« La coupe de France de football a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? »
Mar14

« La coupe de France de football a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? »

  2 Like(s) Depuis la naissance de la coupe de France de football en 1917 en pleine première Guerre Mondiale, la coupe n’a cessé d’émerveiller les amateurs de football. Pourtant, ces derniers temps, elle ne semble plus tout à fait passionner les clubs et supporteurs, au point que certaines équipes délaissent cette compétition. Née à une époque où la France se trouvait en pleine tourmente, la coupe de France avait pour but de rassembler une nation autour du ballon rond. C’était également l’occasion pour des villages et des villes de disputer des rencontres sur l’ensemble de l’hexagone. La consécration était bien évidemment une victoire finale dans la capitale parisienne, devant les représentants de la République Française. Cependant, à l’image du FC Nantes, certaines équipes professionnelles bafouent les valeurs de la coupe de France. A savoir la générosité, la sportivité, la convivialité… Ce dernier est accusé de ne pas avoir redistribué sa part de recette à son adversaire, le club amateur de Senlis en cinquième division. Dans un football mondialisé et professionnalisé, il est clair que la coupe de France représente plus une contrainte qu’autre chose pour les équipes phares de Ligue 1. Entre choisir de remporter la coupe de France ou le championnat de France et autres compétitions européennes, le choix s’impose rapidement pour ces équipes. Or, chaque année, de valeureux amateurs défient et parviennent à battre les équipes de championnats professionnels (Ligue 1 et Ligue 2). C’était encore le cas la semaine dernière, où Granville, modeste équipe de cinquième division surprend Bordeaux devant ses supporteurs, en remportant la rencontre 3 à 1. Pour les Granvillais et les Français en général, la coupe évoque le combat de David contre Goliath, du petit poucet contre l’ogre. Tout simplement, elle rappelle que le football est un jeu dont on ne connaît pas le vainqueur à l’avance. En matière d’émotions, très peu d’événements surpassent le football, perçu comme le sport populaire par excellence. En plus d’être reconnu pour ses qualités sportives, la coupe de France permet aux villes et villages français une meilleure connaissance de leur localisation dans le pays. Qui aurait pu placer des villes comme Calais, Montceau-les-Mines, Concarneau et autres sur une carte de France avant leurs exploits ? Les lecteurs ont également apprécié :Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekendQuelle équipe de France pour la coupe du monde 2018 ?Bordeaux et son condamné parcours de championCoupe de France : résumé des 32e de finale + le tirage des...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  2 Like(s) Entre le début des Jeux paralympiques, la boxe, puis le cyclisme, difficile de se retrouver dans cet amas d’informations sportives. Ne vous inquiétez pas, « Vive le Sport » retrace pour vous les principales actualités du weekend. Tournoi des Six nations La fameux « crunch » (match crucial) face à l’Angleterre, a été remporté par l‘équipe de France de rugby (22-16). Une seconde victoire d’affilée qui permet aux Bleus de remonter à la troisième marche du classement. Au stade de France, les hommes de Jacques Brunel se jouent de leur adversaire grâce à une défense tenace et un buteur en réussite, en l’occurrence Maxime Machenaud. Ils leur resteront encore un match la semaine prochaine pour espérer décrocher une possible seconde place au classement final. Pour cela, ils devront défier les Gallois à Cardiff, victorieux de l’Italie (38-14). De son côté, l’Irlande s’est assurée la victoire finale en dominant l’Ecosse à Dublin (28-8). Pour s’emparer du Grand Chelem, c’est-à-dire achever la compétition sans la moindre défaite, les Irlandais doivent vaincre les Anglais samedi prochain à Twickenham. Le XV de France remporte le «Crunch» face à l'Angleterre, son deuxième succès dans le Tournoi des Six Nations 2018 https://t.co/dfUDB75DOR pic.twitter.com/VefdUmw3qN — L'ÉQUIPE (@lequipe) March 10, 2018 Paris-Nice Comme l’an dernier, le coureur de la Sky, Davide de la Cruz, s’impose lors de la dernière étape à Nice. Comme l’an dernier, les marges entre le premier et le deuxième sont minimes. En effet, l’Espagnol Marc Soler (Movistar) devance le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) de seulement quatre secondes. Ce dernier, leadeur de la course jusqu’à l’arrivée, échoue d’un rien lors de la dernière étape. A noter que les Français ont été performants pendant l’ensemble de la compétition. Deux équipes françaises réussissent à remporter deux victoires d’étape chacune: Groupama-FDJ avec Arnaud Démarre et Rudy Molard, puis Direct Énergie avec Jonathan Hivert et Jérôme Cousin. La course au soleil marque la première grande étape de la saison des courses par étapes. Boxe: WBA-Super-welters Samedi soir a eu lieu le combat de la WBA (World Boxing Association) entre le Français Cédric Vitu et l’Argentin Brian Carlos Castano, dans la catégorie des poids super-welters (-69,9 kg). A ce jeu-là, c’est le vainqueur en titre, Brian Carlos Castano, qui s’est défait de son adversaire lors du 12ème round. Acculé et affaibli, le Français a dû jeter l’éponge, suite à la décision de l’arbitre d’arrêter le match. A la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, l’Argentin conserve son titre acquis en juillet dernier. Il s’agit de sa quinzième victoire d’affilée sur le circuit WBA. WBA-Super-welters : Cédric Vitu battu par Brian Carlos Castano https://t.co/Ig3BGXVKFl via @Eurosport_FR — BlogBoxe (@BlogBoxe) March 11, 2018 Ligue 1 Dans la...

Lire la suite
Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?
Mar07

Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?

  2 Like(s) Que ce soit au tennis ou au basket-ball, la France a, malgré quelques générations douées, souvent eu des résultats en demi-teinte. Pourtant, certains éléments les distinguent, puis les rapprochent. De fait, les sélectionneurs Yannick Noah et Vincent Collet, respectivement de tennis et de basket, endurent des sorts similaires. D’un côté, il y a une équipe de France de tennis qui vient de remporter en novembre dernier, sa dixième Coupe Davis. Il s’agit de la compétition qui réunit toutes les nations au monde sous un format de compétition à élimination directe. Entre les deux dernières victoires dans le tournoi, seize ans se sont écoulées. De l’autre côté, il y a une équipe de France de basket dépourvue de titres majeurs. Néanmoins, les basketteurs réussissent à décrocher des médailles. La dernière fois, en 2015, où les coéquipiers de Tony Parker obtenaient la médaille de bronze à l’euro. La ressemblance entre les deux équipes est flagrante lorsqu’il s’agit d’interpréter leurs résultats. Mais surtout, au niveau des attentes vis-à-vis des effectifs. Dans chacun de leur sport, la France est une nation phare. Au basket, la France se trouve en troisième position du classement mondial de la FIBA (Fédération Internationale de Basket-Ball), juste derrière les mastodontes Américains et les Espagnols (champion d’Europe en 2015). Quant au tennis, elle est tout simplement championne en titre de la Coupe Davis. Toutefois, les deux équipes semblent échouer dans la plupart des compétitions. Au tennis, la France se présente comme l’équipe la plus homogène et la plus compétitive de la Coupe Davis. Cependant, mis à part 2017, chaque année a vu son lots de déceptions et d’éliminations précoces dans la compétition. Au basket, même avec la présence de Tony Parker dans le groupe, l’équipe ne parvenait pas à remporter l’Euro, même en étant désignée comme la favorite. Avec les retraites de certains cadres et le vieillissement d’une génération porteuse d’espoirs, les deux sports arrivent en fin de cycle. Quid de Yannick Noah ou de Vincent Collet pourra répondre favorablement aux attentes des supporteurs, médias et joueurs ? Claude Onesta, ancien sélectionneur de Handball a remporté de nombreux titres, laissant une trace dans l’univers de son sport. Il s’agit de l’un des meilleurs exemples de réussite française ces dernières années. Le combat n’est donc pas vain pour ces deux entraineurs, mais il n’est certes pas évident. Les lecteurs ont également apprécié :Quelle équipe de France pour la coupe du monde 2018 ?Défie ton idole !J’ai testé pour vous les tennis Artengo TS910« La coupe de France de football a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? »Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar05

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  3 Like(s) Les Jeux olympiques se sont achevés le weekend dernier mais cela n’empêche le monde du sport à continuer de battre son plein. En raison d’une actualité sportive éclectique, « Vive le Sport » vous extrait le Top 5 des informations sportives du week-end. Championnat du monde d’athlétisme indoor Pour seulement cinq petits points, Kevin Mayer remporte l’épreuve d’heptathlon au championnat du monde d’athlétisme indoor à Birmingham (Angleterre). Ce succès porte son bilan à trois médailles d’or remportait sur une même année. Les deux premières étaient lors de l’Euro-indoor à Belgrade (mars 2017) et à Londres au cours du championnat du monde (août 2017). Vainqueur avec 6348 points, Kevin Mayer partait avant la dernière épreuve de l’heptathlon (combinaison de sept épreuves), le 1000 mètres, avec 34 points d’avance, soit l’équivalent de 3 secondes. Malgré son faible avantage, Kevin Mayer parvient à conserver la tête de la compétition pour 44 centièmes. A 26 ans, l’Argenteuillais s’affiche comme l’une des têtes d’affiche de l’athlétisme français. Son prochain objectif sera le championnat d’Europe à Berlin au mois d’août prochain (du 7 au 12). Mondiaux d'athlé en salle : Kevin Mayer champion du monde d'heptathlon ! https://t.co/QbbXB6edV4 pic.twitter.com/UCtkvZomQq — RMC Sport (@RMCsport) March 3, 2018 Cyclisme: Strade Bianchi et Paris-Nice Samedi a eu lieu la fameuse semi-classique de Strade Bianchi, qui symbolise le début de la saison des classiques. Au bout de plus de cinq heures de course, le Belge Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) décroche sa première victoire professionnelle au cours d’une course renversante. En attaquant à douze kilomètres de l’arrivée, le néophyte belge (23 ans) se défait de ses compagnons d’échappée, Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) et Wout van Aert (Verandas Willems-Crelan), pour lever les bras sur la Piazza del Campo à Sienne. Auteur d’une remarquable course, le Français échoue de peu à la victoire pour sa première participation. Lui qui habituellement prend part au Paris-Nice, peut s’estimer heureux de sa performance. Dans l’autre épreuve qui marque la saison des courses par étapes, Paris-Nice débute dimanche à Chatou, pour terminer sept étapes et jours plus tard sur la promenade des Anglais à Nice. Depuis Laurent Jalabert en 1997, plus aucun Français ne s’est emparé de la « course au soleil ». Quelle première ! Le jeune belge Tiesj Benoot s'est magistralement imposé devant Bardet et Van Aert #StradeBianche https://t.co/TfRWhg4rNt — Eurosport.fr (@Eurosport_FR) March 3, 2018 Serie A: championnat italien de football Triste weekend pour le football italien et la Fiorentina, qui a vu son joueur Davide Astori être victime d’un arrêt cardiaque dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agit d’une bien mauvaise nouvelle pour le club. Celui-ci se trouvait dans sa chambre d’hôtel et devait jouer dimanche à...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Fév12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  4 Like(s) Encore une fois, ce weekend a été le théâtre de nombreuses épreuves sportives. Des débuts des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang jusqu’au tournoi des Six Nations, une myriade de compétitions ont eu lieu. Il était difficile de suivre toutes les actualités sportives du weekend. Pour cela, « Vive le Sport » vous récapitule les principaux faits. Jeux Olympiques d’hiver: Si les premières épreuves ont débuté dès la nuit du jeudi et vendredi 7 et 8 février, la compétition, elle, a seulement commencé officiellement le lendemain, avec la traditionnelle cérémonie d’ouverture. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le compteur médaille soit débloqué. Cet exploit a été réalisé par la Suédoise Charlotte Kalla qui a remporté la médaille d’or lors de l’épreuve du skiathlon (7,5 km en style classique, puis 7,5 km en style libre). Côté français, les résultats du weekend ont été mitigés. En biathlon (épreuve de sprint), Martin Fourcade n’a pas remporté de médaille qui aurait fait de lui, l’athlète français le plus titré des Jeux olympiques. Néanmoins, il lui reste cinq autres épreuves pour se rattraper. La bonne surprise du weekend vient de Perrine Laffont dans l’épreuve de ski de bosses. En remportant la médaille d’or, elle ouvre le compteur de médaille de la France, qui se classe après deux journées en quatrième position, à égalité avec la Corée du Sud, l’Autriche et la Suède. C'est parti pour la finale dames au ski acrobatique avec une chance de médaille pour Perrine Laffont – Suivez le direct sur https://t.co/wQcLnRLPTw#PyeongChang2018 #SkiAcrobatique #Laffont pic.twitter.com/4Mt3EBqbFL — France tv sport (@francetvsport) February 11, 2018 Six Nations: De nouveau perdante, l’équipe de France de rugby subit sa huitième défaite d’affilée toutes compétitions confondues. Malgré une première mi-temps de match idéale (la France menée 20 à 14), les Bleus ont progressivement lâché prise pour laisser les Écossais remporter le match (32-26). A noter les deux essais sublimes inscrits par Teddy Thomas, qui en est déjà à trois réalisations depuis le début du tournoi. La France jouera à la prochaine journée face à l’Italie, qui a également perdu ses deux premiers matchs. Ces derniers subissent une large débâcle en subissant 56-19 face à l‘Irlande. De son côté, les Irlandais joueront lors de la prochaine journée face au Pays de Galles, qui n’était pas loin de réaliser la performance du weekend en accrochant les Anglais chez eux (sur le score de 12-6). Six Nations, Ecosse-France : les Bleus craquent encore https://t.co/sTfLFoxx4g — Le Parisien (@le_Parisien) February 11, 2018 Fed Cup: Tout comme l’équipe masculine de tennis la semaine dernière, les Bleues passent au tour suivant après avoir éliminé la Belgique en quart de finale. L’équipe entraînée par Yannick Noah a...

Lire la suite