NFL : A deux rencontres du terme de la saison, état des lieux.
Déc16

NFL : A deux rencontres du terme de la saison, état des lieux.

  6 Like(s) Alors qu’il ne reste que deux matchs par franchise en saison régulière, il est temps de jeter un oeil au 8 divisions de la Ligue, et surtout aux fameuses 4 places de Wild Card accordées. Quelle franchise est en bonne position pour accéder aux Playoffs ? Laquelle devra espérer un miracle pour ne pas voir sa saison se stopper le soir du 28 décembre ? Commençons sans plus attendre par la division qui étonne le plus, la NFC SUD. Dans l’état actuel des choses, aucune franchise n’a un bilan positif. Après leur victoire la nuit dernière lors du Monday Night Football, les Saints (6-8) ont pris les commandes de la division. Comme vous pouvez vous en douter, il n’y aura aucune place de Wild Card accordée à ces équipes. Avec une victoire d’avance sur les Panthers (5-8-1) et les Falcons (5-9), Aussi étrange que cela puisse paraître, ce sont les Panthers qui sont en position de force en cette fin de saison : deux victoires et les playoffs sont pour eux. Cependant, les Saints semblent avantager par le calendrier : même si ils perdent face aux Falcons la semaine prochaine, une victoire en week 17 combinée à un revers d’Atlanta face à Carolina offrirait les Playoffs à Drew Brees. 1. Saints – 6-8 – vs. Atlanta – @Tampa Bay 2. Panthers – 5-8-1 – vs. Cleveland – @Atlanta 3. Falcons – 5-9 – @New Orleans – vs. Carolina  4. Buccaneers – 2-12 – vs. Green Bay – vs. New Orleans. Division des champions en titre, la NFC OUEST est dominée par une franchise. En effet, les Cardinals ont validé ce week end leur billet pour les playoffs, mais attention, la première place de la division n’est pas assurée. Au vu de leur bilan (11-3), Arizona est donc assurée d’être – au pire – en Wild Card. Cependant, il faudra résister au retour des Seahawks (10-4) pour garder la tête de la division. Avec leur défaite face aux rivaux éternels ce week-end, les 49ers ont perdu tout espoir de continuer la saison vers le SuperBowl (7-7). Une défaite face à Seattle la semaine prochaine, et Arizona ne sera plus maître de son destin, l’équation est simple. 1. Cardinals – 11-3 – vs. Seattle – @San Francisco 2. Seahawks – 10-4 – @Arizona – vs. St Louis 3. San Francisco – 7-7 – vs. San Diego – vs. Cardinals 4. Rams – 6-8 – vs. New York Giants – @Seattle. Du côté de la NFC NORD, le suspens est à son comble. Malgré une défaite surprise face aux Bills ce week-end, les Packers (10-4) sont revenus à hauteur des Lions mais seront contraints de les battre lors de la week 17 pour avoir l’avantage sur eux en cas de victoire des deux franchises la semaine prochaine. Derrière eux, Vikings (6-8) et surtout Bears (5-9, 3 défaites de rang) déçoivent de semaines en semaines. 1. Lions – 10-4 – @Chicago – @Green Bay 2. Packers – 10-4 – @Tampa Bay – vs. Detroit 3. Vikings –  6-8 – @Miami – vs. Chicago 4. Bears –...

Lire la suite
NFL : le point à 5 semaines de la fin
Nov25

NFL : le point à 5 semaines de la fin

  8 Like(s) Comme vous le savez peut-être, en cette fin de Week 12, toutes les équipes ont effectué leur « bye week ». On se retrouve alors avec toutes les franchises au même nombre  de match (11) et on peut y voir un peu plus clair sur les classements et la course aux playoffs à 5 journées de la fin de la saison régulière. Retour sur le règlement : Sont qualifiées en Playoffs, les franchises qui : – terminent en tête de leur division (8 divisions, donc 8 équipes) – possèdent les deux meilleurs bilans – hors champions – de chaque conférence, et ce quelque soit leur division (il peut y avoir le 2ème et le 3ème d’une même division). Les 4 champions sont classées dans l’ordre de leur fiche, et obtiennent des seed (numéros de classement). La meilleure équipe sur la saison régulière récupère le seed #1, la deuxième le #2, etc … Attention : Un champion de division obtiendra toujours un seed entre 1 et 4, même si l’un des deuxième à une meilleure fiche que lui. C’est d’ailleurs ce qu’il risque de se passer en NFC avec la NFC Sud. Une fois les seed distribués, voici le temps des calendriers de Playoffs : – pour le premier tour (Wild Card Round), le seed #6 se déplace chez le #3 et le #5 chez le #4, les seed #1 et #2 étant exemptés de ce tour. – ensuite, pour le Divisional Round, le seed #1 accueille le moins bon seed encore en compétition (le #6 si il a gagné, le vainqueur de #4 – #5 sinon), et le #2 accueille l’autre équipe. – enfin, le Conference Championship verra s’affronter les deux équipes sorties vainqueurs du Divisional Round, le match se disputant chez la meilleure des deux équipes. Maintenant que vous savez tout sur le mode d’emploi, place à l’état des lieux : La division qui étonne le plus en ce moment, avec 4 bilans positifs et un suspens à son comble, est l’ AFC Nord. 7 victoires pour chacune des 4 franchises, et un seul match nul (à la place d’une défaite) place les Bengals (7-3-1) en tête de la division. Pour Cincinnati, la fin de saison ne s’annonce pas simple, avec 3 matchs intra-division (Browns et deux fois les Steelers), ainsi qu’un choc face aux Broncos. Pour les Ravens, qui viennent de réaliser un match correct face aux Saints, l’issue de la saison pourrait bien se jouer en Week17, avec une confrontation avec les Browns. Avec 4 matchs intra-division à jouer (et au moins un par franchise), cette fin de saison régulière s’annonce passionnante … Étonnant aussi, mais beaucoup moins performant, la NFC Sud. Avec aucun bilan positif, il est quasiment certain que le deuxième...

Lire la suite
NFL Week 3 – Ils ne sont plus que 3 …
Sep22

NFL Week 3 – Ils ne sont plus que 3 …

  4 Like(s) Comme le titre l’indique, 3 franchises (seulement) ont réussi à conserver leur invincibilité (3 victoires en 3 rencontres) et 3 autres n’ont toujours pas gagné le moindre match. Retrouvez dès maintenant vos rubriques habituelles, pour savoir tout ce qui s’est passé ce dimanche en NFL ! J’ai maté … Redskins @Eagles : Le retour de WR DeSean Jackson à Philadelphie, la première titularisation de QB Kirk Cousins due à la blessure de RG III, les nombreuses questions entourant la capacité des 2 défenses à stopper leurs adversaires … Bref, il y avait pas mal d’excuses pour regarder ce match. Tout d’abord, parlons du cas Kirk Cousins. Après une entrée réussie la semaine dernière, mais tempérée du fait des adversaires (les Jaguars…), ce match se présentait comme un vrai révélateur pour le jeune QB venu de Michigan State (26 ans). Et on ne peut pas dire que le début de match nous ait déçu. Un TD pour D. Young, un autre pour l’inévitable Garçon, la première mi-temps s’annonçait de la meilleure des manières. En deuxième mi-temps, la défense des Eagles se réveilla un peu, et même sans jamais sacker le QB adversaire, le doute s’installa du côté des Redskins, malgré un magnifique TD de Cousins pour DeSean Jackson de 81 yards ! Du côté de la défense, les Redskins avaient quelques motifs de satisfaction. Seulement 4 3rd downs convertis par les Eagles (sur 11 tentatives), un total de 379 yards laissés à l’adversaire (alors que seul Cousins en a lancé 427), mais aucun fumble forcé, aucune interception sur Nick Foles, et aucun sack, même si Orakpo et Hatcher ont su mettre la pression sur la OL des Eagles.  Puis vint l’un des tournants du match …. Alors que la passe de Foles était annoncé interceptée par la défense des Redskins (et par Breeland), Chris Baker en profita pour littéralement décalquer le QB adverse. S’en suivit une véritable bagarre générale, qui donna lieu à 2 exclusions : Baker – bien évidemment – pour les Redskins, et LT Peters – pour un coup dans la grille de son adversaire – pour les Eagles. A la suite de cet événement regrettable, eu lieu un autre jeu « contestable ». Sur une 3ème tentative, la passe de Foles avait été jugée incomplète, mais le jugement fut retourné suite au challenge de coach Kelly. Résultat, deuxj eux plus tard, Foles trouva Maclin pour le TD victorieux. Washington 34 – 37 Philadelphie. MVP du match : Même si la défaite est là, et que l’interception plombe la fiche de Kirk Cousins, le QB des Redskins a été largement à la hauteur des attentes. 30/48 427y 3TD 1INT. La note du match : 14/20 – Une bagarre de trop, un jeu « retourné » injustement, mais beaucoup d’engagement, et du suspens durant 4 QT, c’est le football qu’on aime ! J’aurai pu mater … Ravens @Browns : Pour la deuxième fois (déjà) de la saison, Cleveland se...

Lire la suite
NFL – week 2 : des surprises … et des blessures !
Sep15

NFL – week 2 : des surprises … et des blessures !

  2 Like(s) NFL is Back … Depuis déjà 10 jours ! Et oui, la saison est belle et bien lancée, et la week 2 est (presque) terminée. Après la victoire des Ravens sur leurs ennemis de toujours (Steelers) jeudi, on pouvait s’attendre à un dimanche électrique et passionnant. Je vous rassure, ça a été le cas ! J’ai maté … Dolphins @Bills : Une semaine après s’être débarrassé des Patriots, les Dolphins pouvaient-ils enchaîner une deuxième victoire de suite, ou allait-on retrouver les Bills d’EJ Manuel avec une fiche de 2-0 ? On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps – non pas parce que l’on ne veut pas mais parce que l’on ne peut pas… La première mi-temps des joueurs de Miami  a été catastrophique : tous les drives se sont conclus par un punt, et une seule action s’est déroulée à moins de 50y de la end-zone des Bills. Pendant ce temps, on ne peut pas dire que QB Manuel se balade, mais il fait l’essentiel, en rendant une fiche finale de 16/26 pour 202 yards et 1 TD. En première mi-temps cependant, aucun TD n’est inscrit et c’est K D. Carpenter qui enfile les FG : deux à 27 yards et un à 31 yards, ça fait 9-0. Au retour des vestiaires, on se dit que tout reste jouable, et que si ils ont battu les Patriots, c’est qu’ils sont capables de belles choses. Après un drive construit (enfin !) de 64 yards en 13 jeux, QB Tannehill ne converti pas sa 3ème tentative, et laisse le soin à K Sturgis d’inscrire les 3 premiers points de la franchise (FG de 34y). Mais les Bills ont dans leur rang un joueur imprévisible, depuis 5 ans en NFL, et qui avait fait ses classes à Clemson  : RB C.J. Spiller. Hier soir, il a cumulé 69 yards au sol en 12 courses, 9 yards en une réception, mais aussi et surtout un magnifique retour de kick-off de 102 yards se terminant dans la end-zone des Dolphins. Avec 4 sacks subis, QB Tannehill arrivait tant bien que mal à trouver WR Wallace pour un superbe « one hand catch » dans la end-zone, mais la paire EJ Manuel – S. Watkins (rookie) avait décidé de frapper fort : 117 yards à la réception pour le rookie de Clemson, dont un TD de 12 yards. Après deux nouveaux FG de Carpenter dans le QT4 (32 et 38y), l’addition est salée pour les Dolphins, et les Bills se retrouvent leader d’AFC Est, avec une fiche de 2-0.  Miami 10-29 Buffalo. MVP du match : RB CJ Spiller a été l’homme clé du côté des Bills, même si l’ensemble des escouades a réalisé un gros travail. Je récapitule : 12 courses pour 69 yards / 1 réception pour 9 yards / 2 retours de...

Lire la suite
NFL Week 1 : Football is Back !
Sep08

NFL Week 1 : Football is Back !

  5 Like(s) Début septembre, comme partout, c’est la rentrée. Ce week end marquait donc la première des 16 semaines que compte la saison régulière NFL. Je vous présente donc mon premier article de l’année, avec un format qui surprendra ceux qui avaient l’habitude de me lire l’année dernière. J’ai maté … Saints @Falcons : Après avoir suivi la franchise d’ Atlanta tout l’été dans la série Hard Knocks, j’étais curieux de voir comment les conseils distillés par coach Smith allaient être mis en évidence. Et dès le début de la rencontre, les fantômes de la saison dernière resurgirent du côté d’Atlanta : 13 points pour les Saints, une attaque incapable d’avancer et une défense plus que faible. Heureusement, QB Matt Ryan a enfin trouvé la cadence, et une réception de Roddy White dans la end-zone puis un FG de Matt Bryant permettaient aux Falcons de rentrer aux vestiaires avec seulement 10 points de retard (20-10). Mais la deuxième mi-temps allait être complètement différente : une adresse retrouvée en attaque, avec notamment 448 yards à la passe pour Ryan, une explosivité et une diversité impressionnante au sol, avec 4 coureurs au dessus des 15y (Jackson, Rodgers, Freeman et Ryan), et une défense enfin agressive, avec une interception de McClain, offraient aux fans des Dirty Birds une lueur d’espoir. Malgré un TD au sol de Ingram  à moins de 2 minutes de la fin de la rencontre, qui mettait en évidence la faiblesse du front-seven des Falcons, malgré le retour de Kroy Biermann, c’est kicker Matt Bryant qui offrait la prolongation aux locaux. Après un tel match, on imagine dans quel état – cardiaque – devaient être les fans des Falcons … et bien le tirage au sort décida de donner la première possession aux Saints. Une passe incomplète, puis une complète de Breess pour Colston, et le tournant du match arriva : Safety William Moore – aka celui qui a subi le trash-talking de Roody White tout l’été dans Hard Knocks – provoqua le fumble, permettant à Bartu de le recouvrir …. La suite n’est que logique : un FG de 52 yards pour Matt Bryant … And the kick is GOOD ! Saints 34-37 Falcons. MVP du match : QB Ryan assurément, qui a su débloquer la situation malgré une bonne pression de la DL des Saints (3 sacks). Fiche finale : 31/43 pour 448 yards, 3TD et 0 interception. La note du match : 15/20 – Pour ce premier match de la saison, des surprises, un beau retour de Matt Ryan et même une prolongation … que demander de plus ? J’aurai pu mater … Browns @Steelers : Une rivalité d’AFC Nord pour commencer la saison, ça met tout de suite l’eau à la bouche. Après une pré-saison en demi-teinte, Roethlisberger et l’attaque des Steelers arriveront-ils enfin à faire douter les défenses adverses ? Le coaching staff des Browns a-t-il raison de faire confiance à Hoyer ? Et bien, les 2 mi-temps...

Lire la suite