Ligue 1-27e journée: Paris et Montpellier sans rivaux
Mar12

Ligue 1-27e journée: Paris et Montpellier sans rivaux

  0 Like(s) Le printemps arrive et le feuilleton de la Ligue 1 continue. Au programme de cette 27e journée, Saint Etienne qui s’en sort tout juste, Toulouse qui se fait surprendre chez lui par Lorient, Marseille qui sombre à nouveau en corse et des lionceaux sochaliens qui remordent. Décryptage de ce nouveau week end du championnat de France.   Vendredi: l’OM dans la crise A la base, le déplacement des marseillais devait leur permettre de préparer au mieux le retour de ligue des champions face à l’Inter Milan, mardi soir. L’occasion pour les coéquipiers de Steeve Mandanda de se rassurer après 3 défaites en championnat face à un promu qui vient de prendre 4-1 chez le rival parisien. Pourtant 90 minutes plus tard, les marseillais quittent le stade François Coty la tête basse et surtout des doutes plein celle-ci. Pourtant Rémy et Valbuena, bien que sur le banc, sont de retour. Eux qui avaient tant manqué à l’attaque phocéenne muette depuis sa victoire face aux milanais. Après un début de match sérieux, les marseillais se sont vite rendormis et Ajaccio a pu montrer les belles choses accumulées depuis la remontée d’un club qu’on disait perdu en début de saison. La rentrée de Rémy à la place d’Amalfitano dès la mi-temps et celle de Valbuena à la place de Cheyrou à l’heure de jeu n’y changeront (presque) rien. L’OM n’est pas percutant et l’ACA domine. Jusqu’à ce but inespéré du local Benjamin André. Les corses remportent ce match de gala et grimpent encore au classement. L’OM a très certainement dit adieu à la C1, si ce n’est à l’Europe tout court.   Samedi: Sainté chanceux, Toulouse suffisant, et Sochaux revigorant ! On pouvait surveiller 2 matchs en parallèle samedi soir, tant par les équipes concernées que par l’enjeu. Saint Etienne effectuait un déplacement sans piège apparent à Valenciennes, et Toulouse recevait Lorient, qui reste sur une spirale négative de 4 défaites. Tout commence parfaitement bien pour des verts, avec l’expulsion logique de Sanchez pour un tacle assassin sur Lemoine (grosse entorse) dès le début du match.Pourtant Saint Etienne n’évoluera en avantage numérique à peine 30 minutes, le temps pour Mignot de rejoindre Sanchez aux vestiaires pour une faute en position de dernier défenseur. A partir le là le match démarre réellement: 5 minutes plus tard Danic est accroché par Guilavogui et tombe. Pénalty évident non sifflé. Saint Etienne joue avec le feu et finira par se brûler les doigts: Valenciennes ouvrira logiquement le score par Aboubakar à 20 minutes de la fin. Mais les foréziens ne sont pas à cette place par hasard, et égalise puis repasse devant en...

Lire la suite
L’affiche de la 27e journée: Lyon-Lille, déjà décisif
Mar11

L’affiche de la 27e journée: Lyon-Lille, déjà décisif

  0 Like(s) Petite entorse aux habitudes sur Vive le sport, car cette semaine nous n’allons pas suivre le choix de Canal+ en vous proposant un résumé et une analyse détaillée du match de dimanche soir (Montpellier-Caen) mais plutôt choisir l’affiche qui selon nous a le plus d’intérêt et qui constitue à nos yeux le véritable « choc » de la journée. C’est pourquoi notre choix s’est logiquement porté sur cet OL-LOSC décisif à tous les niveaux. L’OL n’a plus le choix Lyon est à un tournant décisif de sa saison. Après l’élimination calamiteuse face à l’APOEL Nicosie en Ligue des champions, les lyonnais restaient avant le match sur une série non moins mauvaise de 5 matchs sans victoire en championnat (dernière victoire face à Dijon lors de la 21e journée). Rémi Garde enregistrait le retour de Lovren, pas totalement rétabli mais quand on n’a pas le choix… Quelques modifications dans la composition mais surtout dans la tactique de départ des gones. Exit le 4-3-3 habituel et bonjour un 4-4-2 plus académique. Lloris toujours là pour garder les cages, Dabo pour remplacer Cissokho, indisponible. Lovren fait son grand retour et pousse Koné, trop fébrile à Nicosie, sur le banc. Cris et Reveillère complétant la ligne défensive. Grand changements au milieu donc, puisque Grenier et Gonalons jouent au centre, Kallstrom est décalé sur le côté gauche et Bastos change d’aile en allant jouer à droite. Enfin Lisandro et Lacazette sont titulaires en attaque. Lille doit reprendre confiance Chez les lillois tout n’est pas rose non plus. Encore fautifs lors du match nul face à Auxerre, les dogues se devaient de rapporter au moins 1 point de Gerland sous peine de voir les poursuivants multiples (Toulouse, Saint Etienne, Rennes et l’adversaire du soir, Lyon) revenir très près de cette troisième place synonyme de C1, et d’un avenir financier plus serein. Rudi Garcia ne fait pas de grands changements dans sa composition. Landreau, d’abord incertain tient finalement sa place. Cetto, suspendu, contraint l’entraineur lillois de titulariser Béria aux côté de Chedjou au centre, laissant le côté gauche au très prometteur Lucas Digne, Debuchy occupant comme d’habitude son couloir droit. Le reste de la composition d’équipe reste dans le classique: le trio Mavuba-Pedretti-Balmont au milieu, Hazard et Cole sur les ailes et Roux en pointe. Sur le banc Tulio De Melo revient petit à petit, Rozenhal paye ses nombreuses bourdes, quant à Payet il n’a toujours pas la confiance du staff nordiste. Un match à l’européenne Le public lyonnais n’est pas trop véhément à l’égard de son équipe concernant la déroute européenne, insistant même avec une banderole en soutient à Rémi Garde: les choses sont...

Lire la suite
Top buts de la semaine
Mar06

Top buts de la semaine

  0 Like(s) Retour du top buts de la semaine sur Vive le Sport!  Dans cette édition on vous propose une sélection des plus beaux buts des sélections ou des clubs. Au menu des buts de Fenerbaçhe, Porto, l’Ajax et même les Seattle Sounders.   Ismail Matar: EAU-Liban http://www.youtube.com/watch?v=ZYQbJ5Kwz4o   Henri Lansbury: Angleterre Espoirs-Belgique Espoirs   Hulk: Benfica-FC Porto http://www.youtube.com/watch?v=u7j8vXjFpDA   Miroslav Stoch: Fenerbaçhe-Genclerbirligi http://www.youtube.com/watch?v=Reyqy9Fmilk   Lorenzo Ebicilio: Ajax Amsterdam-Roda JC http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zG4klEdFo9Q   Salvador Agra et David Simao: Ukraine espoirs-Portugal espoirs (deux buts pour le prix d’un !) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ddLwK18EfhQ   Freddy Montero: Seattle Sounders-Jaguares http://www.youtube.com/watch?v=s7_Tpl7QNr0   Gylfi Sigurdsson: Wigan-Swansea http://www.dailymotion.com/video/xp78aq_channel-name-20120303223200_sport#from=embed   Jorge Wagner: FC Tokyo-Kashiwa Reysol http://www.youtube.com/watch?v=qfxstrp-ZfI   Davide Brivio: Lecce-Genoa (2:55 pour le but) http://www.youtube.com/watch?v=clyy37kDJJo         Les lecteurs ont également apprécié :Finale Coupe du Monde 1998 France – Brésil : les 3 buts anthologiquesZlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !J-365 avant l’UEFA EURO 2016 en France !Vers la mise en place de l’arbitrage vidéo dans le footballLigue 1-26e journée: le fond du tableau à...

Lire la suite
Ligue 1- L’affiche de la 26e journée
Mar05

Ligue 1- L’affiche de la 26e journée

  0 Like(s) En guise d’apothéose de cette 26e journée riche en surprises, la ligue nous avait concocté un derby breton alléchant sur le papier, un peu moins lorsqu’on regarde la forme actuelle des lorientais. Rennes quant à lui avait l’occasion de se placer comme un concurrent sérieux à l’Europe. Analyse de la rencontre.   Pour une fois que l’on n’a pas Paris, Marseille ou Lyon un dimanche soir, on ne va pas s’en plaindre ! C’est surtout l’occasion de découvrir de nouvelles équipes pour les téléspectateurs de canal+. A l’affiche donc ce Lorient-Rennes au stade du Moustoir. En l’absence de Nantes depuis quelques années, les derby bretons n’ont guère enthousiasmé l’hexagone, et malgré le jeu alléchant prôné par Christian Gourcuff, ce n’est pas ce Lorient là qui créera la surprise comme l’a fait Montpellier cette année. En chute libre depuis 5 matchs, Lorient déçoit énormément malgré un recrutement jugé de qualité lors du mercato estival (Aliadière, Coutadeur, Sunu, Campbell ou encore Emeghara pour pallier les départ de Gameiro, d’Amalfitano et de Morel) et n’arrive plus à prendre les 3 points depuis 11 matchs en championnat (une seule victoire entre temps face au Mans en coupe de la Ligue) et une dernière victoire le 27 novembre à domicile face à Nice (1-0), qui est loin d’être un cador. Résultat Christian Gourcuff ne plaisante plus et renferme un peu plus ses joueurs dans des entrainements à huis clos la semaine précédent Rennes. Manière ultime pour éviter de s’embourber après 3 défaites consécutives. Pas de surprise dans son 11 de départ: 4-4-2 classique avec Audard indéboulonnable dans les buts, Gassama préféré à Baca en latéral droit, le duo Romao-Mvuemba autrefois impressionnant, aujourd’hui désespérant, et surtout un duo d’attaquants rapides avec Aliadière enfin de retour et Emeghara qui s’éteint peu à peu mais qui garde la confiance de Gourcuff. Campbell est à nouveau sur le banc malgré un nouveau but avec le Costa Rica dans la semaine internationale. Rennes lui se présente en position de force. A part une claque prise à Saint Etienne (0-4), les rennais restent sur 2 victoires en 3 matchs et un nul à domicile face à Lille (1-1).6e et bien placés avant la rencontre, les joueurs de Frédéric Antonetti viennent à Lorient pour s’imposer et se placer dans la course à l’Europe. La surprise côté rennais est la présence de Kembo, surement le meilleur rennais avec Mvila et Féret depuis le début de la saison, sur le banc. La suite c’est un 4-5-1 aux allures de 4-3-3 à la lyonnaise (3 milieux défensifs en losange, 2 ailiers offensifs et 1 attaquant de pointe) avec Hadji préféré à...

Lire la suite
Ligue 1-26e journée: le fond du tableau à l’honneur
Mar04

Ligue 1-26e journée: le fond du tableau à l’honneur

  0 Like(s) Retour de votre rubrique après deux journées d’absence dues à quelques problèmes techniques. Pour cette 26e journée, presque tous les pronostics ont étés déjoués. Les gros jouaient contre les petits, accouchant de nombreuses surprises. A l’image de Montpellier à Dijon, Lyon à Nancy, Lille face à Auxerre ou encore Saint Etienne contre Evian, les mal classés ont aussi leur mot à dire dans la bataille pour le titre et les places européennes. Décryptage de cette nouvelle journée de championnat Samedi: Montpellier sur le fil Privé de Giroud et de Belhanda, Montpellier se déplaçait à Dijon avec au moins l’espoir de rapporter le point du nul. Et ce fut bien plus difficile que prévu. Après une première période où les héraultais ont été sérieusement bousculés (frappe de Jovial à côté du but vide 28e). Au retour des vestiaires, le DFCO ne se relâche pas et ouvre logiquement le score par sa recrue phare du mercato hivernal, Gael Kakuta. Montpellier ne réagit pas ou que trop timidement, et Dijon passe à plusieurs reprises à côté du break. Finalement Utaka sonne la révolte en touchant le poteau à un quart d’heure de la fin, mais Dijon court-circuite bien le jeu montpelliérain. Et puis, comme un signe, Montpellier égalise par Tinhan, rentré en cours de jeu à la place d’un Camara très décevant. Montpellier ne mérite peut-être pas le point du nul, mais les hommes de René Girard peuvent voir le PSG les dépasser au classement en cas de victoire contre Ajaccio.   Lille, comme d’habitude… Ca devait être un match facile, face à l’AJ Auxerre au fond du trou et un Laurent Fournier aux valises déjà prêtes avant le match, mais le LOSC a encore tout gaché après une partie pourtant largement maitrisée, puisque même l’expulsion de Cetto avant la pause n’a pas empêchée les lillois de marquer un second but par l’excellent Hazard. Face à des auxerrois regroupés en défense dès le début du match (Kapo en position d’arrière gauche face aux montées de Debuchy, Oliech qui ne dépasse que rarement le rond central…) les nordistes ont dominés la rencontre de bout en bout, à 10 minutes prêts. Hazard débloque la situation part un coup franc qui traverse la défense ajaiste, puis marquera un second but sur pénalty, malgré le fait que les dogues soient à 10 contre 11 depuis la fin de la première période. Comme un signe Le Tallec se fait même expulser à peine 10 minutes après son entrée en jeu pour une semelle sur Pedretti. Mais comme d’habitude, le LOSC s’écroule en fin de match, encaissant 2 buts largement évitables en 3 minutes. Sahar...

Lire la suite