Zlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !
Juin22

Zlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !

  3 Like(s) C’est officiel, vous pourrez bientôt dégager la même odeur que la star du Paris Saint-Germain. Le géant Suédois a annoncé sur son compte Twitter, où il a 2,81 millions de followers, qu’il allait lancer son parfum, commercialisé à partir du 12 Août. Reconversion assurée A la tête d’une fortune personnelle estimée à 105 millions d’euros, l’attaquant Suédois cumule les casquettes. Ambassadeur Xbox One, égérie de la marque Nike, le sportif de 33 ans a également conquis les librairies en 2011 avec la publication de son autobiographie « Moi, Zlatan », qui avait d’ailleurs été nommée au Augustpriset, un prestigieux prix littéraire décerné en Suède. Désormais, c’est le marché du parfum que s’apprête à conquérir le footballeur. Zlatan Ibrahimovic dévoile le logo de son parfum Le logo de « Zlatan Ibrahimovic Parfums » est composé de deux des tatouages que la star du ballon rond arbore sur ses omoplates. Le poisson Koï symbolisant l’amour et la vérité, et la plume amérindienne pour la force et le courage avec les initiales M et V (les prénoms de ses fils Maximilian et Vincent). Plus d’informations à venir sur le parfum d’Ibra ! Deux phrases, un logo, une photographie. Voilà toutes les informations que l’on a, pour le moment, sur le futur parfum imaginé par Zlatan. La création zlatanesque « a un pied dans la capitale du parfum Paris et l’autre dans son pays natal », a précisé un communiqué de presse. L’agence de publicité qui gère le lancement a refusé de donner plus d’informations. Selon Catrin Nilsson (une des responsables du projet), d’autres détails seront donnés un peu plus tard en Juin. Evidemment, tout est fait pour entretenir le suspense ! Zlatan Ibrahimovic ne sera cependant pas le premier footballeur à avoir sa propre fragrance, David Beckham, Cristiano Ronaldo et Keisuke Honda se sont déjà lancés dans l’aventure. C’est peut-être les Guignols qui ont donné l’idée, en 2012, avec « Eau de Zlatan ». Les lecteurs ont également apprécié :Les footballeuses les plus sexy de la Coupe du Monde 2015 J-365 avant l’UEFA EURO 2016 en France !Laura Barriales : la nouvelle recrue sexy de la Juventus Tour de France 2015 : ça commence demain !Tout ce qu’il faut savoir sur le pari en ligne...

Lire la suite
La clause particulière dans le contrat de Bielsa
Sep22

La clause particulière dans le contrat de Bielsa

  0 Like(s) Scène assez cocasse aujourd’hui lors de la conférence de presse de Marcelo Bielsa. Après la question d’un journaliste concernant les plans de l’entraîneur argentin, ce dernier a affirmé « ne pas apprécier les projets à long terme » et a enchaîné en informant l’assemblée qu’il n’a qu’un « contrat d’une seule saison, sans option pour une seconde », contrairement à ce qu’avait communiqué Vincent Labrune (Président de l’OM) à nos confrères de L’Equipe lors de l’arrivée de l’Argentin. El Loco a ensuite expliqué ses propos plus en détail : « je ne fais jamais de projection sur plusieurs saisons. C’est une volonté de ma part vis à vis du club, afin qu’il puisse tenir compte de mes particularités. C’est un geste de considération réciproque. Avec les contrats longue durée, les entraîneurs peuvent partir quand ils veulent et les clubs ne sont pas protégés. A Bilbao, j’ai fait la même chose alors qu’on me proposait deux ans la première année, et plus lors de la suivante… Si je n’exclue pas de prolonger ? Non, je ne confirme rien et n’infirme rien. Le football est aléatoire et le prestige des entraîneurs et des clubs conditionne la relation. J’estime que le prestige de l’OM est supérieur au mien ».  Interrogé ensuite, à juste titre, sur le fait que la LFP (Ligue Professionnelle de Football) n’accepte pas des contrats de moins de deux ans pour les entraîneurs, il a effectué un rétropédalage complet arguant que son contrat « courait sur deux années, mais avec une clause de résiliation automatique en juin prochain utilisable par les deux parties ». Il a alors ajouté qu’il « ne pouvait pas être plus clair », avec un petit sourire qui laissera libre cours à toutes les interprétations.  Cette annonce est une nouvelle surprise et une nouvelle étape dans la communication de Marcelo Bielsa, qui ne rechigne jamais à dire les choses comme il les voit, sans filet de protection et que cela fragilise ses dirigeants ou non. Cette résiliation automatique peut être également un moyen pour lui de renégocier son contrat en juin prochain, en mettant l’accent sur la nécessité de voir des promesses enfin se réaliser, élément sur lequel il a insisté précédemment.  Yannick.       Les lecteurs ont également apprécié :Règlement de comptes à l’OM !PSG: Ancelotti veut partir mais rien n’est...

Lire la suite
Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM
Sep15

Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM

  1 Like(s) Michy Batshuayi, ce nom ne vous dit peut être rien, mais il est considéré comme l’un des plus grands espoirs dans son pays (Belgique).       BIOGRAPHIE Né le 2 octobre 1993 à Bruxelles, Michy Batshuayi est un joueur de football belge d’origine congolaise. Il joue au poste d’attaquant à l’Olympique de Marseille (arrivé cet été en provenance du Standard de Liège). Dans sa jeunesse, il a effectué ses premiers pas sous les couleurs du R.F.C. Evere, puis du FC Brussels et enfin du RSC Anderlecht. Ce dernier l’ayant renvoyé pour mauvais comportement, il est alors attiré en 2008 par le Standard de Liège. Le 20 février 2011, Batshuayi fait ses débuts en équipe première, sous la direction de l’entraîneur Dominique D’onofrio, lors du déplacement à La Gantoise. La saison suivante, après avoir inscrit six buts en matchs de préparation, il fait ses grands débuts en Ligue des Champions sous la direction de l’entraîneur José Riga lors du match aller du troisième tour de qualification contre le FC Zurich. Il inscrit son premier but en match officiel pour le Standard de Liège le 15 décembre 2011 en Europa League, en déplacement au FC Copenhague (victoire 0-1 de son équipe). Progressant chaque année depuis ses débuts au Standard de Liège, Michy n’était pas loin du groupe définitif de Marc Wilmots (sélectionneur de la Belgique) pour fouler le sol brésilien et participer à la Coupe du Monde 2014. Pré-sélectionné dans la première liste, Batshuayi verra Divock Origi prendre sa place pour le mondial. Marc Wilmots déclarait : « Michy ne pense pas assez au collectif. Ce que je veux absolument éviter, c’est qu’un joueur joue sa carte personnelle au Mondial. Il craque un peu sous la pression pour l’instant ». Si l’été 2014 a mal débuté pour lui, il s’est fini en beauté avec sa signature à l’Olympique de Marseille pour 5 saisons. Le montant de l’opération avoisinant les 7 millions d’euros. CARACTÈRE FORT, MAIS TALENT INDÉNIABLE Ses anciens coéquipiers ne tarissent pas d’éloges sur lui et confirment le fort caractère du jeune belge (similaire à Balotelli pour certains), comme en témoignent les mots de son ex-coéquipier Igor de Camargo : « il est le meilleur… quand il veut. Il ne veut pas toujours. J’essaie toujours de l’aider pour les petits détails. Mais il n’écoute pas toujours… ».  Pour le journaliste Stéphane Pauwels, Batshuayi est meilleur que Lukaku (attaquant d’Everton et buteur incontournable de la sélection belge) : « C’est un grand talent. Il va vite, il est capable de marquer des deux pieds dans des angles improbables. Wilmots ne l’a pas pris à la Coupe du Monde pour des petits problèmes de comportement avec les Espoirs, mais il a tiré le Standard vers le haut toute la saison. Avec Bielsa, qui est un homme à poigne,...

Lire la suite
Marseille peut-il devenir l’Athletico Madrid français ?
Juil08

Marseille peut-il devenir l’Athletico Madrid français ?

  0 Like(s) Avec l’arrivée de Marcelo Bielsa, un entraineur de premier plan, l’OM a peut-être trouvé la clé pour rivaliser avec les milliardaires parisiens et monégasques mais le peut-il réellement à l’instar de l’Athletico qui a su avec des moyens moindre tenir tête au grands Real Madrid et fc Barcelone cette saison. Oui, ils en ont les moyens – Bielsa reconnu pour son fort caractère et sa propension à faire attention au moindre détail peut transfigurer cette équipe et lui donner un style de jeu conquérant comme un Simeone l’a fait, en transformant de bons joueurs inconnus en joueurs convoités par toute l’Europe et capable de gagner le titre de champion d’Espagne puis d’aller en finale de la ligue des champions. – L’équipe marseillaise est jeune mais pétrie de talent (Imbula, Thauvin etc), il leur manquait probablement un entraineur à poigne, expérimenté et rompu aux joutes du haut niveau. – L’engouement, la ferveur et la passion des supporters de Marseille peut être comparé à celle des supporters madrilènes ce qui pourrait permettre de sublimer les joueurs surtout dans le nouveau stade. Non, ils n’en ont pas les moyens – La situation économique n’est pas la même pour les 2 formations car si leur budget est équivalent (environ 130 millions d’euros), la fiscalité est plus avantageuse en Espagne ce qui rend le championnat espagnol plus attirant financièrement pour les joueurs et l’Olympique de Marseille ne peut pas se permettre d’avoir des dettes ce qui est tout le contraire de l’Athlético qui possède une dette colossale sans être sanctionnée ce qui peut lui permettre de faire quelques folies. – La cellule de recrutement olympienne ne rivalise pas avec celle de son homologue espagnol, capable de bons coups à prix réduits (Diego Costa, Miranda, Courtois). Le recrutement marseillais devra se baser sur des joueurs talentueux certes mais également hargneux, avec un mental à toute épreuve. – En France, on fait un gros complexe vis à vis de l’argent que n’ont pas les espagnols qui ne mettent pas en avant constamment la supériorité financière des gros bras et qui joue sur leur fierté pour parvenir à les faire tomber. l’OM peut y parvenir mais pour cela il faudra un changement de mentalité, une adhésion à la méthode Bielsa, un recrutement plus efficace et surtout faire disparaitre ce complexe d’infériorité qu’ils ont à l’encontre du duo parisien et monégasque. Les lecteurs ont également apprécié :Mandanda devient t-il imbattable ?Joey Barton, bien plus qu’un boucherAlaixys Romao, déjà indispensableLucas Mendes, la bonne trouvaille marseillaiseMARSEILLE, UN AVENIR BIEN SOMBRE...

Lire la suite
Tu sais que l’OM t’a fait souffrir depuis que…
Avr26

Tu sais que l’OM t’a fait souffrir depuis que…

  1 Like(s) Le seul club pour qui tu vibres vraiment, non, disons plutôt vibrais et vibreras toujours, c’est l’olympique de Marseille. Tu préfères maintenant conjuguer le verbe vibrer à l’imparfait et (un peu) au futur, parce que tu sais que l’OM aura du mal à redorer son blason devant la puissance financière du PSG sans parler de celle de Monaco mais, tu gardes espoir qu’un riche investisseur réussira un jour, à convaincre Margarita Louis Dreyfus, de vendre le club. En fait, cette saison, tu sais que ton équipe ne t’a à aucun moment fait vibrer mais plutôt souffrir. Bref, elle a été nulle. Et ça, tu le sais depuis que…   –          Ton « club de cœur », a marqué l’histoire du football français en se faisant éliminer de la ligue des champions avec 0 points.   –          Tu regardes désormais les matchs de ton équipe seulement quand tu t’ennuies.   –          Tu préfère aller prendre un verre avec ton pote au lieu de regarder ton équipe jouer à la Beaujoire contre Nantes. A vrai dire, tu sélectionnes les matchs à suivre et tu t’en fous. Tu préfères ça que de risquer de bousiller ton téléphone sur le mur.   –          C’est la fin de saison et ton équipe n’a plus aucune chance de disputer de compétition européenne ni de descendre en ligue2. En d’autres termes, le sprint final ne te concerne pas.   –          Tu ne ressens plus aucune frayeur devant une action de but de l’équipe adverse. Ça ne te dit plus quasiment rien que Marseille perde.   –          Tu te dis, je vais regarder le score plus tard, s’ils ont gagné tant mieux sinon, tant pis.   –          Tu connais par cœur, le scénario de tous les matchs de ton club en cette fin de saison. Si ce n’est pas 1-0 pour une victoire ou pour une défaite, c’est un match nul. En fait, tu sais que soit Dédé Gignac, Ayew, Payet sinon Thauvin ouvrira le score mais que Nkoulou ou Morel fera une bourde qui causera l’égalisation, à moins que Mandanda ne fasse son « Il fenomeno ».     –          Tu préfères ta défense de 2010 composée de Bonnart, Diawara, Heinze et Taiwo à celle de maintenant.   –          Tu en as ras-le-bol de chercher dans quelle forêt Nkoulou  se cache depuis plus de 8 mois.   –          Ça t’amuse quand aujourd’hui, certaines personnes, te disent qu’il fait toujours partie des 3 meilleurs défenseurs africains.   –          Ça ne sonne pas bien dans ton tympan quand tu vois ce que réalise Bennatia, Chedjou ou même Abdennour.     –          Contrairement à d’autres, toi, ça ne t’a pas...

Lire la suite
PSG : parviendront-ils un jour à gagner le jeu décisif ?
Avr09

PSG : parviendront-ils un jour à gagner le jeu décisif ?

  0 Like(s) Le Paris Saint Germain a été éliminé hier soir de la ligue des champions face à Chelsea. Outre l’élimination des Parisiens, une question peut se poser : Peuvent ils  gagné le jeu décisif, qui permettra à Paris de rejoindre les grands clubs d’Europe ? « Le stratège » face l’éternel recommencement Les cultures occidentales et américaines sont assez différentes sur plusieurs points. La culture des chiffres et des stats En 2011 est sorti le film « Le stratège » avec Brad Pitt comme acteur incarnant Billy Beane, un jeune joueur de base-ball qui devait être une future star. Le jeune Beane plaquera ses études pour s’engager auprès des Athletics d’Oakland. Mauvais choix pour Beane qui enchainera saison catastrophique sur saison catastrophique. Si Billy Beane ne fut pas bon en tant que joueur, il reprendra sa revanche en révolutionnant le base-ball. Sa technique, prendre des joueurs considérés comme de faible niveau, mais dont les stats révèlent leurs réels potentiels. Avec son organisation et un coaching intense, il arrive à en faire une équipe de champions. Pour sélectionner les joueurs, il s’allie avec un jeune statisticien tout juste sorti d’Harvard : Peter Brand. La culture des meilleurs joueurs Le PSG semble à l’opposé du système des Oakland Athletics. Ils prennent les meilleurs joueurs pour construire la meilleure équipe possible. Cette technique censé devoir leur permettre d’accéder au titre suprême ne semble malheureusement pas leur réussir pour le moment. Est-ce un problème de contexte ? La ligue 1 profite-t-elle au PSG ? Visiblement pas. En regardant l’approche des équipes adverses; plus dans du social que dans l’opposition. Au contraire de certains championnats étrangers, où les clubs mineurs croient en leur chance. Le tournant Lyonnais L’on attendait de Lyon de grands changements avec le départ de Gerard Houillier en 2007. Le club devait prendre de l’envergure et retrouver son niveau des années 2000. Pourtant, au lieu d’un entraineur étranger, Jean-Michel Aulas a décidé de choisir un certain Claude Puel pour entrainer l’équipe des Gones. Le nouvel entraineur réussit à mener son équipe jusqu’en ½ finale de ligue des champions, mais reste sur un bilan mitigé. L’actuel entraineur de Nice aura pris avec lui ses anciens acolytes de Lille : Jean II Makoun, Michel Bastos, Kader Keita et Mathieu Bodmer. Malgré l’apport de Lisandro Lopez , Lyon souffre très probablement de l’étiquette  « made in ligue 1 ». Lyon n’a jamais su progresser en Europe pour devenir un grand durant le passage. Contrairement à Paris qui a maintenant les moyens financiers et humains pour devenir un grand club Européen et, pourquoi pas, gagner la ligue des champions un jour. Lyon semble être une équipe trop Française, pas assez internationale...

Lire la suite
Les jeunes stars ingérables du football
Fév15

Les jeunes stars ingérables du football

  1 Like(s) Jeunes stars ingérables : avenir forcément gâché ? Ne faisons pas d’amalgames : toutes les jeunes stars du foot ne sont pas ingérables. Beaucoup des nouvelles idoles du foot savent gérer leur image et savent se contrôler.   D’autres en revanche ne savent absolument pas se gérer, ce qui peut ensuite tacher leur carrière. Ils finissent par se retrouver comme un certain M’Baye Niang. Pourquoi ces jeunes stars promises à un avenir brillant, déchantent ? Explications à travers divers exemples : M’Baye Niang M’Baye est malheureusement le dernier exemple en date de cette série des jeunes stars ingérables. Au stade Malherbe de Caen ,il se révèle être le plus jeune titulaire en ligue 1 à l’âge de 16 ans et 4 mois. Mieux encore, il est le deuxième plus jeune buteur de l’histoire du championnat de France ! Alors qu’il aurait pu signer à Arsenal après son essai, il signe à la surprise générale au Milan AC. Un mauvais choix sportif, puisqu’il ne réussira pas à s’imposer en ne disputant que de 22 matchs pour 1 but marqué en 2 ans. La bourde de trop intervient à la suite d’une virée nocturne en octobre 2012. M’Baye Niang devait jouer avec l’Équipe de France espoirs, mais il est finalement suspendu 13 mois au même titre que ses camarades Yann M’Villa, Antoine Griezmann, Wissiam Ben Yedder et Chris Mavinga. Rolland Courbis nommé entraineur de Montpellier, l’ancien coach Olympien, pense pouvoir relancer  le jeune avant-centre espoir du football Français, mais être passeé très jeune au Milan AC peut (et à) certainement laisser des traces. Une première série de matchs convaincants laisse apparaitre que le jeune avant-centre peut repartir de l’avant, alors qu’il était sur une bonne pente : 4 matchs pour 3 buts marqués.  M’Baye Niang est ensuite victime d’un accident avec sa ferrari et il devra faire face au juge « pour mise en danger de la vie d’autrui, délit de fuite et conduite malgré l’annulation du permis de conduire ». Y aurait-il une comparaison avec le fantasque Mario Balotelli ? On ne le sait pas, mais comme dirait Coach Courbis «  il est jeune » mais la jeunesse doit-elle tout excuser ? Je vous laisse juger. Mario Balotteli C’est l’exemple par excellence de la star de football ingérable. Pourtant Mario Balotteli a un talent qui est juste gigantesque. Ce  jeune joueur Italo-Ghanéen a eu une enfance mouvementée qui lui à permis de se faire une carapace mentale. Régulièrement victime d’insultes racistes en Italie, Super Mario a été insulté au moment où son nom a été évoqué dans les médias pour être sélectionné par la squadra Azurra. Pourtant Super Mario a été le roi des...

Lire la suite
PSG-FCN : Le PSG assomme Nantes
Jan20

PSG-FCN : Le PSG assomme Nantes

  0 Like(s) PSG-FCN Le PSG accueille ce dimanche le Fc Nantes 6ème de Ligue 1. Au match aller, le PSG est allé gagner 2-1 sur la pelouse de la Beaujoire a Nantes. Cette fois, le Fc Nantes ne pourra pas être pousser comme à son habitude par la « Brigade Loire » qui ne se déplaceront pas pour ce match, jugeant le prix des places « trop élevées ». Le PSG jouera sans Rabiot blessé. Côté nantais, Bessat suite à une douleur cette semaine ne sera pas sur la feuille de match. Résumé du match. 1ère période Les deux équipes s’observent en ce début de match. 10ème minute de jeu, Cavani reprend de la tête au premier poteau un corner que Riou repousse sur Thiago Silva qui catapulte le ballon au fond des filets 1-0. L’intensité du match baisse jusqu’à la 35ème minute sur une faute peu évidente de Chaker Alhadhur sur Verratti que l’arbitre désigne le point de pénalty. Ibrahimovic prend a contre pied Riou 2-0. Lavezzi aurait pu marquer la balle du 3-0 mais de peu a côté. 2ème période Le PSG repart sur le même rythme. 51ème minute , centre venu de la droite de Van der Wiel qui atterrit sur la tête de Matuidi qui remet pour Motta qui crucifie Riou du pied gauche 3-0. Le PSG est en feu. 58ème minute, Ibrahimovic part en contre et passe à Cavani au bon moment, qui marque dans le but vide 4-0. Ibrahimovic pour le 5-0, Matuidi joue avec Pastore sur le côté gauche, ensuite le ballon de Pastore est contré mais le ballon revient sur Ibrahimovic qui marque malgré le pressing de 3 nantais. Encore un match exceptionnel du PSG. C’est dommage pour le Fc Nantes qui méritait peut-être mieux. Buts pour le PSG : 10′ Thiago Silva, 36′ Ibrahimovic (sp), 51′ Motta, 58′ Cavani, 64′ Ibrahimovic Les lecteurs ont également apprécié :Que veut réellement Zlatan ?Ligue 1, 22e Journée ; Paris en chasse neige, Montpellier ne se refroidi pasZlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !Coupe du monde 2014 : focus sur le BrésilPSG : parviendront-ils un jour à gagner le jeu décisif...

Lire la suite
La compétitivité du foot Français en danger?
Oct19

La compétitivité du foot Français en danger?

  0 Like(s) La taxe à 75% plane sur le foot Français, grande mesure certes populaire demandée par le gouvernement Hollande, cependant si la taxe est appliquée beaucoup de clubs vont se retrouver en grand danger… explications. Effort financier Dans ces temps difficiles, il est vrai qu’il faut faire des efforts pour la patrie, que les plus grandes instances doivent faire des efforts cela parait évident, cependant est-il raisonnable de la part du gouvernement Hollande de taxer le football Français ? Rien n’est moins sûr. Les pertes du sport Français en football sont catastrophiques, les stades sont améliorés en vue de l’Euro 2016 en France, les clubs investissent énormément dans les stades. Il y a des baisses des salaires en vue pour dégager un semblant de bénéfice. La mesure des 75% est une mesure populaire et les Français sont en désamour avec leur football Français, alors le gouvernement fonce dans la brèche. Fuite des meilleurs talents et perspectives Si la loi passe à court terme, c’est la compétitivité de notre football qui va être remise en cause mais si, certes ce n’est pas le meilleur football que l’on pratique actuellement. Les jeunes joueurs veulent aller gagner plus d’argent sans se faire taxer à 75%. Ce sont les clubs qui paieront les hauts salaires et seulement certains clubs pourront s’en sortir comme Paris et Monaco (non concerné) mais des clubs comme Bordeaux et Lyon en pleine vente auront sans doute du mal à suivre. Reste la solution de la grève pour se faire entendre. La question qui peut se poser malgré le scepticisme générale: est ce que le gouvernement Français ne veut pas faire la refonte du foot Français derrière cette loi ? Affaire à suivre. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Le made in France est-il voué à l’échec ?
Oct02

Le made in France est-il voué à l’échec ?

  0 Like(s) L’Olympique de Marseille s’est incliné face au Borussia Dortmund 3-0 hier soir (01/10/2013). Au-delà de la défaite, c’est la stratégie Olympienne de s’appuyer sur un vivier «made in France» qui est remise en cause. La stratégie Olympienne est de recruter des joueurs basés en France, bonne stratégie à la base pour recruter les meilleurs éléments Français de l’hexagone Dimitri Payet, Florian Thauvin et Gianelli Imbula qui semblent être de bons exemples, des joueurs talentueux mais leurs performances restent trop irrégulières. Payet n’arrivant pas à retrouver de sa superbe à Lille n’enchainant pas les matchs de début de saison, mais il commence à rentrer dans le rang. Florian Thauvin, parti de Lille pour l’exorbitante somme de 13 M€, n’arrive toujours pas à assumer la pression, ne semble pas encore à l’aise dans le dispositifs Marseillais, se contentant d’un rôle de remplaçant de luxe, très cher pour un joueur censé s’imposer comme un titulaire en puissance. La surprise Imbula Quel surprise !!! un gamin de ligue 2 qui est annoncé comme un véritable monstre d’abattage, certain le compare à Mickael Essien – la comparaison n’est pas si faussée que ça avec le Ghanéen. Tout celà pour dire que le « made in France » (phrase favorite de Arnaud Montebourg dans les Guignols) n’est pas si viable que ça, pourtant certains clubs Français pourraient s’inspirer des pratiques faites à l’étranger L’exemple FC Bâle L’exemple cité est un club moyen qui a réussi malgré tout à avoir un esprit, en Coupe d’Europe, irréprochable sur l’état d’esprit, capable de faire de sacrés exploits comme l’année dernière, en étant demi-finaliste de la Ligue Europa face à Chelsea. Pourtant dans cet équipe, il n’y a pas que des Suisses… elle était constituée de joueurs Croate, Suisse, Egyptien, Suédois voire joueurs venant de l’Afrique. La politique du FC Bâle est d’engager des joueurs corrects sans un gigantesque niveau et c’est une politique payante, à long terme. En France, on a loupé des joueurs ayant certes un bas niveau mais qui sont devenu de gigantesque star aujourd’hui (Mkthiryan à l’OM, Neymar à Lyon, Cristiano Ronaldo au PSG dans le cadre du transfert de Heinze et j’en passe). Repartons sur des joueurs moyens pour en faire des joueurs compétitifs. Les lecteurs ont également apprécié :Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OMRèglement de comptes à l’OM !Marseille peut-il devenir l’Athletico Madrid français ?OM : A. Romao – « Il nous ont mis en difficulté » Mandanda devient t-il imbattable...

Lire la suite