Chroniques du Blitz Week 3 : Des Packers mal empacketés ?
Sep23

Chroniques du Blitz Week 3 : Des Packers mal empacketés ?

  0 Like(s) Depuis le temps, vous savez que je supporte bon gré mal gré les Chicago Bears et à ce titre, je subis l’hégémonie des Packers, défaits ce weekend à Detroit, depuis toujours. Cette semaine sonne donc comme une (mini) vengeance et comme chacun sait, « la vengeance est un plat qui se mange dans ta gueule ». Alors à tous les non fans des Packers, profitez-en car comme d’habitude : ils termineront champions de la NFC North ; Aaron Rodgers ridiculisera Jay Cutler et je ne doute pas un seul instant que DE Julius Peppers fera le match de sa vie contre les Bears la semaine prochaine… Information utile : voici le compte @packers_fr qui permet de suivre l’actualité de Green Bay dans la langue de Molière. Dans le reste de l’actualité blitzesque, voici les cinq histoires retenues pour vous rendre heureux. #5 L’instant Guinness : H comme Hester ou Histoire   Le départ cet été de WR Devin Hester a été un crève cœur pour tous les fans des Chicago Bears. Le chouchou de Soldier Field s’en est allé à Atlanta pour poursuivre sa carrière et consolider sa légende en tant que plus grand retourneur de l’histoire. Jeudi soir, en match avancé contre des Buccaneers apathiques, feu « notre » Devin a effacé le record détenu par Deion Sanders en marquant son 20ème touchdown en carrière, sur retour de coup de pied. Ça méritait bien une vidéo hommage, vous trouvez pas ? #4 L’instant Retour vers le futur : Du rififi à Miami (ou Miami Vice – titre au choix)   Vous vous souvenez de la victoire inaugurale des Dolphins contre les Patriots ? Celle qui annonçait des lendemains qui chantent ? Celle qui devait ramener Miami sur le devant de la scène en reléguant les Patriots du QB Tom Brady au placard ? Celle qui laissait enfin entrevoir pour les fans, un voyage en playoffs ? Celle qui devait enterrer le douloureux souvenir du scandale Richie Incognito de 2013 ? Oubliez cette victoire et concentrez-vous sur les difficultés à venir, sur le terrain comme dans les vestiaires … One source says Dolphins players are « beyond furious. Irate » at defensive adjustments and game plan. Not good. At all. — Adam Beasley (@AdamHBeasley) 22 Septembre 2014   #3 L’instant Sherlock :  L’étrange mystère autour de l’affaire Adrian Peterson   L’un des plus célèbres axiomes de Sherlock Homes est qu’après avoir « éliminé l’impossible, ce qui reste, aussi improbable que cela soit, doit être la vérité. » N’ayant pas un sens de la déduction aussi développé que le célèbre privé londonien, j’ai cherché pendant longtemps, tel le docteur Watson, une raison plausible aux agissements...

Lire la suite
Chroniques du Blitz Week 2 : La NFL creuse un peu plus sa tombe
Sep16

Chroniques du Blitz Week 2 : La NFL creuse un peu plus sa tombe

  0 Like(s) La deuxième semaine est derrière nous. Elle nous laisse le sentiment que Cincinnati impressionne autant que Tampa Bay déçoit ; les Giants sombrent derrière un QB qui plonge alors que les Panthers grimpent avec un QB qui vole ; Peyton Manning est bien tranquille comparé à un Colin Kaepernick qui s’est fait manger par un Culter en mode Dr. Jekyll et Mr. Hyde. Au delà de ces quelques faits, voici les cinq évènements qui m’ont particulièrement marqués lors de ce weekend NFL. Blitzons donc ! #5 Les Bills et Texans en ténors, Oakland dans le décors Et oui, je vous présente deux équipes qui comptent deux victoires en autant de matches : Buffalo et Houston. Qui aurait pu croire cela ? Dimanche, WR Sammy Watkins a crevé l’écran à Buffalo (117 yards, 1 TD) tandis que DE JJ Watt, star incontestée des Texans et de la NFL a inscrit le premier TD de sa carrière, une passe du QB Ryan Fitzpatrick. Il faut dire que le défenseur s’ennuyait tellement contre l’attaque des Raiders qu’il a voulu s’amuser un peu avec leur défense. Pour résumer la prestation d’Oakland, le vétéran CB Charles Woodson a avoué que son équipe était … à chier ! Nul ne le contredira sur ce point et une saison à 16 défaites ne semble plus si irrationnelle au regard du calendrier difficile qui attend la franchise de la baie. Évidemment, nous attendons dorénavant tous l’alléchante affiche de la Week 4, qui opposera les Bills aux Texans dans ce qui s’apparente à un « showdown » de la AFC. Je suppose que tout le monde avait coché cette date dans son agenda avant la saison, je me trompe ? #4 NFL (Naturellement Fragile Ligue) C’est désormais une habitude, QB Robert Griffin III s’est gravement blessé lors du second match de la saison pour les Redskins. Une blessure suffisamment grave pour le tenir éloigné des terrains toute la saison 2014/2015. Le syndrome Derrick Rose a donc traversé la moitié du pays pour frapper la fragile star de Washington. Du coup, on retrouve Kirk Cousins, le backup QB préféré des américains, pour la seconde année consécutive. On espère que ce deuxième acte se passera bien pour Kirk, qui cherchera à confirmer les bonne dispositions affichées ce weekend contre les Jaguars, en permettant à l’attaque des ‘Skins d’inscrire 34 points… Malheureusement, le syndrome Rose ne frappe plus uniquement Washington, il s’est répandu comme une trainée de poudre sur tous les terrains NFL. Voici une petite liste de vos joueurs préférés qui ont déposé les armes ce dimanche pour des blessures plus ou moins graves : Jamaal Charles (Chiefs) Knowshon...

Lire la suite
Chroniques du Blitz Week 1 : Rice plombe l’ambiance…
Sep09

Chroniques du Blitz Week 1 : Rice plombe l’ambiance…

  0 Like(s) La NFL a fait sa rentrée ce weekend – non sans quelques remous. Etienne a également effectué la sienne avec brio et c’est donc à moi de faire la mienne en relançant les Chroniques du Blitz dont je vous répète le principe : Chaque semaine, retrouvez les 5 faits marquants des matches de la ligue. Une section qui met à l’honneur la crême du spectacle proposé par les acteurs du football américain professionnel. Blitzons donc ! Voici le top 5 de semaine concocté pour vous, chers lecteurs adorés… #5 Dallas : nul n’est prophète en son pays … http://instagram.com/p/sqICORMalf Alors que Deadspin nous confirmait l’année dernière, l’hégémonie des Cowboys dans le cœur des fans de football américain, la célèbre franchise texane a été témoin d’une scène assez rare aux états-unis : la désertion de sa « fanbase ». Sans doute démobilisés et consternés par une franchise qui part à vau l’eau, les fans de la franchise argentée ont laissé ceux de San Francisco s’emparer de son antre de 88000 places : le AT&T. Les gradins devenus rouges pour l’occasion, ont rugi de plaisir devant le bottage de fesses des Cowboys par Kaepernick et consorts, 28-17. Un score flatteur au regard de la très nette domination des 49ers ce dimanche soir… Bref, l’ex-prophète Tony Romo va se sentir bien seul cette saison dans les rues de Dallas… #4 Le verbe Cutler fait son entrée dans le dictionnaire   Étions-nous vraiment obligés d’y croire ? Pour je ne sais quelle raison ( peut être son tout nouveau contrat à $126 Millions? ), de nombreux fans (dont moi) et experts prédisaient l’émergence d’un homme nouveau. Un homme lavé de son étiquette de loser chronique. Chacun s’étant alors persuadé que 2014 serait celle de la révélation pour le QB des Bears, après 8 années de frustrations répétées. Finalement, il s’avère que Cutler n’est rien de plus que le gars qu’on connaît déjà : un athlète incroyable, un bras surpuissant et un goût prononcé pour les erreurs aussi coûteuses qu’évitables. Non mais sérieusement, vous avez vu l’action dans le quatrième quart-temps ? A domicile et au moment où le match pouvait basculer dans les deux sens, Jay Cutler fait briller un DL de 300 pounds (i.e. Kyle Williams) qui intercepte l’offrande d’un QB en péril. Sans doute étions-nous idiots ou incroyablement optimistes de croire en la rédemption du vétéran, mais cet incident aura permis la création d’un nouveau verbe dans le dictionnaire urbain du football américain : Sans doute étions-nous idiots ou incroyablement optimistes de croire en la rédemption du vétéran, mais cet incident aura permis la création d’un nouveau verbe dans le dictionnaire urbain du football américain : Cutler...

Lire la suite
2014 Mock Draft 2.0
Mai04

2014 Mock Draft 2.0

  3 Like(s) Aujourd’hui, place à une Mock Draft de la cuvée 2014, réalisée par TheFrenchDirtyBird, également rédacteur sur The Salad Bowl Project. Grâce à Roger Goodell, qui a décidé de reculer la Draft de deux semaines cette année, nous avons davantage de temps pour faire fonctionner nos méninges. Il me semble tout d’abord bon de préciser que cette ultime Mock Draft ne reflète pas mon avis personnel sur les choix des équipes, mais davantage sur ce qu’elles feront le plus probablement. Vous aurez qui plus est droit à une petite description du choix de chaque franchise, en fonction des besoins et des directions dans lesquelles elles semblent se tourner. Profitez, discutez et n’hésitez pas à partager cette Mock Draft 2.0 ! Retrouvez également l’originale sur TheFrenchDirtyBird. 1. Houston Texans – 2-14 (.559) QB Blake Bortles. Et oui, pas de Jadeveon Clowney. La grande majorité des médias pensent que le defensive end sera la premier joueur à être annoncé par Roger Goodell le 8 mai prochain, je ne pense pas que ce sera le cas, personnellement. Les Texans ont cruellement manqué d’un QB en 2013, Matt Schaub ne peut pas surjouer indéfiniment. J’ai l’intime sentiment que le choix de Clowney est une magnifique « smokescreen », destinée à faire monter les enchères pour un « trade back » et récupérer un QB, ainsi que quelques picks supplémentaires. Blake Bortles semblent être la cible de Houston, Teddy Bridgewater ne doit pas être écarté trop rapidement non plus. L’ère Bill O’Brien débute dans le Texas et il a nécessairement besoin d’un QB pour voir le succès en NFL, condition sine qua non. Nombre de head coaches ont vu leur tête coupée pour ne pas avoir trouvé de QB et a fortiori, la victoire. Le #1 pick est la position parfaite. 2. St. Louis Rams (via Washington) – 3-13 (.516) OT Greg Robinson. Choix difficile à prévoir. Avec Jadeveon Clowney encore disponible, les possibilités d’échanges viendront de tous les côtés et St-Louis pourrait continuer de capitaliser sur l’échange organisé avec Washington, afin de récupérer Robert Griffin il y a deux ans. Les Rams sont en difficulté au poste de receveur (ils ne possèdent pas de receveur #1 mais une flopée de slot receivers ou de receveurs de seconde zone) et pourraient alors se diriger vers Sammy Watkins. Un duo Sammy Watkins-Tavon Austin serait ultra dynamique et pourrait causer de nombreux problèmes. L’option d’un tackle semble être davantage probable et Greg Robinson pourrait de ce fait être choisi, afin de devenir le franchise left takcle. Jake Long accumule les blessures et St Louis pourrait s’en séparer sous peu. Le rookie serait d’abord installé à droite ; Roger Saffold serait quant à lui placé au poste de guard. 3. Jacksonville Jaguars – 4-12 (.504) EP Jadeveon Clowney. Le voilà. Mais attention, ce n’est qu’un choix par défaut. Un joueur de ce talent ne...

Lire la suite
NFL Mock Draft 2014 1.0
Avr25

NFL Mock Draft 2014 1.0

  6 Like(s) Arrêtez tout! C’est l’heure du moment le plus jouissif de la off-season NFL. Le moment où tout le monde rêve et suppute. Le moment où on imagine notre équipe préférée gagner le championnat grâce à l’impact d’un rookie récupéré dans la draft. Voici mes pronostics. A vous de me donner les vôtres! 1/ Houston Texans: Jadeveon Clowney, DE, South Carolina Houston a un besoin flagrant au poste de QB. Un poste par ailleurs crucial pour le succès d’une franchise. A ce titre, les Texans pourraient tout aussi bien drafter Blake Bortles avec ce choix. Mais au final, quand on a la chance de bénéficier du 1er choix d’une draft, on se doit de sélectionner le meilleur joueur. Or, le meilleur prospect est bien Jadeveon Clowney. Il vous est présenté ici par The French Dirty Bird. Par ailleurs, je pense qu’il y a de grandes chances que Houston, avec son 33ème choix de la draft, récupère un QB comme Teddy Bridgewater ou Johnny Manziel, dont les côtes de popularité auprès des scouts NFL ont fichtrement diminuées ces dernières semaines. 2/ Saint-Louis Rams: Sammy Watkins, WR, Clemson Les Rams hésiteront longtemps à prendre OLB Khalil Mack avec ce deuxième choix pour former une défense qui rivaliserait avec ses rivaux de division 49ers et Seahawks. Mais, Watkins représente le choix de la raison car QB Sam Bradford a grandement besoin de se trouver un receveur élite pour rebondir de deux saison en demi-teinte. Considéré comme le meilleur espoir à ce poste depuis AJ Green, sa vitesse et son intelligence seront trop tentantes pour que Saint-Louis passe à côté. 3/ Jacksonville Jaguars:Khalil Mack, DE/OLB, Buffalo La stratégie des Jaguars est limpide: construire une défense élite pour espérer participer aux playoffs. Le choix de Mack prend alors tout sons sens. Puissant, intelligent, constant, le meilleur LB de cette promotion saurait parfaitement s’adapter à la philosophie défensive de l’entraîneur en chef Gus Bradley. Bien sur, la perte de son QB préféré et grand sorcier Blaine Gabbert pourrait forcer les Jaguars à choisir un QB à cette position. Mais de nombreux analystes NFL estiment que la franchise n’a pas été convaincue par les QB disponibles. Ils en choisiront sans doute un lors du deuxième tour: Jimmy Garoppolo? 4/ Cleveland Browns: Derek Carr, QB, Fresno State Quoi? Derek Carr? Premier QB drafté? Bah ouais, ils semblerait que les Browns aient été véritablement séduits par ce QB à la science du football infuse. Ils estiment qu’il peut devenir son QB du futur. Celui qui saurait apporter la stabilité nécessaire à son attaque pour devenir « playoff bound ». Moins hype que Manziel, Bortles ou Bridgewater, Derek Carr...

Lire la suite