plus présents que leur prédécesseurs (Menez et Clichy pour Evra et Malouda), … et d’une manière générale une meilleure performance collective (mes notes sont assez sensibles à celles face à l’Angleterre avec en moyenne 0.5/1 point de plus pour chaque joueur) Match 1 (1 point) + réussite = Match 2 (3 points) Celà parait simple mais on a vu une opposition de style assez similaire que lors du premier match : la France face à bloc défensif à 2 rideaux qui à la différence de l’Angleterre, se projetait plus vite vers l’avant (c’est pas trop dur vous me direz !). La France avec son quatuor offensif et ses deux latéraux ont voulu contourner ce bloc, par passes courtes, pas dédoublements, … ca paraissait parfois irréel tellement le ballon circulait bien dans les 30 derniers mètres, les Ukrainiens n’offrant aucun pressing juste le déplacement de son bloc quand le ballon voyager. Il fallait donc être patient … et réaliste. Car jusqu’à présent dans cet Euro, on a beaucoup vudes situations où l’équipe la plus réaliste arriver à obtenir des points : la Grêce face à la Pologne, L’Allemagne face au Portugal, le Danemark face aux Pays-Bas,et aussi le France – Angleterre … et quand on voyait l’occasion de Shevhenko qui avait pris de vitesse Rami, on pouvait avoir peur de revivre un tel scenario. Cette fois-ci les Bleuse en ont profité. Il faut dire que les Ukrainiens étaient à la rue défensivement en 2ème mi-temps, la dépense d’énergie face à la Suède n’a peut-etre pas été digérée. Toujours est-il que la moindre passe ou ouverture des Bleus pendant le 2nd acte faisait très mal au pays hôte. Je crois pouvoir dire aussi que les différentes courses et percussions de nos Bleus lors des 45 premières minutes a beaucoup joué dans cet affaiblissement jaune : Clichy et Debuchy montaient beaucoup, Ribery s’est dépensé énormément et on sait à quel point il peut fatiguer une défense, sans oublier Menez qui a cette qualité de toujours tenter dribbles et longues chevauchées. Ca prend une belle forme Bref, l’EDF peut réellement se...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe D : Les notes des Bleus, France – Ukraine (2-0)
Juin15

EURO 2012 – Groupe D : Les notes des Bleus, France – Ukraine (2-0)

  0 Like(s) LLORIS (6) : pas grand chose à faire comme contre l’Angleterre, pourtant les intentions ukrainiennes étaient plus offensives. Il a pas failli sur la reprise de Sheva, survenu suite à l’errement de Rami. Un match tranquille où il fallait être vigilent tout de même. DEBUCHY (6) : match sérieux du lillois  : il a fait le boulot en défense et a apporté le surnombre en attaque lors du 1er acte. Il poursuit sur sa lancée qui commence à bien durer. On peut compter sur lui. RAMI (5,5) : il a été beaucoup mieux en seconde mi-temps en contenant et sécurisant sa défense, mais on peut pas oublier ses manques en 1ère, surtout son mauvais placement sur l’ouverture pour Schevchenko. MEXES (6,5) : le patron de la défense! il en impose de plus en plus,on le sent très affuté et impliqué. Sa rage de vaincre aurait pu le récompensé si Pyatov n’avait pas sorti the Arrêt sur sa tête. CLICHY (6) : la même chose que Debuchy : disponible et consciencieux, il  a répondu présent pour sa titularisation au détriment d’Evra. On sent qu’offensivement il peut apporter beaucoup. Paradoxalement c’est quand les latéraux sont moins montés que les Bleus ont marqué. En tout cas, Blanc peut être content de son choix. DIARRA (6) : il continue sur sa lancée lui aussi avec peut être moins de domination que face aux Anglais, ce qui se justifie par des actions jaunes plus collectives. Il a abbatu et couru de grandes distances. CABAYE (8) : un milieu défensif/relayeur auteur d’un but et proche d’un second, qui délivre en plus de belles ouvertures sans oublier de réaliser un travail monstre à la récupération. L’un des 2 hommes du match. Surtout que son entente avec Diarra se confirme de plus en plus après le match des Anglais. Remplacé par M’VILA qui lui aussi fait preuve de cette belle envie d’aller vers l’avant, j’apprendrais rien à personne. Une bonne nouvelle de le voir remis de sa blessure même si çà va être dur pour lui de revenir dans le 11. MENEZ (8) : aligné à la place de Malouda, dans un rôle plus offensif, on a presque vu que lui avec ses 3 grosses (pour pas dire énormes) occasions. Il a bénéficié de maladresses ukrainiennes et du travail de ses coéquipiers (Benzema et Ribery) … mais surtout il a cette capacité indéniable de pouvoir se mettre en position de tir et d’être considérablement dangereux par ses qualités techniques. Il est vrai que son but change beaucoup dans cette analyse : elle aurait pu virer en négatif (maladresse, manque de lucidité), mais comme lors de ses prestations sous le maillot parisien ou bleu, il peut nous faire...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe D : Les regrets des Bleus …
Juin12

EURO 2012 – Groupe D : Les regrets des Bleus …

  0 Like(s) Avec cette troisième grosse affiche de cet euro, nos Bleus entraient enfin dans la compétition, l’âme confiante après une bonne préparation et une série invincibilité de 20 matches. Face à eux, les Anglais, affaiblis par les blessures (Lampard, Cahill) et suspension (Rooney) de joueurs majeurs, avaient laissé entendre leurs intentions défensives … la volonté pour les deux équipes étant de ne pas perdre, dans ce groupe où ils apparaissent comme les favoris. Ce match m’a paru bien bizarre, car il était clair que les deux équipes ont effectivement mis en pratique leur plan de prudence et de risque zéro, l’Angleterre en tête. Et le résultat nul (1-1) aurait pu satisfaire les deux camps (comme on dit, beaucoup aurait signé ce point du nul) … mais il y aura forcément de la déception et des regrets pour l’équipe de Laurent Blanc.   Domination totale mais stérile Les intentions offensives, la proposition de jeu était clairement du côté bleu. Les statistiques parlent d’elles mêmes : 19 tirs à 3, et 60% de possession de balle pour la France. La défense anglaise a certes dressé un double rideau offensif mais il était facile de voir que les Bleus avec plus d’imagination, de percussion … et d’envie, avaient les moyens de dynamiter la forteresse tenue par Terry et Gerrard, sorte de 3ème stoppeur. Les Anglais étaient venus pour défendre et attendre. Il y a eu peu de contres menés par les hommes de Keynion, mais Milner et consorts ont su être dangereux comme il le fallait, concrétisant une de leurs 3 occasions.   L’Angleterre voulait elle aussi son hold-up Personnellement, j’ai trouvé leur prestation d’une tristesse affligeante compte tenu du potentiel de leurs joueurs et la philosophie générale de leur football. Les Anglais ont tout simplement refusé tous les combats : physique, technique, … à leur décharge, les absences de Lampard et Rooney les ont pénalisés dans la présence offensive et technique. Mais ils auraient du se rendre compte que l’arrière garde tricolore n’offrait pas elle aussi, un gage de garantie pouvant décourager les attaquants britanniques. La charnière centrale Rami – Mexès a tenu mais elle affiche toujours cette fébrilité qui pourrait un jour ou l’autre lui jouer de vilains tours, surtout quand son latéral gauche, Evra, continue à déjouer et à s’abstenir de tout donner pour son équipe. Mais, on pouvait compter sur la doublette Diarra – Cabaye pour annihiler toute tentative d’attaque adverse. Les deux joueurs ont tout simplement été énormes, autant dans la récupération que dans leur investissement dans le jeu tricolore. Devant, les Bleus avaient quant à eux les atouts et moyens pour justement offrir cet percussion et...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe D : Les notes des Bleus, France – Angleterre (1-1)
Juin11

EURO 2012 – Groupe D : Les notes des Bleus, France – Angleterre (1-1)

  0 Like(s) LLORIS (4) : il n’a pas eu grand chose à faire pendant toute la rencontre mais les rares incursions anglaises l’ont mis en grande difficulté. Il n’est pas irréprochable sur le but de Lescott, une sortie et un dégagement aux poings aurait été plus judicieux, d’autant que le tir était sur lui. L’occasion de Milner en début de match aurait pu couté plus cher si le milieu anglais avait plongé pour jouer le pénalty. Un match à rapidement oublier pour le Lyonnais. DEBUCHY (6) : l’un des dynamiteurs dans ce match tellement il a été disponible en phase offensive en offrant des possibilités de centre qui n’ont jamais malheureusement été suivies. Il a souvent été le seul à proposer des solutions en attaque. Il faut impérativement miser sur ses montées qui ont fait du mal à son vis à vis qui n’était pas n’importe qui (Cole). Il a été un peu moins vu en 2ème mi-temps du à des intentions offensives adverses plus claires contre lesquelles il a fait le boulot. RAMI (5) : Comme Lloris, il a eu pas de travail mais il a paru fébrile dès le début à l’image de son compère en charnière. Sa perte de balle après 2 minutes aurait pu faire très mal. Par la suite, il s’est reconcentré et s’est appliqué à contenir le duo d’attaque anglais. Mais il faut qu’il devienne plus aggressif et qu’il commence à faire peur aux attaquants qu’il aura en face de lui. MEXES (6) : La même chose que Rami, avec une implication plus tranchante dans les duels. Le Romain a montré qu’il était compétitif après une saison minée par les blessures et les méformes. Espérons qu’il monte en puissance et qu’il entraîne avec lui son partenaire de défense. EVRA (3,5) : Pendant longtemps je me suis demandé s’il était heureux d’être là et de participer à cet Euro, lui qui s’est démené pour nous montrer dans la presse un visage souriant et radieux. C’est simple il m’a paru peu concerné. Il était au marquage de Milner lors de la 1ère occasion chaude, et pourtant il l’a laissé partir … tout en trottinant. Il est aussi l’auteur de la faute qui a amené le coup franc pour la tête de Lescott. Sinon, et bien presque rien … comparé à son alter ego de droite, il est quasiment jamais monté sauf quelques rares fois en 2ème mi-temps. Il faut s’inquiéter. DIARRA (7) : D’accord il était au marquage de Lescott sur le but, et de ce fait le but est pour lui, mais quel match il a réalisé. Il a tout de suite voulu...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe C : Il faudra compter sur l’Italie … sauf si les Croates jouent les trouble-fête
Juin10

EURO 2012 – Groupe C : Il faudra compter sur l’Italie … sauf si les Croates jouent les trouble-fête

  0 Like(s) 3ème jour de cet Euro avec l’entrée en lice du groupe C. La série des chocs entre grandes nations du football se poursuit avec ce Italie-Espagne en attendant celui de demain entre la France et l’Angleterre. J’attendais impatiemment l’entrée en lice de nos amis Italiens, dont j’avais pu suivre leur arrivée à leur camp de base cette semaine. Je n’ai pas été déçu tout comme le festival offert par les Croates.   L’Italie tient plus que tête à l’Espagne Dans ce deuxième choc de cet Euro après le Portugal-Allemagne d’hier, les deux camps nous ont offert un match de grande qualité comparé au match fermé entre allemands et portugais. Beaucoup promettait l’enfer pour l’Italie face aux champions d’Europe en titre … pas du tout ! Au contraire, et comme je le présageais, l’Italie a livré une excellente prestation qui valait à mon goût plus que le point du match nul. La Squadra a très bien contenu les attaques des partenaires d’Inesta prenant même le contrôle du jeu sans pour autant avoir la possession de balle. Ce sont eux qui se sont crées les plus grosses occasions, ne se contentant pas de juste défendre et attendre pour opérer en contre, comme certains avaient imaginé. Je tiens d’ailleurs à souligner la performance de haute volée des milieux italiens à l’image d’un Marchisio omniprésent. Par contre, que dire de la performance de Balotelli qui a tout raté dans ce match avec ce côté désinvolte dont il a le secret. Il n’y a pas à dire : Di Natale est rentré, s’est procuré deux occasions dont une convertie en but suite à une ouverture limpide de Pirlo. L’Espagne quant à elle, a semblé manquée de rythme et n’a pas assez pesé sur le plan physique. L’absence d’un attaquant de pointe d’ailleurs, a pas joué en sa faveur même si pour l’occasion son « buteur » du soir était un milieu (Fabregas). Mais je pense que les Espagnols auraient fait plus de mal à la défense italienne si un Torres ou un Lorente avait débuté d’entrée. Toujours est-il que devant, le quatuor des lutins a essayé de faire tourner, à l’image du Barca, espérant trouver une faille, mais la défense et le pressing italien étaient bien en place pour les laisser manœuvrer à leur guise homris donc sur cette ouverture de Silva pour Fabregas qui a fini au bout. Les deux buts sont d’ailleurs venus d’ouverture à la limite du hors jeu, rares fois où les défenses ont fait preuve de déconcentration, d’autant plus que les deux équipes se sont appuyées l’une et l’autre sur la qualité de leurs portiers, décidément deux des meilleurs du monde. Au...

Lire la suite
EURO 2012 – Groupe B : les braqueurs venaient du Danemark et de l’Allemagne
Juin09

EURO 2012 – Groupe B : les braqueurs venaient du Danemark et de l’Allemagne

  0 Like(s) Le groupe de la mort (Pays-Bas, Allemagne, Portugal, Danemark) entrait en lice ce soir. Et on peut pas dire qu’on ait été épargné par les surprises même si on pouvait attendre autre chose en terme de jeu.   Les braqueurs danois Première grosse sensation de cet Euro : (même si je ne suis pas si surpris que ca – voir mes pronos 🙂 ) les Pays-Bas ont perdu contre le Danemark (0-1). Oui, je préfère dire que les Orange ont perdu plutot que les Scandinaves ont gagné car c’est un véritable hold-up que les partenaires de Bendtner ont réalisé et qu’ils peuvent dire un grand merci à la maladresse, aux excès d’individualisme voire aux défaillances des Robben, Van Persie et consorts. Sans oublier les décisions plus que litigieuses de l’arbitre, les Hollandais pouvaient prétendre à deux pénalties. Cependant, les quatre de devant ont trop essayé chacun de leur côté sans réellement penser et jouer collectif,exception tout de même de Schneider qui a bien animé le jeu et créé des très belles situations pour ses attaquants (ouverture exceptionnelle pour Huntelaar). Les Hollandais ont paru largement supérieurs aux Danois il faut être honnête,et je mise toujours sur eux pour la suite de la compétition mais il va falloir qu’ils se ressoudent collectivement et que chacun oublie de jouer sa carte personnelle, car, à l’image de Schneider, la crise de nerfs peut vite éclater. En ce qui concerne les Danois … j’avoue ne pas savoir écrire. Leur seconde mi-temps a été plus solide et rigoureuse car lors du 1er acte, on était proche du néant, Krohn-Dehli faisant quand même preuve de talent (accélération foudroyante) en inscrivant le but. Mais il faut pas nier que comme hier avec les Grecs, les équipes opportunistes et solides peuvent espérer quelque chose dans ce tournoi.   Le réalisme allemand La première affiche de l’Euro nous a offert un match assez fermé, due à une certaine crispation ressentie aussi en tribunes, on sentait la tension de ces grands matchs de compétition internationale où les deux équipes se craignaient. Dans ce genre de match, la première équipe à ouvrir le score a de grandes choses de remporter le match. On attendait aussi beaucoup de certains joueurs qui n’ont pas répondu forcément présents (Ronaldo, Nani, Ozil, ) même s’il y a eu des situations assez chaudes des deux côtés. Le Portugal peut s’estimer malheureux sur l’ensemble du match avec ses deux barres trouvées mais il faut retenir encore une fois que le réalisme est une donnée qui va sans doute s’avérer déterminante pour cet Euro. Les Allemands en ont fait preuve avec cette tête de Gomez venue après un centre...

Lire la suite