Bresil – Croatie, Le match qui pique aux yeux et qui énerve !!!
Juin13

Bresil – Croatie, Le match qui pique aux yeux et qui énerve !!!

  0 Like(s) Bon voilà, ok j’avoue, en vrai je regarde peu le foot. Enfin, je veux dire que je regarde peu “vraiment” le foot, sans ne rien faire d’autre à côté …Du coup, je profite de ce premier match de coupe du monde pour vous donner – mesdames- quelques règles de base 🙂 1- Règle n°1 : Se concentrer sur l’essentiel ! Pour ce premier match, derrière mon écran de télé, mon attention est sacrément mise à mal ! Trop de choses à regarder sans même commencer à m’attacher au jeu des joueurs : Des looks de joueurs en veux-tu en voilà : de mon point de vue, un match de foot c’est avant tout un défilé des tenues colorées et surtout non coordonnées ! Pourquoi par exemple, autant de chaussures fluos associées à des chaussettes pétantes dont les couleurs ne vont pas ensemble ? (sérieusement, y’a un interet ?) Pourquoi des maillots et des shorts aux couleurs criardes (le goal, là par exemple, il était obligé de limite se déguiser en géant vert ?).. Nan franchement, moi ça m’énerve et je vous assure que ca me parasite ! Sinon, j’observe aussi le monde de dingue dans l’enceinte du stade : je ne sais pas combien de personnes y sont présentes ce soir, mais franchement “wouahou”, ca grouille de partout… Assez vite, je trouve ça assez joli tout ce jaune dans les tribunes (et, bon ok, je comprendrai rapidement ensuite qu’il s’agit de la couleur du maillot des suppporters brésiliens !:) Enfin, les messages publicitaires qui défilent tout autour du terrain, et que je ne peux m’empêcher de lire et de relire (comme quoi, ça marche le martelage publicitaire !!!). Bref, vous l’aurez compris, j’ai un mal de chien à me concentrer sur l’essentiel … Alors, je sais Messieurs, on s’en fout un peu de tout cela, de ces détails. N’empêche que le mode de fonctionnement des filles n’est pas le même que le votre, alors ces quelques remarques vous permettront peut-être de comprendre pourquoi nous, on a tant de mal à rentrer dedans comme vous dites… et vous aurez ainsi une idée du prisme sous lequel une femme peut potentiellement voir un match ! Mais comme je me dis qu’à force mon attention risque de s’habituer à tout cela, je serai sans doute uniquement focalisée sur LE Jeu à un moment donné – Rassurez-vous ! 🙂   2- Règle n° 2 : ne rien faire d’autre en parallèle ! Une fois que je parviens – à peu près- à rentrer dans le match, j’avoue que je fais autre chose en même temps, car je ne réussis pas...

Lire la suite
Pour vous, Mesdames, je teste : la coupe du monde de football !
Juin12

Pour vous, Mesdames, je teste : la coupe du monde de football !

  3 Like(s) Et voilà tous les 4 ans, en juin, c’est la même chose : la coupe du monde de foot démarre et nos hommes deviennent complètement fous ! Une bonne partie d’entre eux s’arrêtent de vivre, ou plutôt vivent au rythme des matchs, des buts et des analyses footballistiques… Nous y trouvons certes un certain avantage lorsqu’arrive le premier jour des soldes d’été, car -tellement happés par les matchs de leurs équipes chéries- ils ne bronchent quasiment pas lorsque nous rentrons les bras chargés de sacs portant la mention Soldes dessus! Tenus en haleine devant leur téléviseur, ou sur les ondes FM, ils s’empressent de rentrer chez eux pour regarder LE match de la journée…afin de pouvoir, tels des paons, se pavaner et en discuter entre collègues, “entre hommes comme ils disent” le lendemain au bureau.. C’est à celui qui aura le meilleur commentaire, la meilleure explication ! Et là, j’avoue que le sujet m’échappe un peu … Cet état général, constaté auprès d’une bonne partie des hommes qui m’entourent, m’a donné l’envie de me plonger le temps d’un mois, dans la peau d’un fada de foot qui ne raterait pour rien au monde certains des matchs de la coupe du monde 2014 ! Certes, je ne promets pas de relever le défi d’en regarder l’intégralité, mais je tacherai de les suivre autant que possible. Certes, je n’en connais que très peu les règles, mais je tenterai aussi de comprendre les subtilités(?) de ce sport. Mon but ? Tenter de comprendre le pourquoi du comment d’une telle ferveur autour de ce sport, et qui m’échappe un peu pour le moment, je dois bien l’avouer ! N’attendez pas de moi des commentaires très techniques mesdames (je ne compte pas vos ennuyer avec cela), mais je tacherai plutôt, avec mes mots de vous donner mon ressenti, et nous verrons ainsi si -au fur et à mesure du mois- je finis moi  aussi par devenir toute excitée dans l’attente du prochain match programmé et si moi aussi je sauterai toute seule dans mon salon quand la France marquera un but 🙂 Bon je n’ai ni bière, ni pizza, ni potes pour regarder ce premier match .. Pas même d’écharpe de mon équipe préférée,  mais ça à la rigueur ce n’est pas bien grave, puisque la France ne joue pas ce soir;) ! C’est plutôt mal barré me semble t-il car il me manque au final tout l’attirail du parfait supporter ! Je fais dans les clichés ? Oui, peut-être Messieurs, mais là au moins, vous voyez comment on vous voit -nous- de l’autre côté du canapé ! Alors, tant pis,...

Lire la suite
Pour vous, j’ai testé … un cours de Zumba !
Juil12

Pour vous, j’ai testé … un cours de Zumba !

  3 Like(s) Et oui, un second test réalisé ce week-end ! Autant vous dire tout de suite que si celui de l’escalade a été concluant, celui-ci était … comment dire … très très très ennuyeux ! Dans un précédent article, je vous faisais part de ce phénomène à la mode qui semble attirer les foules, féminines et masculines par centaines pour ne pas dire par milliers. C’était donc très motivée que je me suis présentée à un cours d’une heure, accompagnée d’une amie. L’organisation d’un cours de Zumba c’est plutôt simple : enchainement de différentes musiques de 6/8 minutes correspondant chacune à une chorégraphie bien définie… Le mot d’ordre de la prof est plutôt simple et encourageant : que vous dansiez bien ou mal, l’essentiel mesdames est de vous faire plaisir… Oui, et bien, il est bien là le problème, je ne me suis absolument pas amusée… De mon point de vue, la Zumba c’est un ensemble de musiques ne pouvant être supportées que par des personnes qui n’écoutent jamais de (bonne) musique ! Y a de la zumba influence rock, de la zumba influence R’n’B, et même de la zumba inspiration orientale… Mes oreilles ont morflé pendant cette heure de cours et à aucun moment je n’ai vraiment eu l’envie de me bouger… Mais bon, en bonne élève, tout de même je me suis efforcée de respecter la règle et j’ai reproduit (du moins tenté de reproduire) chaque mouvement que la prof nous demandait de reproduire… Et là, ce fut une seconde claque : des enchainements de gestes parfois à la limite du grotesque du « je bouge mes fesses, je bouge la poitrine, je me déhanche.. en gros, mesdames le but c’est – parfois – vraiment de juste se trémousser « comme si on était dans un clip de R’n’B en train de laver une voiture avec une grosse éponge pleine de mousse » … mouef mouef … The last claque, parce que comme on dit « jamais 2 sans 3 », c’est pas le tout de danser un truc nul sur de la musique nulle… en plus de ca, si on peut mal faire les gestes, ca semble être encore mieux ! Bah oui, parce que la prof ne vérifie à aucun moment que les gestes soient bien faits, ni même que notre dos soit bien positionné par exemple ! Re -mouef mouef … Donc au final vous l’aurez compris, j’ai subi cette heure de zumba, je me suis ennuyée comme jamais (pour dire, j’ai du regarder ma montre une bonne dizaine de fois !) : seules mes oreilles ont eu mal finalement à force...

Lire la suite
Pour vous j’ai testé… l’escalade !
Juin13

Pour vous j’ai testé… l’escalade !

  1 Like(s) Et oui, voilà quelques temps que me trottait en tête l’idée saugrenue de vivre, le temps d’un dimanche après-midi, la vie d’un Spiderman 🙂 Et pour passer le cap, pour oser m’équiper d’un baudrier, il fallait juste parvenir à me dire que « non, le vertige auquel je suis habituellement sujette, ne devait en aucun cas constituer un frein, un handicap à cette pratique sportive qu’est l’escalade ! C’est donc armée de mon courage (et entourée d’ami(e)s) que je me suis présentée dans une salle d’escalade de la région où j’habite afin de m’essayer à cette séance d’initiation d’1h30 ! Retour sur ce cours initiatique … Cet après-midi, nous sommes 8 à vouloir nous essayer aux plaisirs de la grimpe. Phase 1 : Apres une présentation rapide du complexe dans lequel nous nous trouvons, Seb, l’animateur qui nous demande direct de le tutoyer (parce que oui, ici tout le monde est à la cool, prêt à aider celui qui est en galère) en arrive rapidement aux premières techniques essentielles à connaître : présentation du matériel de base, démonstration du « comment enfiler son baudrier dans les règles de l’art » et mise en application ; apprentissage du nœud d’encordement le plus utilisé en escalade (le nœud en huit) et mise en application ; présentation officielle avec Mr le Mousqueton, ses techniques d’accroche sur le baudrier et mise en application ! Et tout d’un coup, hop, ca y est, nous voilà accroché à notre première corde ! :).. Phase 2 : la place de l’assureur et les techniques à retenir afin d’éviter de faire un « splash le grimpeur » en cas de pépin ou de descente ! Et puis donc voilà, au bout d’une petite heure, nous sommes fins prêts à gravir notre petit Everest, entourés de pros tout autour de nous. Seb l’animateur semble sûr de lui « à présent, faites-vous plaisir, restez jusqu’à la fermeture et grimpez ! »… Alors bien sûr ce n’est pas non sans une certaine appréhension que je pose mon premier pied sur un bloc ! Et là c’est parti.. pied droit, gauche, droit, gauche, droit, gauche… Je m’arrete à 3, 4 mètres de haut, puis redescends… Mince, ca m’a l’air carrément (trop) facile… Ah bah bien sûr que c’est facile si on ne nous explique pas toutes les règles !! En fait, sur les différents murs sont placés des blocs de différentes couleurs.. Chaque couleur correspondant à un niveau de difficulté et SURTOUT il faut savoir que si l’on grimpe on n’utilise que les blocs d’une seule couleur… ce qui rend le parcours ma foi bien plus compliqué.. Alors...

Lire la suite
Pour vous j’ai testé … La salle de sport Curves
Mar02

Pour vous j’ai testé … La salle de sport Curves

  39 Like(s) Depuis un long moment, je cherche un moyen de reprendre le sport, mais ne disposant que de peu de temps quotidiennement et d’encore moins de motivation à me m’auto-coacher (regarder ce qu’à donné mon défi fou sur « 15 jours de domyos, arrêté prématurément au 11 ou 12ème jour !).  J’étais à la recherche d’une salle de sport pouvant m’aider à me foutre un bon coup de pied au biiiiiiip. Et je pense peut-être avoir trouvé chaussure ou plutôt basket à mon pied cet après-midi. Profitant de ma semaine de vacances pour me faire plaisir et me reprendre en main, j’ai (enfin) poussé la porte d’une salle de sport : Curves. Curves : comment ça se passe Arrivée dans la salle de sport à 15h30 et, assise sur une chaise avec une autre débutante (Gislaine, 61 ans, jeune retraitée en quête de passe-temps quotidien), nous attendons que Julie, une des coachs viennent nous prendre en charge. Julie nous présente rapidement les lieux et l’équipe que nous verrons régulièrement si nous nous inscrivons. Ici, ca sent bon la simplicité et le naturel. D’ailleurs on est hyper vite à l’aise, comme à la maison… sans doute déjà parce que Curves ce sont des salles de sport uniquement réservées aux femmes. Alors quand -comme moi- on n’allait jusqu’alors jamais faire de muscu justement parce qu’habituellement on trouve que ca sent trop la testostérone, le reluquage à gogo et le kéké qui fait ses biceps, on approuve à 200 % ce concept. Avec Gislaine, on a droit à un check-up complet, problèmes de santé, nos motivations, puis c’est au mètre et à la balance de travailler : prise de mesures dans tous les sens, le poids, estimation de notre masse graisseuse et programme proposé à chacune. Et aller, hop ! En piste, on a droit à une séance gratuite pour se faire une idée. Alors ce n’était pas vraiment une séance, plutôt un tour de piste pour nous donner envie d’y revenir. En effet, le principe de Curves, c’est 30 minutes de sport pendant lesquelles on va successivement prendre place sur 10 appareils de musculation alternés avec des moments de récupération basés sur des mouvements d’aérobics. Au centre de ce circuit, une coach est là en permanence. Elle nous observe, propose les exercices de récupération, nous reprend si nos exercices sont mal réalisés et prend tous les ¼ d’heure notre pouls, afin de s’assurer que tout va bien. Au court de ces 30 minutes d’entrainement, tous les muscles ont donc été sollicités : biceps, triceps, quadriceps, trapèzes, deltoïdes, ischio-jambiers, fessiers, abdominaux, adducteurs et abducteurs, pectoraux, grand dorsal, j’en passe et des meilleurs… J’ai aimé : >...

Lire la suite