Tests de Novembre : où en est le XV de France ?
Nov08

Tests de Novembre : où en est le XV de France ?

  3 Like(s) Alors que le XV de France s’apprête à attaquer la première série de tests matchs de novembre depuis la mise en place d’une préparation spécifique pour les internationaux français, nous allons prendre le temps dans cet article de faire le point sur les attentes que l’on peut avoir, objectivement, vis-à-vis de ces 4 confrontations. Les All Blacks Premièrement, les All Blacks dont la dernière opposition au stade de France l’année dernière s’était soldé sur un encourageant 19-24 , cette fois-ci les néo-zélandais arrivent avec des résultats presque décevants pour les champions du monde en titre : 9 victoires « seulement » en 12 matchs. Cependant, ces résultats sont à relativiser, en effet sur les derniers mois les Hansen et ses adjoints n’ont pas hésité à puiser dans leur vivier de talents afin d’instaurer une rotation régulière. De plus, les « hommes en noir » pourraient bien voir leur motivation décuplée par le résultat de leur dernier match avant leur tournée en Europe, qui s’était conclu sur une victoire australienne. Beauden Barrett Enfin cette véritable machine à gagner a le luxe de posséder dans ses rangs le meilleur joueur du monde : Beauden Barrett. L’ouvreur de seulement 26 ans, qui compte déjà 60 sélections avec le XV à la fougère, est un véritable diamant à l’état brut. Au sein d’un collectif tout aussi génial, sa vitesse, sa vision de jeu et les automatismes entre lui et ses lignes arrières en font le joueur le plus dangereux de cette équipe capable de remettre tous ses coéquipiers dans le match sur une interception ou une passe au pied… Quid de son homologue chez les bleus ? Et bien la question mérite d’être posée puisque de l’autre côté, les français déclarent forfait les uns après les autres  (Chouly, Ollivon, Camara, Ouedraogo, Lambey, Galletier, Le Roux et Guillamon chez les avants et Lamerat et  Vakatawa pour les lignes arrières). Après tout cela libère des places pour des jeunes en recherche de temps de jeu et d’expérience à l’échelle international tel que Penaud, Cancoriet, Macalou, Dupont, Guabrillagues… Mais, l’équipe de France qui nous avait déjà laissé sur des prestations en demi-teinte lors de la tournée de Juin apparaît donc assez peu armée pour pouvoir répondre aux espérances du président de la FFR, qui a annoncé attendre 3 victoires lors de ces 4 tests. Toutes ces raisons combinées aux déclarations de Yannick Bru (entraîneur des avants) font qu’on ne devrait pas assister à de grande envolées ce samedi car si seule la victoire est belle – et face aux double champions du monde en titre qui seront sur la pelouse et qui accumulent les records depuis deux ans, elle...

Lire la suite
Coupe d’Europe
Oct15

Coupe d’Europe

  5 Like(s) Saracens Pourquoi ils seront champion ? Fort de leurs deux derniers succès en finale et de leur deuxième place dans le championnat anglais, ils arrivent clairement avec l’étiquette de l’équipe à battre. Jamais inquiétés sur les deux dernières campagnes européennes et un effectif toujours aussi riche en talents (Itoje, Farrell, Vunipola,… ) il est difficile de croire que les Sarries n’atteindront pas au minimum le dernier carré cette année encore. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Parce qu’avec deux finales remportés face à des clubs francais, ces derniers ont décidé d’unir leurs forces afin de réussir à enrayer la machine anglo-saxonne. Avec une quinzaine de fractures et des KO à répétitions au sein de leur effectif, ce sont finalement les espoirs qui sont appelés et qui rallient malgré tout la finale à Bilbao. Le jour de la finale correspondant aux dates d’examens de ces jeunes joueurs, ils sont obligés de déclarer forfait. Clermont (ASMCA) : Pourquoi ils seront champion ? Finaliste l’an dernier les Auvergnats se sont renforcés à des postes clés cet été (Laidlaw à la mêlée, Slimani en pilier,… ) afin de pouvoir jouer sur les deux tableaux que sont le championnat et la Champions Cup. Nul doute qu’avec un effectif aussi stable et des joueurs d’expérience (6 comptent plus de 50 matchs de Coupe d’Europe), ils sauront encore tirer leur épingle du jeu. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Comme d’habitude après avoir survolé une poule compliquée les Asémistes se qualifient pour les quarts de finale de la compétition, qui plus est à domicile, dans leur antre de Marcel Michelin. Mais suite à des débordements de la part de ses supporters qui auraient crevés les pneus des bus adverses ne roulant pas sur les sacro-saints Michelin, le match se joue à huis clos. Privés de leurs supporters les Jaunards ressemble à des canetons sans leur mère et déjouent totalement le résultat: une valise 11-30. Leinster : Pourquoi ils seront champion ? Les Irlandais sont de retour sur le devant de la scène internationale. Quelque peu absent des débats depuis leurs titres européens en 2009, 2011 et 2012 le mélange entre les jeunes issus de leur centre de formation et leur armada d’internationaux (Sexton, Kearney, Toner,…) semble prendre forme avec déjà 5 victoires en 6 matchs, ils occupent la 3ème place de leur conférence. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Parce que lors de leur déplacement face à leur adversaire francilien en phase finale les joueurs de la capitale ne faillissent pas à leur réputation en offrant aux dubliners une 3ème mi-temps mémorable, retournant littéralement le « Queen Nightclub » où Carter and co ont...

Lire la suite
Top 14 – 6ème journée
Oct04

Top 14 – 6ème journée

  3 Like(s) Toulon – La Rochelle (26-20) Le choc de cette 6ème journée opposant deux équipes dont les dernières rencontres s’étaient terminées sur des résultats très serré (17-17 et 20-23 pour La Rochelle). Cette fois-ci ce sont les toulonnais qui démarrent sur les chapeaux de roues par le biais d’Hugo Bonneval dès leur première possession de balle. Et malgré deux cartons jaunes (Atonio à la 26ème et Murimurivalu à la 39ème) les maritimes n’ont pas perdu leur rugby et reviennent dans la partie par deux très bels essais signés Victor Vito et Brock James pour finalement venir mourir à un point du bonus défensif. Toulouse – Agen (30-10) Le derby de la Garonne était animé entre d’un côté un Toulouse en pleine confiance et de l’autre le promu agenais. Venus avec 12 changements par rapport au dernier match ces derniers ont malgré tout livrées une belle prestation privant les toulousains du bonus offensif, qui enchaînent tout de même une troisième victoire d’affilé. Pau-stade français (23-25) Avec une charnière inédite Plisson – Coville et malgré de nombreux blessés les franciliens étaient venus en terre béarnaise avec de belles intentions et c’est à la 67ème qu’ils sont récompensés en scorant 10 points en 3 minutes. Ils passaient ainsi devant pour la première fois de la rencontre. La défense et la discipline dont ils faisaient preuve lors des 10 dernières minutes leurs permettaient finalement de conserver cette avance pour arracher leur première victoire en 4 matchs. Les palois eux  mettent fin à une série de 3 victoires consécutives. Castres – ASM (29-23) Un début de match à sens unique durant lequel les asémistes sont rapidement relégués à 14 longueurs des hommes de Christophe Urios. Ils restent cependant au contact grâce à leur néo-artilleur Laidlaw auteur d’un 100% ce dimanche. À la mi-temps le Castres Olympiques compte un avantage assez net (20-9). Avant un éclair de génie à la 44eme signé Peter Betham avec pas moins de 5 défenseurs battus. Finalement l’entrée des espoirs en fin de match ne changera rien et les clermontois repartent de nouveau sans points de leur déplacement.   Oyonnax-UBB (9-39) Match compliqué pour les Oyomen qui sont déjà en recherche de points. Ce sont les locaux qui marquent les premiers pounts du match par Botica qui mènera les siens à 9-13 à la mi-temps. Au retour des vestiaires le carton rouge de Maxime Veau fait définitivement basculer la rencontre en faveur des bordelais qui marquent 26 points en seconde période empochant ainsi le bonus offensif. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
5ème journée de TOP 14 – Premier bilan
Sep29

5ème journée de TOP 14 – Premier bilan

  6 Like(s) De la panne sèche du CAB* au départ canon du MHR** en passant par l’émergence de jeunes pépites petit tour d’horizon des acteurs de cette cuvée 2017/2018 du Top 14. *CAB : CA Brive **MHR : Montpellier Hérault Rugby CAB – Le coup de la panne ? Au lendemain de la 5ème journée, les Brivistes sont toujours orphelin de leur première victoire et bien englués à la dernière place du championnat. Les hommes de Didier Casadei habituellement auteurs de solides prestations en particulier à domicile n’ont toujours pas trouvé la bonne carburation. Les habitues d’Amédée Domenech ont pourtant bien cru assister à la première victoire des Coujous ce week-end, mais c’est bien le Stade Toulousain qui a enchaîné une deuxième victoire pour se replacer au pied du podium. Stade Toulousain – Un retour au premier plan ? Le Stade Toulousain justement qui réalise un très bon début de championnat, grâce notamment à ses recrues qui se sont parfaitement fondues dans l’effectif toulousain et ont rapidement su s’adapter au plan de jeu mis en place par Ugo Mola. Que ce soit le retour du jeune Thomas Ramos (2 essais) élu meilleur joueur de Pro D2 l’an dernier lors de son prêt à Colomiers, du sud-africain Chelsin Kolbe (3 essais) ou de la charnière Dupont-Holmes (2 essais), tous ont contribué à amener du liant et de la vitesse à une équipe en manque d’inspirations et d’ambitions ces dernières années. La capitale du Sud-Ouest retrouvera-t-elle son aura d’antan ? Nous sommes tentés de dire oui tant ce mélange d’expérience et de jeunesse semble fonctionner à merveille pour le moment, à l’image également du LOU (Lyon Olympique Universitaire) qui selon bon nombre d’observateurs pourrait créer la surprise cette année. Les résultats actuels semblent leur donner raison puisque les Lyonnais sont 3ème. Les têtes d’affiches sur courant alternatif Le champion auvergnat qui en prend 50 à la Rochelle avant d’en mettre 60 à Brive le week-end suivant. Le MHR qui enchaîne 4 victoires écrasantes (150 pts pour – 62 pts contre) avant d’imploser contre l’Union Bordeaux Bègles ce week-end. Les résultats s’enchainent et ne se ressemblent pas, l’explication de ces non matchs se trouve peut-être dans la rotation mis en place au sein de ces 2 effectifs parmi les plus fournis du championnat (35 joueurs). De même pour le Racing 92 et le RCT* qui ont clairement fait une priorité des matchs à domicile et n’hésitent pas à lancer des jeunes en manque de temps de jeu à l’extérieur. *RCT : Rugby Club Toulonnais Des promus déjà en danger Respectivement 11ème et 12ème l’USO* et le SUA** ne sont pas encore dans la zone rouge mais on...

Lire la suite