Un grand prix intéressant, enfin !
Juil07

Un grand prix intéressant, enfin !

  0 Like(s) F1 Gp Silverstone 2015 Nous avons assisté ce week-end à un joli grand prix. Enfin, ce n’est pas trop tôt j’ai envie de dire ! Le grand prix de Silverstone accueillait ce week-end la formule 1. Tracé mythique de la formule 1, les pilotes aiment rouler sur ce circuit de référence. Une fois n’est pas coutume, ce grand-prix a été très intéressant puisque les Williams ont donné du fil à retordre aux Mercedes. Belle surprise que ces petites Williams Martini qui, pourtant, faisait pâle figure en essais libres du vendredi et ne laissaient rien présager de bon. C’était sans compter le bon développement moteur et le travail effectué sur l’aéro de la monoplace durant ces dernières semaines qui ont pu être validé. Résumé de la course Un départ très mouvementé Sur la grille les 2 mercedes en première ligne ont toutes deux manquées leur envol ou plutôt disons que les Williams situées sur la 2eme ligne se sont magnifiquement bien extirpées de la grille. Les deux bolides blancs à rayures bleu et rouge ont donc pris la tête avec Massa en tête de file à la surprise générale. Il ne fallut pas attendre très longtemps pour constater le premier carambolage puisque les 2 Lotus et les 2 Mclaren se touchèrent. Il y eût dansce premier tour beaucoup de grabuge et d’abandons. Le Safety Car sorti, les pilotes pouvaient souffler un peu. Au redémarrage, Hamilton, un peu trop pressé de reprendre la tête fit une faute et perdit à nouveau la position sur Bottas. De nombreux rebondissements Massa et Bottas gardèrent les 2 premières positions durant tout le 1er relais. Incroyable les Mercedes arrivaient tout juste à suivre ! C’est lors du premier arrêt au stand que Hamilton s’arrêta le premier. Il fît ce qu’on appelle dans le jargon l’undercut, c’est à dire qu’il s’arrêta un tour avant les autres pour profiter d’un tour supplémentaire en pneus frais. C’est ainsi que le britannique pût dépassé les 2 Williams. Rosberg restait lui, coincé derrière les 2 Williams. Hamilton n’avait plus qu’à dérouler pour franchir la ligne d’arrivée en tête. Mais, ce n’était sans compter la météo capricieuse. La pluie fît son apparition et chamboula quelque peu le classement. Les pilotes ne sachant pas à quel moment chausser les pneus intermédiaires, beaucoup firent des erreurs d’appréciation. C’est le cas de Raikkonnen notamment qui vît sa course anéantie. A l’inverse, l’allemand Vettel, jsuqu’ici naviguant au delà de la 5eme place s’arrêta au bon moment et pu ainsi doubler les Williams peu inspiré par une bonne stratégie. Les Williams venait de perdre le podium et la 4eme place acquise jusqu’ici. Vettel,...

Lire la suite
La formule 1 doit évoluer
Juil02

La formule 1 doit évoluer

  0 Like(s) La formule 1 est un sport qui était si glamour il y a encore quelques années en arrière. Aujourd’hui, sous prétexte de je ne sais quel féminisme, on interdit les pitbabes sur les grilles. C’est ridicule. Voici le genre de nouveaux règlements qui met hors de lui Bernie Ecclestone. Mais ce n’est rien à comparer des changements en profondeur qu’à suivi la formule 1 ces derniers temps.. Sous prétexte d’économie et d’écologie, on a commencé à passer à l’ère hybride où le moteur n’est plus un moteur à proprement parler, mais une sorte d’ordinateur embarqué sous Linux ou je ne sais quel système d’exploitation. Résultat ? Les formule 1 ne font plus un bruit, elles ronronnent.. tout comme les téléspectateurs qui sont de moins en moins nombreux à regarder les retransmissions télévisuelles des grand prix de formule 1. Première erreur. Aujourd’hui, donc la F1 est, plus que jamais, à l’heure de la technologie. Le pilotage n’a plus grande importance et c’est fort dommageable pour le spectacle. Si vous avez suivi ce début de saison, vous avez pu vous rendre compte combien les pilotes de F1 font peu d’erreur. Ceci s’explique simplement par le fait que les formule 1 d’aujourd’hui sont beaucoup plus faciles à conduire d’une part et que, d’autre part, les pilotes attaquent beaucoup moins qu’avant. En effet, ces derniers doivent rouler à l’économie pour gérer leur moteur (rappel 4 moteurs par saison sous peine de pénalité), un règlement stupide qui fait qu’aujourd’hui la F1 n’est plus vraiment considéré comme la discipline reine où seule la pure attaque compte. Les pilotes F1 doivent gérer l’usure de leur pneus, la consommation de l’essence. Résultat, ils roulent comme ils rouleraient en sport d’endurance. D’ailleurs, même aux 24h du mans, épreuve automobile d’endurance de référence, les pilotes des bolides attaquent plus, c’est pour dire ! La règlementation sportive a elle aussi complètement changé. Les pilotes ont toujours la peur d’être pénalisé. Le moindre accroc et c’est le passage forcé aux stands. Tout est devenu formaté. Les pilotes n’osent plus attaquer, ni doubler un concurrent en prenant le moindre risque. Il leur suffit d’attendre la ligne droite pour engager leur DRS ou encore un passage au stand prématuré pour gagner la seconde qui fera qu’il ressortira devant son concurrent direct lorsque celui-ci sortira à son tour des stands. La F1 est devenu aseptisé à mort et c’est vraiment dommage. Les monoplaces ne rugissent plus. Le spectacle n’est pas grandiose.. et comble de l’ironie, une écurie domine de la tête et des épaules ce championnat. Alors faut-il encore continuer à suivre la F1 durant les années à venir ? La...

Lire la suite
Essais F1 avant Silverstone
Juin25

Essais F1 avant Silverstone

  1 Like(s) Essais F1, deux jours d’essais privés pour changer la donne Deuxième et dernière journée d’essais privés pour le circus F1. L’occasion de faire le point sur la situation avant la reprise des hostilités à Silverstone. Alors, que retenir de ces essais ? Y’a-t-il du changement en vue ? Chez Mercedes, malgré que l’équipe Ferrari se rapproche quelque peu d’eux, l’horizon reste dégagé. L’équipe garde et gardera une avance confortable pour la course aux titres. D’ailleurs, ce n’est pas avec les bévues de Kimi que les choses risqueront de changer. On l’a vu encore faire une grossière erreur en piste lors du dernier GP. Le finlandais semble sur la sellette.. affaire à suivre. Ce n’est non plus du côté des jeunes qu’il faudra compter chez Ferrari puisqu’à 19 ans le jeune rookie Fuocco a plié son cheval cabré qu’il n’a pas su dompter lors de la première journée d’essais privés. Ca fait désordre ! Du coté de RedBull, les problèmes s’accumulent et l’horizon ne semble pas prêt de se dégager. Riccardio est à ce titre la grosse déception de l’année. Lui qui était tant prometteur, se fait battre depuis plusieurs courses en qualifs et en courses par le jeune russe. Décevant. Car RedBull n’a pas que des problèmes moteurs. Si tout était de la faute de Renault, Toro Rosso, l’écurie B de RedBull, ne se mettrait pas autant en avant en qualifs. Alors que va devenir cette équipe ? Des menaces de départ ont été entendus de toute part. Les dirigeants et patrons d’écurie en ont marre de voir leur moteur Renault pas du tout au niveau. McLaren aurait-elle enfin résolue ses problèmes de fiabilité ? La deuxième journée d’essais privés en Autriche le laisserait présager en tous les cas. Fernando au volant a réussi en effet à boucler + de 100 tours sans problèmes majeurs. Alléluia ! La Mclaren aurait-elle enfin trouver son rythme de croisière ? En route pour 2016 ? .. Il est clair que les toutes les équipes, y compris les équipes de pointe, commencent déjà à se tourner vers 2016. Ferrari n’a et n’aura jamais, malgré ce qu’a pu en dire la presse à une époque, comme objectif de conquérir le titre cette année. Leur seul et unique objectif a toujours été le même, à savoir remporter trois victoires dans leur escarcelle. Point. Rien d’autre de mieux à espérer. McLaren profite de cette saison pour rouler à son rythme. Chaque course est une séance grandeur nature.. encore faut-il terminer les courses. Et de ce côté ci, Mclaren n’a pas été verni lors du dernier Gp où Raikkonen a littéralement envoyé aux fraises...

Lire la suite
F1 GP d’Autriche 2015
Juin21

F1 GP d’Autriche 2015

  1 Like(s) Rosberg se relance pour le championnat Nous avons assisté ce week-end à une belle victoire de l’Allemand Nico Rosberg sur sa Mercedes lors du F1 GP d’Autriche 2015. Il termine en effet devant son plus grand rival, son coéquipier Lewis Hamilton. Cette victoire, il n’y croyait pas vraiment et pourtant il l’a fait. C’est dès l’extinction des feux que Rosberg a construit sa victoire. Qualifié 2eme derrière Hamilton, il fît un meilleur envol et doubla le britannique dans le 1er virage. S’ensuivit une belle course solide de l’allemand qui, une fois passé la ligne, laissa exploser sa joie. Cela faisait un moment que l’on ne l’avait pas vu aussi joyeux. Cette victoire, il l’a pourtant mérité. Elle efface sa victoire cadeau offerte sur un plateau par Hamilton au Gp de Monaco. Ici rien à redire, Nico a dominé la course de bout en bout. On a même vu Hamilton commettre quelques erreurs, dont cette sortie des stands un peu précipitée qui le fît pénalisé (5 sec. de pénalité sur le temps additionnel en fin de course). De toute façon, cela n’aurait rien changé au résultat final, car il semble bien que Rosberg était intouchable aujourd’hui. En fait, il l’était depuis le début du week-end. Victoire méritée donc pour Nico rosberg. Il y a fort à parier que Lewis ne s’en laissera pas compter. Et dès le prochain Gp à domicile, il y a fort à parier que ce dernier s’imposera sur ses terres. S’il venait à s’incliner à nouveau, ce serait un coup dur pour Hamilton, lui qui pourtant semblait maitriser de bout en bout son championnat. Il avait en effet creusé l’écart de fort belle manière en s’imposant à de nombreuses reprises depuis le début de saison. Puis, il y eût l’erreur bête à Monaco où il perdît au final 10 Pts en passant de la 1ere position à la 3eme, et où Rosberg en gagna 10 en passant de la 3eme position à la première. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui l ‘écart entre les deux pilotes est insignifiants. Ils sont en effet séparés de seulement 10 Pts, autrement dit, de presque rien. Hamilton semblait si serein depuis le début de saison. C’est très étonnant. Le championnat est long, nous entrons tout juste dans le 2eme tiers du championnat. Alors, Rosberg aura-t-il encore la chance avec lui au fil de la saison, comme l’an dernier où il fît illusion en grande partie grâce aux problèmes mécaniques et autres rencontrés par Hamilton ? Après l’épisode de Monaco, il semblerait bien que oui ! L’avenir nous le dira..   Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment...

Lire la suite
LeMans, une reconversion après la F1 ?
Juin14

LeMans, une reconversion après la F1 ?

  0 Like(s) L’épreuve du Mans séduit plus d’un pilote de Formule 1. En piste aujourd’hui, le pilote F1 allemand Hulkenberg qui a réussi à inclure dans son contrat de F1 la possibilité de courir cette épreuve mythique qu’est Lemans. Actuellement, le pilote Porsche est en tête de l’épreuve ! Bien sûr, il n’est pas le seul pilote à conduire cette voiture. Ils sont en fait trois à se passer le relais tous les 10 tours environ. 10 tours, ça semble peu, mais les tours de circuit du Mans sont très longs. Il faut environ 3min. et 20 secondes pour parcourir un tour de circuit. Des voitures hybrides surpuissantes L’épreuve a été déjà très mouvementée. Des accidents ont fait leur apparition dès le début de l’épreuve Samedi à 15h. A commencer par ce retardataire GT qui empêche de passer une LMP2. Puis la grosse erreur du pilote LMP1 qui double sous slow zone et vient percuter un groupe de voiture au ralenti. Et oui, l’épreuve Lemans comporte différentes catégories, en fait 4 catégories. Les LMP1, LMP2, les GT A et les GT Pro. Il est surprenant de constater les différences de vitesse entre ces catégories, non seulement en ligne droite mais surtout à l’accélération. Les voitures les plus puissantes, c’est à dire la catégorie LMP1 sont tout simplement des monstres de puissance. Les moteurs sifflent comme jamais. Ce sont des moteurs hybrides électriques et thermiques. Lorsque vous voyez une Ferrari GT en pleine action dans un virage passer à fond avec ses 600 chevaux, se faire déposer littéralement par une Audi Tron.. c’est déroutant et cela montre vraiment la puissance embarquée par ces prototypes ! La vitesse de pointe de ces voitures est limitée par les chicanes. Ils atteignent tout de même des vitesses de 330 Km/h LeMans une épreuve d’endurance ? Pas seulement ! La particularité de cette épreuve que l’on nomme à tort épreuve d’endurance est que les pilotes peuvent rouler tout le temps à fond. Il n’y a pas de gestion d’essence, des pneus ou de la mécanique comme en Formule 1. A ce titre, la F1 est devenu un vrai sport de papy puisque les pilotes doivent sans cesse rouler à l’économie. Et c’est bien ce que déplorent de plus en plus les pilotes F1, fernando Alonso en tête. L’espagnol est vraiment attiré par cette épreuve mythique. Il souhaite pouvoir participer au Mans lorsque sa fin de carrière en F1 arrivera. Peut être que ce moment n’est pas si loin si l’on en juge les performances actuelles de sa Mclaren. L’espagnol anticipe-t-il déjà son après F1 ? La pilule est dure à avaler actuellement pour...

Lire la suite
F1 GP Canada 2015
Juin07

F1 GP Canada 2015

  1 Like(s) Grand prix de Montréal F1 2015 Le duel Rosberg / Hamilton tourne court Voilà, le grand prix du Canada vient de s’achever. Et sans surprise, c’est bien le britannique Lewis Hamilton qui s’impose. Il assied un peu plus sa domination sur son coéquipier et se dirige tout droit vers un 3eme titre. Il est étonnant de constater combien Rosberg semble résigner. Sur le podium, celui-ci était tout sourire. En interview, il se disait heureux de cette deuxième place. C’est là qu’on se dit que ce pilote n’a pas la rage de vaincre qu’ont les grands champions du sport automobile. Nico devrait être triste, il ne devrait pas montrer sa bonne humeur face à un résultat.. car il faut bien le reconnaître, il a perdu. La deuxième place étant vraiment le minimum qu’il pouvait viser. Il ne doit pas oublier qu’il dispose d’une voiture bien supérieure à n’importe quelle autre. Donc, terminer en deuxième position ne devrait pas être vécu comme une satisfaction. C’est un aveu de faiblesse clairement affiché. Rosberg est bien un cran en dessous de Hamilton. Il est certes polyglotte, il est dit-on intelligent car il a appris je ne sais plus combien de langues, il possède une connaissance approfondie en la technique et la technologie en F1, mais cela n’est pas suffisant. Il lui manque ce petit quelque chose qui fait qu’il pourrait battre Hamilton. La tâche n’est pas aisée car l’anglais est vraiment au sommet de son art. Lewis est en effet très serein. Il sait qu’il dispose du meilleur matériel, et qu’il va pouvoir dérouler ses victoires en dominant à chaque fois un peu plus Rosberg. Bottas, un podium plein d’espoir Mais, revenons au grand prix. C’est Bottas qui vient compléter le podium. Il peut remercier son compatriote finlandais qui a eu vraisemblablement le pied trop lourd en sortie d’épingle. Ce n’est pas nouveau que Kimi manque de finesse au niveau de la conduite et cela lui vaut aujourd’hui le podium (sous réserve d’un problème mécanique). De belles remontées en fin de peloton Nous avons assisté aujourd’hui à une belle remontée de Vettel et de Massa. Tout deux partaient de la fin de grille. Ils terminent respectivement 5eme et 6eme. Vettel ne pouvait espérer mieux et ce n’est pas son accrochage avec Hulkenberg qui aura changé quoi que ce soit. L’allemand avait une stratégie à double arrêt, stratégie osée mais payante ici à Montréal. Le calvaire continue chez Mclaren Une fois n’est pas coutume, du côté des gris, ce n’est pas le gris que l’on broie mais bien le noir ! Deux abandons supplémentaires qu’ils peuvent ajouter à leur tableau de...

Lire la suite
Honda et Mclaren F1
Juin02

Honda et Mclaren F1

  0 Like(s) Le tournant de la carrière d’Alonso ? C’était prévisible, et voilà ce qui devait arriver arriva. Fernando Alonso qui a cet hiver signé chez Mclaren galère comme jamais. D’un autre côté, son ex-écurie Ferrari a relevé le niveau de jeu. Comme cela doit être déroutant pour l’espagnol. Il fallait être audacieux pour quitter Ferrari et rejoindre une écurie de renom certes, mais qui allait disposer d’une motorisation nouvelle. La pente à gravir allait être longue et pénible et cela s’est bien vérifié. Aujourd’hui, alors que le championnat est bien entamé, la saison 2015 de l’espagnol n’est en fait qu’une séance d’essais grandeur nature. La faute à qui ? Le moteur Honda pardi ! Les japonais auraient-ils sous-estimer l’ampleur de la tâche qui les attendaient ? Peut être. Toujours est-il qu’aujourd’hui le moteur Honda ne délivre pas une puissance digne de ce nom. Résultat ? Les deux monoplaces squattent les dernières places en course. Disons plutôt squattaient car il y a eu quelques améliorations. Evidemment, lorsque l’on part de si bas, on ne peut que remonter la pente. Les premiers grand prix furent un véritable fiasco pour Mclaren. De nombreux abandons ponctués d’un comportement de voiture hasardeux, comme lors de l’avant dernière course de Button à Barcelone où la voiture fût inconduisible. Aujourd’hui pourtant, les choses semblent donc s’améliorer. Le team britannique a enfin pu inscrire ses premiers points lors du dernier GP à Monaco. Button terminant à la 8eme position. Mais la fiabilité demeure un problème majeur dans l’équipe encore aujourd’hui. Alonso a dû abandonné pour la deuxième fois consécutive. Dur dur pour Alonso ! Le prochain Gp se situera au Canada. Ce GP est un circuit type d’accélération freinage où le moteur est soumis à rude épreuve. Il y a fort à parier que Mclaren sera soit hors des points, soit hors de la course tout court en cassant son moteur pour la énième fois. La F1 moderne n’a plus rien à voir avec la F1 d’autrefois. Les moteurs tout d’abord. Il ne faut plus parler de moteur mais de Power United. Ceci incluant le moteur thermique et le moteur électrique à récupération d’énergie. Ces moteurs sont extrêmement complexes à développer. Cela est possible grâce à un système de jetons mis en place par la FIA. Dans ces conditions difficiles de croire que le team Mclaren va réussir à rattraper son retard sur les autres top teams. Bien sûr, pour cette année, les carottes sont cuites pour les gris de Woking. Comme nous l’avons dit, cette saison n’est qu’une séance d’essai grandeur nature où l’équipe cherche à comprendre comment fonctionne ce fichu moteur Honda. Oui...

Lire la suite
F1, les Transferts 2015
Nov16

F1, les Transferts 2015

  1 Like(s) Faisons ensemble le point sur les transferts 2015 du championnat F1. Comme vous avez pu l’entendre dans les médias, Sebastian Vettel va quitter RedBull à la fin de la saison. Alors où va-t-il aller ? C’est un secret de polichinelle que de dire que l’allemand ira chez Ferrari. C’est à peu près l’unique solution crédible qu’il lui reste avec la possibilité d’aller aussi chez Mclaren. Cette saison de transfert qui a débuté dès que Alonso a laissé entendre qu’il quitterait les rouges. Lassé après 5 saisons décevantes pour Ferrari où il n’a jamais pu piloter une voiture digne de ce nom. 5 années où la monoplace a été poussive. Alonso est aujourd’hui fatigué à 33 ans, il aspire à un 3eme titre. Ferrari lui a tant promis. Que de désillusion. Sans compter que l’espagnol a failli à deux reprises remporter le titre, en 2010 et en 2012, saison où il perdit le titre dans la dernière course du championnat. Seulement voilà, Vettel lui a coupé l’herbe  sous le pied en annonçant son départ de l’equipe RedBull. Si fernando Alonso avait la main jusqu’ici dans le jeu des transferts, il l’a forcément moins aujourd’hui. Car il est clair que Vettel va le remplacer chez Ferrari. Quelle solution reste-t-il pour l’espagnol ? Retourner chez Mclaren avec un team qui va renouveler son pack moteur (de mercedes à honda). Honda permettra-t-il à Mclaren d’apporter dès sa première année en F1 un moteur hybride digne de ce nom ? N’y a t-il pas un risque pour que Alonso s’engage à nouveau dans plusieurs années galère d’attente de son 3eme titre promis. L’espagnol l’a dit dans les médias, sa décision est prise depuis plus de trois mois déja. Déclaration étonnante puisqu’en F1 rien n’est figé. Les contrats se font et défont au rythme des décisions prises par les pilotes. Alonso peut donc soit rejoindre Mclaren, soit pendre une année sabbatique dans l’attente de quoi ? D’un volant chez Mercedes, puisque 2016 annonce la fin du contrat de Hamilton. Et si le britannique décidait de quitter Mercedes dès 2015, Alonso pourrait alors rejoindre directement l’equipe forte du moment. Les lecteurs ont également apprécié :Carrières des top pilotes F1- Fernando AlonsoLe clash était inévitableCarrière des pilotes F1 : Fernando Alonso, partie 2Mercedes sinon rienWorld series by Renault 3.5, partie...

Lire la suite
Le clash était inévitable
Sep13

Le clash était inévitable

  0 Like(s) Entre Rosberg et Hamilton la situation s’est tendue lors du grand prix de Spa. Et la situation n’est pas prêt de s’arranger. Les excuses de Nico n’ont pas vraiment arranger les choses. Depuis, l’allemand se fait siffler par le public à chaque fois qu’il monte sur le podium ! D’ailleurs, de nombreux observateurs se demandent si son tout droit à l’entrée de la premiere chicane au dernier grand prix de Monza n’a pas été délibérée. Bien sûr, les dirigeants de Mercedes clament que non mais le doute persiste tout de même. Il aurait laisser gagner le britannique pour faire amende honorable de son mauvais geste à Spa ? Peu probable mais pas idiot comme réflexion. Surtout que l’on se souvient que Lauda et Wolf affirmait après Spa que Rosberg serait puni d’une manière qu’ils n’ont jamais précisé. Le doute persiste donc .. Quoi qu’il en soit la bataille pour le titre entre les deux pilotes Mercedes semble lancée pour de bon. Certes Hamilton accuse un retard de 22 points mais lorsque l’on sait que l’écart entre le 1er et le second est de 7 points, les pilotes peuvent très vite se retrouver à égalité. Il suffirait que Hamilton termine devant Rosberg à 3 reprises.. alors qu’il reste encore 7 GP avec un dernier grand prix qui comptera le double de point. Rien n’est fait pour Nico Rosberg, loin de là. Pour ma part, je met un billet sur Hamilton. Lewis est incontestablement plus rapide en Qualifs et meme en course. Il n’a pas eu de chance jusqu’ici. Plusieurs abandons.. il n’a pas été épargné. Des pronos en or sur la F1 .. des opportunités à saisir. Les lecteurs ont également apprécié :Mercedes sinon rienF1, les Transferts 2015Pourquoi faut-il croire à un come-back de Red Bull ?Carrières des top pilotes F1- Fernando AlonsoFin des essais privés en F1: quels sont les enseignements à tirer...

Lire la suite
Un GP F1 d’Angleterre mouvementé
Juil07

Un GP F1 d’Angleterre mouvementé

  1 Like(s) A l’affiche, Nous avons assisté ce week-end à un grand prix d’Angleterre mouvementé. Certes, une nouvelle fois Mercedes à remporter la mise.. Pourquoi fallait-il regarder ce grand prix ? De l’inédit Dans ce grand prix de Silverstone, il y eut de l’inédit .. avec un fernando Alonso qui loupe son positionnement en grille et prend le départ 2 mètres plus haut que les autres. L’espagnol fût gêné lors de la mise en grille par la williams devant lui. Alonso fut pénalisé en course par 5 secondes d’arret au stand. Assez inédit, on n’avait pas vu cela depuis très longtemps. Du drame Dans ce grand prix il y eut aussi de la dramaturgie.. suite à l’énorme accident du finlandais kimi Raikkonen. Le pilote Ferrari sorti large lors du précédent virage voulut revenir en piste trop rapidement. il mit alors une de ses roues là où il ne fallait pas dans un trou, sa monoplace fut déséquilibré. Il alla alors s’encastrer dans le rail à plus de 200 km ! Enorme choc .. le finlandais ressortit de sa voiture en boitillant. Résultat une simple entorse ! La sécurité de ses monoplaces est vraiment bien étudiée lorsqu’on voit ce qu’il reste de la Ferrari. Raikkonen a tout de même encaissé 47 G soit 47 fois le poids de son coprs qui équivaut à environ 3.5 tonnes ! De la bagarre Dans ce grand prix il y eut de la bagarre.. avec un incroyable duel durant 15 tours entre deux mutli champions du monde Alonso et Vettel. 6 titres réunis à eux deux.. Le spectacle en valait le coup d’oeil. L’espagnol commença par doubler Vettel. Ayant un rythme plus élevé on pensait alors qu’il allait faire le trou. il n’en est rien puisque c’est à ce moment précis qu’il rencontra des difficultés au niveau de ses batteries. Alonso put rester devant Vettel durant une douzaine de tour mais il dût finalement céder dans les 3 derniers tours de course. Le duel était intense, à la limite, les voitures se frolant roue contre roue à plus de 280 km/h. Les pilotes savaient ce qu’ils faisaient, ce fut un duel d’anthologie ! Les liaisons radio entre les pilotes et leur stand fut elles aussi d’anthologie. Les deux pilotes se plaignant tout deux du caractère dangereux du pilotage de leur adversaire direct.. Du spectacle Un grand prix où il y eut une remontée spectaculaire de l’espagnol Alonso, durant toute la course l’espagnol était déchainé. Parti 17eme, il termina finalement à la 6eme place au terme d’une course éprouvante .. Enfin, ce grand prix fut l’occasion pour Lewis Hamilton de se relancer au championnat...

Lire la suite