La clause particulière dans le contrat de Bielsa
Sep22

La clause particulière dans le contrat de Bielsa

  0 Like(s) Scène assez cocasse aujourd’hui lors de la conférence de presse de Marcelo Bielsa. Après la question d’un journaliste concernant les plans de l’entraîneur argentin, ce dernier a affirmé « ne pas apprécier les projets à long terme » et a enchaîné en informant l’assemblée qu’il n’a qu’un « contrat d’une seule saison, sans option pour une seconde », contrairement à ce qu’avait communiqué Vincent Labrune (Président de l’OM) à nos confrères de L’Equipe lors de l’arrivée de l’Argentin. El Loco a ensuite expliqué ses propos plus en détail : « je ne fais jamais de projection sur plusieurs saisons. C’est une volonté de ma part vis à vis du club, afin qu’il puisse tenir compte de mes particularités. C’est un geste de considération réciproque. Avec les contrats longue durée, les entraîneurs peuvent partir quand ils veulent et les clubs ne sont pas protégés. A Bilbao, j’ai fait la même chose alors qu’on me proposait deux ans la première année, et plus lors de la suivante… Si je n’exclue pas de prolonger ? Non, je ne confirme rien et n’infirme rien. Le football est aléatoire et le prestige des entraîneurs et des clubs conditionne la relation. J’estime que le prestige de l’OM est supérieur au mien ».  Interrogé ensuite, à juste titre, sur le fait que la LFP (Ligue Professionnelle de Football) n’accepte pas des contrats de moins de deux ans pour les entraîneurs, il a effectué un rétropédalage complet arguant que son contrat « courait sur deux années, mais avec une clause de résiliation automatique en juin prochain utilisable par les deux parties ». Il a alors ajouté qu’il « ne pouvait pas être plus clair », avec un petit sourire qui laissera libre cours à toutes les interprétations.  Cette annonce est une nouvelle surprise et une nouvelle étape dans la communication de Marcelo Bielsa, qui ne rechigne jamais à dire les choses comme il les voit, sans filet de protection et que cela fragilise ses dirigeants ou non. Cette résiliation automatique peut être également un moyen pour lui de renégocier son contrat en juin prochain, en mettant l’accent sur la nécessité de voir des promesses enfin se réaliser, élément sur lequel il a insisté précédemment.  Yannick.       Les lecteurs ont également apprécié :Règlement de comptes à l’OM !PSG: Ancelotti veut partir mais rien n’est...

Lire la suite
Le « nouveau Messi » est Sud-Coréen
Sep18

Le « nouveau Messi » est Sud-Coréen

  1 Like(s) Le FC Barcelone tient peut-être le futur Lionel Messi. Jeune attaquant sud-coréen né en 1998 et arrivé en provenance d’Incheon en juillet 2011, Seung Woo Lee a brillé dimanche avec son équipe nationale. En effet, le « nouveau Messi » fait actuellement parler de lui à l’occasion d’une compétition obscure qui se joue en Thaïlande : la Coupe d’Asie des moins de 16 ans. Auteur d’un doublé contre le Japon (2-0), avec notamment un impressionnant slalom dans la défense nippone sur son deuxième but (lien à la fin de l’article), traversant plus de la moitié du terrain comme Diego Maradona ou Lionel Messi avant lui, le nouveau prodige du Barça a permis à sa sélection de se qualifier pour les demi-finales de la compétition. N’allez pas y voir un simple coup d’éclat puisque le petit buteur (1,73 m), sous contrat jusqu’en 2019 avec le club catalan, avait déjà marqué lors des précédents matchs contre la Malaisie et la Thaïlande. Une côte qui commence à grimper pour le jeune Sud-Coréen (il compte désormais plus de 58 000 fans sur sa page Facebook) en attendant la finale de la compétition samedi prochain. La relève, elle pousse dans l’ombre des stars qui évoluent sous les ordres de Luis Enrique. Problème pour le Barça, Seung Woo Lee fait partie des joueurs visés par les sanctions infligées par la FIFA à l’encontre du vice-champion d’Espagne. Du coup, la nouvelle perle catalane ne pourra être utilisée avant sa majorité, le 6 janvier 2016. Slalom de Seung Woo Lee : http://www.youtube.com/watch?v=ObQ3SGrJJ00#t=71 A 55 secondes :   Yannick.   Les lecteurs ont également apprécié :NEYMAR FAIT RENAÎTRE SANCHEZLe FC Barcelone interdit de recrutement !La guerre Fc Barcelone face à la FIFATop 10 des plus belles femmes de footballeursBarcelone-Paris, l’affiche de...

Lire la suite
Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM
Sep15

Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM

  1 Like(s) Michy Batshuayi, ce nom ne vous dit peut être rien, mais il est considéré comme l’un des plus grands espoirs dans son pays (Belgique).       BIOGRAPHIE Né le 2 octobre 1993 à Bruxelles, Michy Batshuayi est un joueur de football belge d’origine congolaise. Il joue au poste d’attaquant à l’Olympique de Marseille (arrivé cet été en provenance du Standard de Liège). Dans sa jeunesse, il a effectué ses premiers pas sous les couleurs du R.F.C. Evere, puis du FC Brussels et enfin du RSC Anderlecht. Ce dernier l’ayant renvoyé pour mauvais comportement, il est alors attiré en 2008 par le Standard de Liège. Le 20 février 2011, Batshuayi fait ses débuts en équipe première, sous la direction de l’entraîneur Dominique D’onofrio, lors du déplacement à La Gantoise. La saison suivante, après avoir inscrit six buts en matchs de préparation, il fait ses grands débuts en Ligue des Champions sous la direction de l’entraîneur José Riga lors du match aller du troisième tour de qualification contre le FC Zurich. Il inscrit son premier but en match officiel pour le Standard de Liège le 15 décembre 2011 en Europa League, en déplacement au FC Copenhague (victoire 0-1 de son équipe). Progressant chaque année depuis ses débuts au Standard de Liège, Michy n’était pas loin du groupe définitif de Marc Wilmots (sélectionneur de la Belgique) pour fouler le sol brésilien et participer à la Coupe du Monde 2014. Pré-sélectionné dans la première liste, Batshuayi verra Divock Origi prendre sa place pour le mondial. Marc Wilmots déclarait : « Michy ne pense pas assez au collectif. Ce que je veux absolument éviter, c’est qu’un joueur joue sa carte personnelle au Mondial. Il craque un peu sous la pression pour l’instant ». Si l’été 2014 a mal débuté pour lui, il s’est fini en beauté avec sa signature à l’Olympique de Marseille pour 5 saisons. Le montant de l’opération avoisinant les 7 millions d’euros. CARACTÈRE FORT, MAIS TALENT INDÉNIABLE Ses anciens coéquipiers ne tarissent pas d’éloges sur lui et confirment le fort caractère du jeune belge (similaire à Balotelli pour certains), comme en témoignent les mots de son ex-coéquipier Igor de Camargo : « il est le meilleur… quand il veut. Il ne veut pas toujours. J’essaie toujours de l’aider pour les petits détails. Mais il n’écoute pas toujours… ».  Pour le journaliste Stéphane Pauwels, Batshuayi est meilleur que Lukaku (attaquant d’Everton et buteur incontournable de la sélection belge) : « C’est un grand talent. Il va vite, il est capable de marquer des deux pieds dans des angles improbables. Wilmots ne l’a pas pris à la Coupe du Monde pour des petits problèmes de comportement avec les Espoirs, mais il a tiré le Standard vers le haut toute la saison. Avec Bielsa, qui est un homme à poigne,...

Lire la suite
Manchester United et les flocages, une grande histoire !
Sep10

Manchester United et les flocages, une grande histoire !

  0 Like(s) Visiblement, il n’y a pas que les joueurs mancuniens qui ont râté la rentrée (2 matchs nuls et 1 défaite en 3 rencontres de premier league), il semblerait que les employés de la boutique officielle de Manchester United soient, eux aussi, encore en vacances. En effet, un supporter, qui se faisait sans doute une joie d’avoir acheté en ligne le maillot de Radamel Falcao floqué du numéro 9, a vite déchanté en ouvrant son colis. Ce fan de United qui a déboursé environ 80 euros pour s’offrir ce maillot, a effectivement découvert le nom de « FLACAO » floqué au dos de sa tunique… Bien sûr, le « service flocage » mancunien, n’en était pas à son coup d’essai. Il y a quelques jours, suite au transfert d’Angel Di Maria en provenance du Real Madrid, le club anglais avait eu un autre problème : incapable de répondre à la très forte demande suscitée par l’arrivée du milieu de terrain argentin, la boutique des Red Devils avait vite été en rupture de stock de lettres « R ». Si l’ancien madrilène a tout de même pu effectuer ses débuts en Premier League avec un maillot portant son nom entièrement retranscrit et sans erreur (incroyable, non ?), cela n’a pas toujours été le cas pour d’autres joueurs. En 2012, le milieu de terrain brésilien Anderson avait été rebaptisé « ANDESRON ». Avant lui, même David Beckham, l’un des symboles de Manchester United, avait vu son « H » aspiré ! Ole Gunnar Solskjær, le « super sub », avait vu son nom écorché lui aussi. Inquiétant étant donné l’immensité du club de Manchester United. Soyons indulgents, les numéros étaient à l’endroit tout de même… Yannick. Les lecteurs ont également apprécié :Qui sera champion...

Lire la suite
Un révérend ghanéen accuse Asamoah Gyan de sacrifice humain
Sep09

Un révérend ghanéen accuse Asamoah Gyan de sacrifice humain

  2 Like(s) C’est la rumeur invraisemblable du jour en provenance du Ghana. L’ancien joueur du Stade Rennais et capitaine du Ghana, Asamoah Gyan, serait impliqué dans une sombre affaire de sacrifice humain. Les victimes, le rappeur ghanéen Castro et sa petite amie, ont disparu cet été lors de leurs vacances en compagnie des frères Gyan. La version officielle : une noyade après une sortie en jet ski. Mais un influent révérend ghanéen, assurant avoir des «informations supplémentaires», met le feu aux poudres et donne naissance à la rumeur d’un sacrifice rituel perpétré par Asamoah Gyan et ses frères. Baffour Gyan et Samuel Anim Addo, respectivement frère et manager personnel d’Asamoah Gyan, ont été arrêtés samedi par la police pour l’agression de Daniel Kenu (un journaliste ghanéen du Daily Graphic), alors que ce dernier retirait son accréditation au Baba Yara Stadium avant le match de qualification pour la CAN face à l’Ouganda (1-1). La raison ? Le journaliste avait interrogé, la semaine dernière, Asamoah Gyan quant aux rumeurs l’accusant d’avoir procédé à ce sacrifice humain. Le frère et le manager personnel ont ensuite été libéré sous caution. L’histoire n’en reste pas là et prend encore plus d’ampleur lorsque lors du dernier rassemblement des Black Stars, des jeunes sont entrés sur le terrain pour réclamer au joueur de «rendre le corps». Pour le moment, aucun élément concret n’est venu corroborer la thèse du rituel et mettre réellement en cause le capitaine du Ghana. Est-ce une affaire de temps  ou les accusations du révérend  sont-elles mensongères ? En tout cas l’agression du journaliste, elle, a bien eu lieu. Yannick. Les lecteurs ont également apprécié :Coupe du monde, faites vos jeuxCAN 2013 : UNE COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS DE PLUS EN PLUS PASSIONNANTE...

Lire la suite